Rémunération des grands patrons : Macron se positionne en marge du gouvernement

DirectLCI
Alors que les salaires des dirigeants du CAC 40 ont augmenté de 4% en 2015, Manuel Valls a affirmé la nécessité de légiférer pour éviter tout abus. Emmanuel Macron n'a pas caché son désaccord : "Je pense que c'est un mauvais sujet pour la loi". Le ministre de l’Économie craint que l'encadrement des salaires n'encourage les dirigeants a quitter la France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter