REPLAY - Municipales : revivez le débat entre les trois principaux candidats à Perpignan

REPLAY - Municipales : revivez le débat entre les trois principaux candidats à Perpignan

INTERVIEW - Ce vendredi, l'interview politique d'Elizabeth Martichoux dans la matinale de LCI était délocalisée à Perpignan. Les trois principaux candidats ont débattu sur la sécurité, les transports ou encore le chômage.

D'ici le premier tour des élections municipales, Elizabeth Martichoux parcourt la France à la rencontre des candidats aux élections municipales dans les villes à enjeux. Vendredi 28 février, elle était à Perpignan, une ville susceptible de tomber dans l'escarcelle du Rassemblement national. Autour de la table, étaient présents trois candidats : Louis Aliot (RN), Jean-Marc Pujol (LR) et Agnès Langevine (EELV).

Lire aussi

Ils ont débattu de la question du chômage, qui s'élève à 23% dans l'agglomération. Louis Aliot propose d'accorder des exonérations fiscales aux entreprises et pointe du doigt l'isolement de la ville, le TGV n'arrivant toujours pas à Perpignan. Alors que le maire sortant Jean-Marc Pujol estime avoir un bon bilan économique, la candidate écologiste Agnès Langevine veut attirer les entreprises en faisant de Perpignan la capitale de la nouvelle économie climatique." Elle propose aussi d'instaurer un revenu de solidarité écologique pour les familles en grande précarité.

Ils ont ensuite débattu de la sécurité et du trafic de drogue ; puis de la gratuité des transports. Sur ce dernier sujet, le candidat LR y est opposé, Louis Aliot seulement pour les étudiants, les jeunes et les travailleurs pauvres, et Agnès Langevine souhaite tester une gratuité progressive, en commençant par les week-ends.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.