Remaniement : qui est Jean-Baptiste Djebbari, le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports ?

Politique

GOUVERNEMENT - Le député LaREM Jean-Baptiste Djebbari a été nommé mardi 3 septembre secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne. Ce pilote de ligne de profession, rapporteur du projet de loi sur la réforme ferroviaire, sera en charge des transports.

Un pilote de ligne de profession aux commandes de la politique des transports. Jean-Baptiste Djebbari, 37 ans, a été nommé mardi 3 septembre secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, chargé des transports. C'est lui qui, sous la supervision de sa ministre tutelle, aura la charge de défendre dès le 10 septembre le projet de loi sur les mobilités à l'Assemblée nationale. Sa nomination intervient en même temps que celle de Jean-Paul Delevoye, chargé de conduire la réforme des retraites. 

Jean-Baptiste Djebbari, jusqu'ici député LaREM de la Haute-Vienne - il est venu à la politique après son ralliement à En Marche et la victoire d'Emmanuel Macron en 2017 -, s'est rapidement illustré depuis son élection comme un spécialiste des transports, par ailleurs membre de la commission du développement durable à l'Assemblée nationale et porte-parole du groupe LaREM depuis début 2019. Il a notamment été le rapporteur du projet de loi portant la réforme ferroviaire et modifiant la structure du groupe SNCF et le statut de ses agents. Dans ce cadre, il a été amené à négocier avec les syndicats des transports, probablement un atout aux yeux du gouvernement. Il a également été l'un des artisans de la loi sur les mobilités, qu'il sera chargé de défendre. 

Lire aussi

"Un profil qui incarne le renouvellement"

Formé à l'Ecole nationale de l'aviation civile, ce natif de Melun (Seine-et-Marne) issu d'une famille modeste est devenu contrôleur aérien, avant de devenir pilote de ligne au sein de la compagnie NetJets, puis d'exercer des fonctions de manager et de chef de projet au sein de la DGAC. Il officiait comme directeur des opérations au sein de la compagnie Jetfly au moment de son élection. Sa rencontre déterminante avec Emmanuel Macron remonte à 2015, lorsque ce dernier était ministre de l'Economie. Jean-Baptiste Djebbari avait alors plaidé auprès du ministre pour son projet visant à créer une compagnie aérienne interrégionale. Une anecdote qui ne manque pas de sel, alors que les campagnes de sensibilisation sur les trajets courts en avion, critiqués pour leur empreinte carbone trop lourde, se sont multipliées ces derniers mois.

"Il a l'expérience politique et l'expertise pour porter l'ambition du président de la République, dont l'accélération de la transition écologique qui fait partie des chantiers de l'acte II du quinquennat", a fait valoir l'Elysée auprès de LCI, ce mardi. "C'est un profil qui incarne le renouvellement", a ajouté cette source, arguant d'un "souci de cohérence et d'efficacité". 

En juillet dernier, l'ex-député LaREM s'était illustré par une proposition visant à créer une société publique qui gérerait les autoroutes à la fin des concessions privées, prévue dans les années 2030, permettant à la puissance publique d'emprunter jusqu'à 600 millions d'euros grâce aux bénéfices futurs. C'est pourtant lui qui sera chargé de mener à terme, dans les prochaines semaines, le projet controversé de privatisation d'Aéroports de Paris. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter