VIDÉO - Revoyez le 1er Grand débat LR sur LCI et consultez nos vérifications

VIDÉO - Revoyez le 1er Grand débat LR sur LCI et consultez nos vérifications

ÉVÉNEMENT - Les cinq candidats au congrès LR pour l'investiture de la droite à l'élection présidentielle ont confronté leurs programmes ce lundi 8 novembre sur LCI pour leur premier débat. Nous avons vérifié plusieurs affirmations tenues lors de cette émission animée par Ruth Elkrief et David Pujadas.

Live

LES VERIFICATEURS | CLAP DE FIN


Ce direct est maintenant terminé, merci de nous avoir suivi, vous pouvez retrouver ci-dessous tous les éléments que nous avons vérifiés au cours de cette émission. 

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - LES FRANCAIS TRAVAILLENT-ILS MOINS ? 


Xavier Betrand s'est étonné que la France soit le pays "où nous travaillons le moins de toute l'Europe". Un argument déjà entendu ces dernières semaines. Pourtant, tout dépend des indicateurs. 


Si l'on regarde le nombre d'heures travaillées sur une semaine, tous contrats confondus, la France fait partie des meilleurs exemples européens. Et dépasse nettement la moyenne communautaire. Avec 37,4 heures travaillées par semaine, elle devance largement la majorité de ses voisins. Les Allemands ne travaillent "que" 35 heures sur sept jours, contre 36,6 pour les Britanniques. L'Hexagone dépasse même l'Italie, à  37 heures hebdomadaires.


Par contre, la France se trouve parmi les pires élèves de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en termes de temps de travail en horaires cumulés sur un an. Selon un rapport publié en 2019, elle serait même bien dernière. La population accumule en moyenne 630 heures par habitant, et par an. Un score loin de l'Espagne (692) et encore plus de l'Allemagne (722). Seule la Belgique se rapproche de nous, avec ses 637 heures par an et par habitant.


Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver notre article sur le sujet ici.

✅ LES VÉRIFICATEURS - QUELLE GESTION DE CRISE POUR LA FRANCE ? 


Évoquant la gestion de crise sanitaire, Valérie Pécresse a regretté que la France se place "26ᵉ sur 38". Pour porter cet argument, la candidate s'appuie effectivement sur une étude du Conseil d'analyse économique (CAE).


En page 5, ce groupe de réflexion qui conseille directement le Premier ministre français précise sa méthodologie. Pour juger de la qualité de la gestion de la crise tout au long de l'année, il a pris en compte "à la fois le point de vue économique" et le "sanitaire sur l'ensemble de l'année". Et selon leurs conclusions, "la France est au 26e rang, sur 38 pays recensés, juste au-dessus de l'Autriche et du Royaume-Uni", à cause d'un "premier semestre où elle était très mal classée et un second semestre où, du fait de son rebond économique au troisième trimestre, son classement s'améliore sensiblement". 

❌ LES VÉRIFICATEURS - LA FRANCE, PAYS LE PLUS IMPOSÉ AU MONDE


Pour Eric Ciotti, la France "souffre", "à la fois d'un excès de dépenses publiques" et du "recours à des impôts" trop important. Preuve selon lui : "Nous détenons le triste record du pays le plus imposé au monde". 


Dans les faits, le classement présenté par le candidat à l'investiture LR n'est pas tout à fait exact, mais il est proche de la réalité. Avec 45,4% d'imposition, la France est placée deuxième parmi les pays de l'OCDE en termes de fiscalité derrière le Danemark (46,3%), selon des chiffres datant de 2019. Attention ceci dit, ces données n'ont pas été mises à jour depuis l'épidémie.

❌ LES VÉRIFICATEURS - PEUT-ON AISÉMENT APPLIQUER UNE TVA RÉDUITE SUR LES PRODUITS FRANÇAIS ? 


Philippe Juvin a défendu une vision protectionniste de l'économie en plaidant pour une "TVA réduite pour les produits 100% made in France". 


Seulement, comme l'a rappelé David Pujadas, cette mesure se heurte aux règles européennes en vigueur en matière de fiscalité. La directive européenne en la matière, qui remonte à 2006, fixe ce taux à un minimum de 15%. Si des "taux réduits" sont effectivement possibles, ceux-ci ne peuvent être appliqués que sur certains produits et services, dont la liste est précisée dans l'annexe 3 du texte européen. Il s'agit entre autres des denrées alimentaires, de la distribution d'eau ou des produits pharmaceutiques. Mais rien sur le caractère "local" d'un bien ou d'un service. 


Les taux réduits voulus par le candidat ne peuvent donc pas s'appliquer à des produits sur leur seul caractère national, à moins d'une réforme d'ampleur à l'échelle européenne.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS – BAISSE DE LA NATALITÉ DEPUIS DIX ANS ? 


Valérie Pécresse a accusé Emmanuel Macron et François Hollande d'avoir "complètement détricoté" la politique familiale avec comme "résultante 10% de naissances en moins qu'il y a dix ans". Selon l'Institut national d'études démographiques (Ined), le taux de natalité en 2011 était effectivement de 12,5%. Aujourd'hui cet indicateur est de 11,5% selon les derniers chiffres – encore provisoires – de l'Insee


Ce qui représente bel et bien une baisse de 8% du taux de natalité. Ceci dit, le lien avec la seule politique de François Hollande et Emmanuel Macron est difficile à établir. Celui-ci est en effet lié à de multiples facteurs, notamment la confiance en l'avenir ou la fiscalité.

❌ LES VÉRIFICATEURS - 72% DE NOTRE ÉNERGIE EST-ELLE D'ORIGINE NUCLÉAIRE ?


Xavier Bertrand, qui défend l'énergie nucléaire au profit des énergies renouvelables, refuse de descendre sa part à 50%, comme le prévoit la loi sur l'énergie et le climat de 2019, car le candidat assure qu'elle se situe aujourd'hui à 72% dans la production électrique française.


Ce n'est pas tout à fait vrai, la production nucléaire représentait en 2020 67,1% de la production totale d'électricité en France, selon les derniers chiffres du RTE. Ceci étant, Xavier Bertrand fait peut être référence à l'année 2019 où le nucléaire représentait 70,6% de la production électrique dans le pays.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - UN MORATOIRE SUR L'IMMIGRATION, POSSIBLE ? 


Sur le sujet de l'immigration, Michel Barnier souhaite instaurer un "moratoire, accompagné d'un référendum qui nous apportera le bouclier constitutionnel dont nous avons besoin pour sécuriser les mesures que nous voulons prendre".


Une proposition déjà formulée par le candidat dans une tribune dans le Figaro, où il mentionnait une durée de 3 à 5 ans pendant laquelle l'immigration serait donc gelée. Une mesure qui semble impossible à mettre en place : compte tenu de la Constitution et de la Convention européenne des droits de l'Homme, la France a des obligations en matière d'immigration. Et notamment sur le regroupement familial, un droit prévu par le droit constitutionnel et européen, comme le rappelle Les Surligneurs, un collectif d'universitaires en droit. Michel Barnier pourrait toutefois agir, s'il le souhaite, sur l'immigration économique et celle des étudiants, des compétences encore nationales.

✅ LES VÉRIFICATEURS - 23% D'ÉTRANGERS DANS LES PRISONS FRANÇAISES ? 


Selon Michel Barnier,  23% des personnes dans les prisons du pays sont étrangères. Ce chiffre est véridique. Selon les dernières données du ministère de la Justice, publiées au mois de juillet, on trouvait plus de 67.900 détenus dans les prisons du pays, dont près de 16.720 étrangers. Soit  24,6% d'hommes et femmes derrière les barreaux n'ayant pas la nationalité française. Un chiffre disproportionné par rapport à la part d'étrangers dans la population française, qui s'établit à 7,6% en 2020 d'après l'Insee


Ceci dit, il est difficile d'être conclusif sur les causes de ce phénomène. En tout cas, en janvier dernier, l'Observatoire international des prisons rappelait dans une analyse que pour un même délit, une personne née à l'étranger a "trois fois plus de risque d'être jugée en comparution immédiate", "près de cinq fois plus de risque d'être placées en détention provisoire" et "huit fois plus de risques d'être condamnée à de la prison ferme" qu'une personne de nationalité française.

✅ LES VÉRIFICATEURS - 10% DU PIB DU SÉNÉGAL VIENT DE L'ÉTRANGER ?


Philippe Juvin a plaidé pour une "taxation" des "milliards d'euros" qui transiteraient entre la France et les pays étrangers, envoyés par des travailleurs légaux installés dans le pays. À titre d'exemple, le candidat a souligné que "10% du PIB du Sénégal" venait de "cet argent". C'est vrai. Selon le dernier rapport de la Banque mondiale, publié en 2020, 10,5% du PIB de ce pays de la côte ouest de l'Afrique sont le fruit d'envois venants de l'étranger. 

❌ LES VÉRIFICATEURS - 44% DES OQTF EXECUTÉES EN 2012 ? 


Valérie Pécresse affirme que "44% des obligations de quitter le territoire étaient exécutées" quand Nicolas Sarkozy "était au pouvoir", contre 12% aujourd'hui. Ce qui lui permet d'affirmer que l'ancien président "faisait trois fois mieux que le gouvernement Macron". Des propos qui sont à nuancer, comme nous vous l'expliquions ici


En effet, le chiffre de 44% repris par la candidate date de 2012 et prend en compte l'intégralité des éloignements pour cette année-là, soit la somme du nombre de départs spontanés et de départs forcés. Or, si l'on prend cet indicateur, on note en effet qu'il y a eu 36.822 éloignements sur un total de 82.535 obligations de quitter le territoire français (OQTF). Soit 44%. Seulement, on ne peut comparer ce chiffre aux 12% d'éloignements réalisés en 2018, qui prend uniquement en compte les départs forcés. En prenant la totalité des éloignements pour 2019 -comme le fait la candidate- on est sur 31.404 départs forcés et volontaires sur 122.839 OQTF. Soit 25%.

✅ LES VÉRIFICATEURS - LE NIGERIA BIENTÔT PLUS PEUPLÉ QUE LES ÉTATS-UNIS ?

 

Philippe Juvin a appelé à un contrôle des naissances dans les pays d'Afrique, arguant que "le Nigeria, dans quelques années, sera un pays qui aura plus d'habitants que les États-Unis". C'est vrai, selon un rapport de l'ONU publié en 2015. Tandis qu'il y avait moins de 38 millions de Nigérians en 1950, contre 190 millions en 2018, l'ONU en prévoit 410 millions d'ici à 2050, et presque le double en 2100. 


Soit "le troisième pays le plus peuplé derrière l'Inde et la Chine", selon la même source.

✅ LES VÉRIFICATEURS - L'UE RESTREINT-ELLE LE TEMPS DE TRAVAIL DES MILITAIRES ?


Évoquant le pouvoir militaire de la France, Eric Ciotti a regretté une décision de la Cour de Justice de l'Union européenne qui "va restreindre le temps de travail de nos militaires". "Comment peut-on accepter une telle décision qui remet en cause notre capacité à nous défendre ?", a-t-il lancé sur le plateau. 


C'est vrai. Dans un arrêté du 15 juillet dernier, la Cour a donné tort à la France. Alors que le ministère de l'Armée défendait la singularité du statut militaire, la juridiction européenne a souligné que la directive sur le temps de travail de l'Union européenne pouvait s'appliquer à certaines activités des soldats.

❌ LES VÉRIFICATEURS - LA FRANCE, SEUL PAYS ENGAGÉ MILITAIREMENT AU SAHEL ?


"Je pense qu'il faut revenir du Sahel parce qu'aujourd’hui, on voit bien que nous sommes abandonnés par nos alliés, nous sommes seuls à aller là-bas et nous ne pouvons pas, à nous seuls, avoir la maitrise des choses", a décrété Philippe Juvin à propos de l'opération militaire française au Mali et dans la région.


Si la France est le seul pays pleinement engagé dans une opération là-bas, cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas aidée par des alliés. Ainsi, l'opération Barkhane s'appuie sur les pays partenaires du GH Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad). Mais aussi, de manière secondaire, sur la MINUSMA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, forte de "15.000 soldats et policiers" et sur l'EUTM Mali, la Mission européenne de formation de l'armée malienne, qui était constituée à son dernier mandat de "650 militaires en provenance d'une vingtaine d'État membres". 


En résumé, "en 2021, lors des principales opérations, l'intégration des forces partenaires" a représenté "50% du volume des troupes engagées", comme précisait en septembre dernier le ministère des Armées.

LES SUJETS QUI FÂCHENT

Grand débat LR : éolien, "grand remplacement", voile... ces sujets qui ont divisé les candidats

LES VERIFICATEURS | CLAP DE FIN


Ce direct est maintenant terminé, merci de nous avoir suivi, vous pouvez retrouver ci-dessous tous les éléments que nous avons vérifiés au cours de cette émission. 

❌ LES VÉRIFICATEURS - LA FRANCE, SEUL PAYS ENGAGÉ MILITAIREMENT AU SAHEL ?


"Je pense qu'il faut revenir du Sahel parce qu'aujourd’hui, on voit bien que nous sommes abandonnés par nos alliés, nous sommes seuls à aller là-bas et nous ne pouvons pas, à nous seuls, avoir la maitrise des choses", a décrété Philippe Juvin à propos de l'opération militaire française au Mali et dans la région.


Si la France est le seul pays pleinement engagé dans une opération là-bas, cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas aidée par des alliés. Ainsi, l'opération Barkhane s'appuie sur les pays partenaires du GH Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad). Mais aussi, de manière secondaire, sur la MINUSMA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, forte de "15.000 soldats et policiers" et sur l'EUTM Mali, la Mission européenne de formation de l'armée malienne, qui était constituée à son dernier mandat de "650 militaires en provenance d'une vingtaine d'État membres". 


En résumé, "en 2021, lors des principales opérations, l'intégration des forces partenaires" a représenté "50% du volume des troupes engagées", comme précisait en septembre dernier le ministère des Armées.

✅ LES VÉRIFICATEURS - L'UE RESTREINT-ELLE LE TEMPS DE TRAVAIL DES MILITAIRES ?


Évoquant le pouvoir militaire de la France, Eric Ciotti a regretté une décision de la Cour de Justice de l'Union européenne qui "va restreindre le temps de travail de nos militaires". "Comment peut-on accepter une telle décision qui remet en cause notre capacité à nous défendre ?", a-t-il lancé sur le plateau. 


C'est vrai. Dans un arrêté du 15 juillet dernier, la Cour a donné tort à la France. Alors que le ministère de l'Armée défendait la singularité du statut militaire, la juridiction européenne a souligné que la directive sur le temps de travail de l'Union européenne pouvait s'appliquer à certaines activités des soldats.

REPLAY


Quelle serait leur première décision à leur entrée à l’Elysée ? Les réponses de Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Eric Ciotti et Philippe Juvin…

PORT DU VOILE


Les candidats sont-ils pour l'interdiction du port du voile aux mineures et pour les accompagnatrices lors des sorties scolaires. Oui, pour Eric Ciotti. Valérie Pécresse ne s'est pas prononcée contre le port du voile pour les mineures, mais pour "le port du voile forcé". Philippe Juvin estime "difficile en démocratie d'imposer un code vestimentaire". 

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - DES PEINES OBLIGATOIRES POSSIBLES ? 


Comme déjà énoncé par le passé, Xavier Bertrand propose de mettre en place des "peines minimums obligatoires" en cas d'agression commise envers "des policiers nationaux, municipaux, des gendarmes, des pompiers ou des maires". Une mesure qui est problématique puisque la loi ne peut pas prévoir de peine automatique. En revanche, elle peut prévoir des peines planchers dans certains cas seulement, comme le décrit ici le collectif des Surligneurs, un collectif non partisan d'universitaires en droit.


Le juge doit en effet conserver une certaine marge de manœuvre pour assurer le respect du principe constitutionnel de l'individualisation des peines.

✅ LES VÉRIFICATEURS - LE NIGERIA BIENTÔT PLUS PEUPLÉ QUE LES ÉTATS-UNIS ?

 

Philippe Juvin a appelé à un contrôle des naissances dans les pays d'Afrique, arguant que "le Nigeria, dans quelques années, sera un pays qui aura plus d'habitants que les États-Unis". C'est vrai, selon un rapport de l'ONU publié en 2015. Tandis qu'il y avait moins de 38 millions de Nigérians en 1950, contre 190 millions en 2018, l'ONU en prévoit 410 millions d'ici à 2050, et presque le double en 2100. 


Soit "le troisième pays le plus peuplé derrière l'Inde et la Chine", selon la même source.

SÉCURITÉ ET JUSTICE


S'il était élu, Michel Barnier créerait un ministère de l'Intérieur et de la sécurité publique, 20.000 places de prison, et 250 postes de juges et greffiers chaque année pendant cinq ans. 

Eric Ciotti propose des peines plancher dès le premier délit contre un représentant de l'autorité publique. "Il faut mettre un terme à l'impunité", estime-t-il. Il veut atteindre le nombre de 100.000 places de prison.

Valérie Pécresse veut travailler sur les délais judiciaires et instaurer la comparution immédiate pour les flagrants délits. Elle propose de construire des centres fermés pour majeurs, qui permettraient en plus de désengorger les prisons.

Philippe Juvin veut que chaque ville de plus de 10.000 habitants ait une police municipale armée et un réseau de vidéosurveillance ; construire des places de prison en préfabriqués ; ou encore abolir les incarcérations provisoires pour les délits sans atteinte aux personnes.

Xavier Bertrand souhaite que le procureur puisse prononcer des peines pour des délits passibles d'une peine inférieure à cinq ans.

❌ LES VÉRIFICATEURS - 44% DES OQTF EXECUTÉES EN 2012 ? 


Valérie Pécresse affirme que "44% des obligations de quitter le territoire étaient exécutées" quand Nicolas Sarkozy "était au pouvoir", contre 12% aujourd'hui. Ce qui lui permet d'affirmer que l'ancien président "faisait trois fois mieux que le gouvernement Macron". Des propos qui sont à nuancer, comme nous vous l'expliquions ici


En effet, le chiffre de 44% repris par la candidate date de 2012 et prend en compte l'intégralité des éloignements pour cette année-là, soit la somme du nombre de départs spontanés et de départs forcés. Or, si l'on prend cet indicateur, on note en effet qu'il y a eu 36.822 éloignements sur un total de 82.535 obligations de quitter le territoire français (OQTF). Soit 44%. Seulement, on ne peut comparer ce chiffre aux 12% d'éloignements réalisés en 2018, qui prend uniquement en compte les départs forcés. En prenant la totalité des éloignements pour 2019 -comme le fait la candidate- on est sur 31.404 départs forcés et volontaires sur 122.839 OQTF. Soit 25%.

✅ LES VÉRIFICATEURS - 10% DU PIB DU SÉNÉGAL VIENT DE L'ÉTRANGER ?


Philippe Juvin a plaidé pour une "taxation" des "milliards d'euros" qui transiteraient entre la France et les pays étrangers, envoyés par des travailleurs légaux installés dans le pays. À titre d'exemple, le candidat a souligné que "10% du PIB du Sénégal" venait de "cet argent". C'est vrai. Selon le dernier rapport de la Banque mondiale, publié en 2020, 10,5% du PIB de ce pays de la côte ouest de l'Afrique sont le fruit d'envois venants de l'étranger. 

✅ LES VÉRIFICATEURS - 23% D'ÉTRANGERS DANS LES PRISONS FRANÇAISES ? 


Selon Michel Barnier,  23% des personnes dans les prisons du pays sont étrangères. Ce chiffre est véridique. Selon les dernières données du ministère de la Justice, publiées au mois de juillet, on trouvait plus de 67.900 détenus dans les prisons du pays, dont près de 16.720 étrangers. Soit  24,6% d'hommes et femmes derrière les barreaux n'ayant pas la nationalité française. Un chiffre disproportionné par rapport à la part d'étrangers dans la population française, qui s'établit à 7,6% en 2020 d'après l'Insee


Ceci dit, il est difficile d'être conclusif sur les causes de ce phénomène. En tout cas, en janvier dernier, l'Observatoire international des prisons rappelait dans une analyse que pour un même délit, une personne née à l'étranger a "trois fois plus de risque d'être jugée en comparution immédiate", "près de cinq fois plus de risque d'être placées en détention provisoire" et "huit fois plus de risques d'être condamnée à de la prison ferme" qu'une personne de nationalité française.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - UN MORATOIRE SUR L'IMMIGRATION, POSSIBLE ? 


Sur le sujet de l'immigration, Michel Barnier souhaite instaurer un "moratoire, accompagné d'un référendum qui nous apportera le bouclier constitutionnel dont nous avons besoin pour sécuriser les mesures que nous voulons prendre".


Une proposition déjà formulée par le candidat dans une tribune dans le Figaro, où il mentionnait une durée de 3 à 5 ans pendant laquelle l'immigration serait donc gelée. Une mesure qui semble impossible à mettre en place : compte tenu de la Constitution et de la Convention européenne des droits de l'Homme, la France a des obligations en matière d'immigration. Et notamment sur le regroupement familial, un droit prévu par le droit constitutionnel et européen, comme le rappelle Les Surligneurs, un collectif d'universitaires en droit. Michel Barnier pourrait toutefois agir, s'il le souhaite, sur l'immigration économique et celle des étudiants, des compétences encore nationales.

IMMIGRATION


Quelle politique migratoire les candidats mettraient-ils en place s'ils étaient élus ? Michel Barnier propose un moratoire pour mettre à plat la politique migratoire, stopper les rassemblements familiaux et diminuer de moitié l'immigration de travail. 

Valérie Pécresse veut une "loi institutionnelle avec des quotas pour choisir les étrangers qu’on accueille". "On votera chaque année au Parlement, pays par pays, type d'immigration par type d'immigration, un nombre de visas annuels. Et si on est en rapport de force avec un pays on peut dire 0 visa étudiant, 0 regroupement familial".  Elle propose également de justifier de cinq ans de résidence régulière pour toucher les allocations et les aides au logement. Elle prône aussi la justification de preuves d'assimilation et de respect de la République pour les naturalisation d'enfants nés en France de parents étrangers.

Eric Ciotti veut supprimer le droit du sol, ne veut plus verser d'allocations à des personnes qui ne paient pas de cotisations. Il propose un "permis à point" d'immigration vérifiant notamment le niveau de langue des candidats.

Philippe Juvin veut taxer l'argent qu'un immigré envoie à sa famille dans son pays d'origine si ce dernier ne veut pas reprendre ses déboutés du droit d'asile. Il se prononce pour la suspension de Schengen, et un "Schengen 2 avec des pays qui se seront mis d'accord sur une même politique migratoire".

Xavier Bertrand a proposé une circulaire pour que toute personne rentrée clandestinement en France ne puisse pas être régularisée. Il organisera également un référendum pour une politique de quotas migratoires. Il veut baisser l’immigration au travail et diviser par trois l’immigration familiale.

GRAND REMPLACEMENT


Si Eric Ciotti reprend à son compte la thèse du "grand remplacement", Michel Barnier la rejette. "Je n’aime pas cette expression car elle est utilisée par une personne qui n’a pas la même histoire que nous, confond Pétain avec de Gaulle", déclare-t-il en visant Eric Zemmour. "Notre société a tellement de risques d’affrontements qu’il ne faut pas en rajouter." Valérie Pécresse avoue qu'elle "déteste cette expression car elle donne le sentiment que tout est foutu", or "[sa] vision de la politique est volontariste". Xavier Bertrand refuse de se prononce sur l'expression en elle-même, mais estime que cela "ne se produira pas car on va mettre fin au laxisme migratoire de Macron et Hollande". Philippe Juvin estime, comme la présidente de la région Ile-de-France, qu'"utiliser cette expression c'est estimer que c'est foutu". 

❌ LES VÉRIFICATEURS - 72% DE NOTRE ÉNERGIE EST-ELLE D'ORIGINE NUCLÉAIRE ?


Xavier Bertrand, qui défend l'énergie nucléaire au profit des énergies renouvelables, refuse de descendre sa part à 50%, comme le prévoit la loi sur l'énergie et le climat de 2019, car le candidat assure qu'elle se situe aujourd'hui à 72% dans la production électrique française.


Ce n'est pas tout à fait vrai, la production nucléaire représentait en 2020 67,1% de la production totale d'électricité en France, selon les derniers chiffres du RTE. Ceci étant, Xavier Bertrand fait peut être référence à l'année 2019 où le nucléaire représentait 70,6% de la production électrique dans le pays.

NUCLÉAIRE ET ÉOLIENNES


Dès son élection, Xavier Bertrand veut construire 10 nouveaux EPR et il reviendrait sur la règle qui veut ramener la part du nucléaire à 50% d'ici 2035. Il prône "moins d’énergies renouvelables et plus de nucléaire", et critique les éoliennes qui détruisent les paysages. Valérie Pécresse est elle pour la construction de 6 EPR, mais se prononce pour l'installation de nouvelles éoliennes, sauf dans les zones de pêche ou là où elles pourraient détruire les paysages. Mais elle veut poursuivre le développement des énergies renouvelables, notamment "le solaire, la méthanisation des déchets des agriculteurs". Philippe Juvin veut atteindre 50% d'énergies renouvelables en 2050 et le développement de l'éolien en mer. Mais il propose un moratoire sur l'éolien terrestre. Michel Barnier veut construire 6 ou 8 EPR et ne pas fermer des centrales qui pourraient fonctionner. 

⚠️ LES VÉRIFICATEURS – BAISSE DE LA NATALITÉ DEPUIS DIX ANS ? 


Valérie Pécresse a accusé Emmanuel Macron et François Hollande d'avoir "complètement détricoté" la politique familiale avec comme "résultante 10% de naissances en moins qu'il y a dix ans". Selon l'Institut national d'études démographiques (Ined), le taux de natalité en 2011 était effectivement de 12,5%. Aujourd'hui cet indicateur est de 11,5% selon les derniers chiffres – encore provisoires – de l'Insee


Ce qui représente bel et bien une baisse de 8% du taux de natalité. Ceci dit, le lien avec la seule politique de François Hollande et Emmanuel Macron est difficile à établir. Celui-ci est en effet lié à de multiples facteurs, notamment la confiance en l'avenir ou la fiscalité.

❌ LES VÉRIFICATEURS - PEUT-ON AISÉMENT APPLIQUER UNE TVA RÉDUITE SUR LES PRODUITS FRANÇAIS ? 


Philippe Juvin a défendu une vision protectionniste de l'économie en plaidant pour une "TVA réduite pour les produits 100% made in France". 


Seulement, comme l'a rappelé David Pujadas, cette mesure se heurte aux règles européennes en vigueur en matière de fiscalité. La directive européenne en la matière, qui remonte à 2006, fixe ce taux à un minimum de 15%. Si des "taux réduits" sont effectivement possibles, ceux-ci ne peuvent être appliqués que sur certains produits et services, dont la liste est précisée dans l'annexe 3 du texte européen. Il s'agit entre autres des denrées alimentaires, de la distribution d'eau ou des produits pharmaceutiques. Mais rien sur le caractère "local" d'un bien ou d'un service. 


Les taux réduits voulus par le candidat ne peuvent donc pas s'appliquer à des produits sur leur seul caractère national, à moins d'une réforme d'ampleur à l'échelle européenne.

POUVOIR D'ACHAT


"Je suis le seul à avoir cette vision qui s’attaque à cette surfiscalité", déclare Eric Ciotti, qui propose la suppression de l’impôt sur les successions en-dessous de 5 millions d’euros de patrimoine et un impôt sur le revenu remplacé par une "flat tax" au taux de 15%. Xavier Bertrand propose que l'Etat verse une prime aux salariés au smic et touchant moins de 2000 euros, si bien que tous toucheraient au moins 1500 euros nets mensuels. Valérie Pécresse veut qu'au cours de son quinquennat, "tous les Français aient un revenu qui augmente de 10%", notamment en supprimant des charges salariales. Pour créer de l'emploi, Philippe Juvin veut baisser de 35 milliards d'euros les impôts de production visant des entreprises situées en dehors des grandes métropoles. Michel Barnier propose lui aussi de diminuer les impôts de production, de diminuer les charges patronales, et les charges sur le premier emploi des jeunes pendant trois ans.


Valérie Pécresse ajoute qu'elle verserait une allocation familiale dès le premier enfant, qu'elle augmenterait la sommes allouée dès le deuxième enfants, et qu'elle défiscaliserait les pensions alimentaires des femmes séparées.

❌ LES VÉRIFICATEURS - LA FRANCE, PAYS LE PLUS IMPOSÉ AU MONDE


Pour Eric Ciotti, la France "souffre", "à la fois d'un excès de dépenses publiques" et du "recours à des impôts" trop important. Preuve selon lui : "Nous détenons le triste record du pays le plus imposé au monde". 


Dans les faits, le classement présenté par le candidat à l'investiture LR n'est pas tout à fait exact, mais il est proche de la réalité. Avec 45,4% d'imposition, la France est placée deuxième parmi les pays de l'OCDE en termes de fiscalité derrière le Danemark (46,3%), selon des chiffres datant de 2019. Attention ceci dit, ces données n'ont pas été mises à jour depuis l'épidémie.

✅ LES VÉRIFICATEURS - QUELLE GESTION DE CRISE POUR LA FRANCE ? 


Évoquant la gestion de crise sanitaire, Valérie Pécresse a regretté que la France se place "26ᵉ sur 38". Pour porter cet argument, la candidate s'appuie effectivement sur une étude du Conseil d'analyse économique (CAE).


En page 5, ce groupe de réflexion qui conseille directement le Premier ministre français précise sa méthodologie. Pour juger de la qualité de la gestion de la crise tout au long de l'année, il a pris en compte "à la fois le point de vue économique" et le "sanitaire sur l'ensemble de l'année". Et selon leurs conclusions, "la France est au 26e rang, sur 38 pays recensés, juste au-dessus de l'Autriche et du Royaume-Uni", à cause d'un "premier semestre où elle était très mal classée et un second semestre où, du fait de son rebond économique au troisième trimestre, son classement s'améliore sensiblement". 

DÉPENSES PUBLIQUES


Comment réduire les dépenses publiques ? Michel Barnier s'engage à inverser la courbe de la dette par rapport à celle du PIB, notamment en faisant des économies en réformant les retraites et le fonctionnement de l’Etat. Valérie Pécresse propose de supprimer 200.000 fonctionnaires, et avec cette économie de faire des réformes prioritaires. Eric Ciotti veut économiser 100 milliards d'euros, notamment via la suppression de 250.000 fonctionnaires, la retraite à 65 ans, ou la suppression de strates de communautés locales. Philippe Juvin ne veut pas baisser le nombre de fonctionnaires, mais déplacer 200.000 postes vers les administrations où il y a le plus de besoins. Xavier Bertrand met lui l'accent sur une réforme du travail.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - LES FRANCAIS TRAVAILLENT-ILS MOINS ? 


Xavier Betrand s'est étonné que la France soit le pays "où nous travaillons le moins de toute l'Europe". Un argument déjà entendu ces dernières semaines. Pourtant, tout dépend des indicateurs. 


Si l'on regarde le nombre d'heures travaillées sur une semaine, tous contrats confondus, la France fait partie des meilleurs exemples européens. Et dépasse nettement la moyenne communautaire. Avec 37,4 heures travaillées par semaine, elle devance largement la majorité de ses voisins. Les Allemands ne travaillent "que" 35 heures sur sept jours, contre 36,6 pour les Britanniques. L'Hexagone dépasse même l'Italie, à  37 heures hebdomadaires.


Par contre, la France se trouve parmi les pires élèves de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en termes de temps de travail en horaires cumulés sur un an. Selon un rapport publié en 2019, elle serait même bien dernière. La population accumule en moyenne 630 heures par habitant, et par an. Un score loin de l'Espagne (692) et encore plus de l'Allemagne (722). Seule la Belgique se rapproche de nous, avec ses 637 heures par an et par habitant.


Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver notre article sur le sujet ici.

⚠️ LES VÉRIFICATEURS - LA PRIMAUTÉ NATIONALE, POSSIBLE ? 


Pour introduire le débat, Éric Ciotti s'est engagé à signer "un décret de convocation par référendum" afin de faire en sorte que la France retrouve "sa souveraineté juridique" vis-à-vis des traités européens. 


Seulement, remettre en cause la primauté du droit européen dans certains domaines, comme l'immigration, déclencherait des procédures d'infraction contre la France, notamment par des recours en manquement prévus aux articles 258 à 260 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. L'Hexagone serait dès lors condamné à payer de lourdes amendes. 

QUI EST XAVIER BERTRAND ? VOICI SON PORTRAIT

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand, l'ambitieux des Hauts-de-France qui se rêve à l'Élysée

QUI EST VALÉRIE PÉCRESSE ? VOICI SON PORTRAIT

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse, celle qui se voit en première femme présidente de la République

QUI EST MICHEL BARNIER ? VOICI SON PORTRAIT

Présidentielle 2022 : Michel Barnier, un vétéran de la politique pour incarner le renouvellement à droite

QUI EST PHILIPPE JUVIN ? VOICI SON PORTRAIT

Présidentielle : Docteur Philippe, Mister Juvin, médecin médiatique et candidat au congrès LR

QUI EST ÉRIC CIOTTI ? VOICI SON PORTRAIT

Présidentielle 2022 : Eric Ciotti, le pari de la droite dure

VÉRIFICATEURS


Elle le fera en direct ce soir, mais l'équipe des Vérificateurs a déjà repéré en amont du débat quelques éléments faux ou trompeurs dans les discours des candidats.

Débat Les Républicains sur LCI : des candidats pas toujours rigoureux avec les faits

MILITANTS LR : QU'ATTENDENT-ILS DU DÉBAT ?

Présidentielle 2022 : moins de show, plus de fond, ce qu'attendent les militants LR du débat lundi soir sur LCI

PRÉSENTATION DES CANDIDATS


Bertrand, Pécresse, Barnier, Ciotti, Juvin... Notre journaliste politique Paul Larrouturou vous fait une présentation rapide des cinq candidats qui participent au débat.

ENJEUX


Quels sont les enjeux de ce débat entre les cinq candidats à l'investiture LR pour la présidentielle 2022 ? Notre journaliste Paul Larrouturou vous explique.

LES VERIFICATEURS


La cellule des Vérificateurs du groupe TF1 est mobilisée ce lundi pour vérifier en direct les déclarations des candidats à l'investiture LR à la présidentielle. A l'occasion de ce premier débat un dispositif de fact-checking accompagne l'émission qui débute à 20H40 sur LCI (canal 26) afin de tirer au clair les différentes propositions et affirmations qui seront faites en plateau. 

Tout au long de l'émission, retrouvez ici nos vérifications. 

QUI CANDIDATE AU CONGRÈS, ET DONC QUI PARTICIPE AU DÉBAT ?

Présidentielle 2022 : Les Républicains officialisent la liste définitive des cinq candidats au congrès

COMMENT S'EST PRÉPARÉ XAVIER BERTRAND ?

BONSOIR


Bienvenue dans ce live dédié au premier débat entre les cinq candidats au congrès LR. Vous pourrez suivre ici les principales déclarations des candidats, et lire toutes les vérifications de leurs propos réalisées par notre équipe des Vérificateurs.

Quatre débats attendent Michel Barnier, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Philippe Juvin et Eric Ciotti. Le premier a lieu ce lundi soir sur LCI. Les cinq candidats défendront leurs programmes, leurs visions de la France et de l'exercice du pouvoir pour convaincre les militants LR de voter pour eux lors du congrès qui désignera leur candidat à la présidentielle, prévu début décembre. L'enjeu est également de faire émerger la droite dans le débat public et de faire connaître à l'ensemble des Français celui ou celle qui représentera la droite à la présidentielle au printemps prochain.

Toute l'info sur

Le débat des candidats LR sur LCI

Les cinq candidats discuteront économie, pouvoir d'achat, écologie ou encore immigration. Resteront-ils cordiaux entre eux ou en profiteront-ils pour égratigner leurs adversaires ? Réussiront-ils à se démarquer dans leurs propositions ? Réponses à 20h40.

Tout au long du débat, notre équipe de Vérificateurs passera aux cribles leurs affirmations et les vérifiera pour les infirmer, les confirmer, les nuancer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.