Remaniement : Sibeth Ndiaye quitte le gouvernement par choix familial et personnel

La proclamation du premier gouvernement Castex : la vidéo intégrale

POLITIQUE - Sibeth Ndiaye a quitté le gouvernement ce lundi 6 juillet, remplacée à son poste de porte-parole par Gabriel Attal. Un choix personnel et familial, selon son entourage.

Sibeth Ndiaye n'est plus, ce lundi 6 juillet, porte-parole du gouvernement. Cette macroniste de la première heure cède, à la faveur du la nomination du gouvernement Castex, son poste à Gabriel Attal. Une décision que son entourage présente comme un choix familial et personnel. 

L'intéressée a en effet choisi de retourner à la société civile après sept ans de vie en cabinet et ce, malgré de nombreuses propositions de postes de ministres délégués, indiquent encore les proches de l'ancienne secrétaire d'Etat. Des postes lui ont été proposés, confirme-t-on à l'Elysée. "Elle a adoré travailler avec le Président, le Premier ministre et le gouvernement", glisse-t-on, au passage, dans son entourage. 

Toute l'info sur

Le gouvernement Castex

Qui est Jean Castex, le successeur d'Edouard Philippe ?

Quid de ses projets ?

Née à Dakar en décembre 1979, Sibeth Ndiaye, 40 ans, naturalisée française en juin 2016,a longtemps représenté, selon ses propres termes, "l"atout confiance" du chef de l’État, qui l'a nommé au porte-parolat dans une période à hauts risques pour son quinquennat, entre le mouvement des Gilets jaunes et les conclusions du Grand débat.

Fille d’un homme politique sénégalais de premier plan et d’une ancienne présidente du Conseil constitutionnel du Sénégal, Sibeth Ndiaye a passé toute son enfance et une partie de son adolescence à Dakar, capitale du Sénégal. Elle a ensuite rejoint Paris afin de poursuivre ses études au lycée Montaigne, puis aux universités Diderot (philosophie politique) et Panthéon-Sorbonne (économie publique et protection sociale). Elle n'a, pour l'heure, rien laissé filtré quant à ses projets d'avenir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter