246 candidates en tête dans leur circonscription : vers un record de députées à l'Assemblée

RECORD – Avec 246 candidates arrivées en tête de leur circonscription, les femmes sont en bonne voie pour ravir quelques sièges détenus jusque là par des hommes. Si elles étaient élues le 18 juin prochain, l’Assemblée nationale deviendrait composée de plus de 40% de députées. Un record. LCI vous décortique les données.

La parité est-elle pour bientôt à l’Assemblée nationale ? Si cela ne semble toujours pas être à l’ordre du jour en 2017, l’objectif n’a jamais été aussi proche. Parmi les 577 candidats arrivés en pole position lors du premier tour des élections législatives, on compte 246 femmes, pour 331 hommes. 


Si toutes parvenaient à rester en tête dans leur circonscription, la chambre parlementaire serait ainsi constituée de 42,5% de députées. Un record puisque seules 155 femmes avaient été élues lors du précédent scrutin en 2012, pour 421 hommes. Elles composaient alors 26,9% de l'hémicycle, un chiffre déjà considéré comme historique. 

Impulsion REM et conquête progressive

Cette nouvelle performance de la gent féminine s’explique notamment par le soutien du parti du président de la République qui a le vent en poupe depuis l’élection présidentielle. 


> REM grand gagnant de la parité. Sur les 246 femmes arrivées en tête, 192 portent l’étiquette de la République en marche (REM), pour 207 hommes qui passent la barrière du premier tour. Une presque parité, quasi prévisible, pour ce parti qui a fait de la représentativité des femmes un de ses cheval de bataille.


> Les partis qui affichent le plus la parité. Hors REM, au sein des autres partis, d'énormes différences de représentativité subsistent. Ainsi, si le Modem affiche grosso modo la même part de femmes et d'hommes arrivés en tête (27 candidats masculins pour 25 féminins), au sein d'autres partis les femmes sont carrément sous-représentées. 


> Les plus grosses différences. Parmi les plus grandes différences, le parti des Républicains : 40 prétendants masculins vont au second tour... pour seulement 9 féminins. Mais au final, le parti serait presque en progression : en 2012, l'UMP plaçait 172 candidats hommes en tête, contre... 28 femmes. Autre grosse différence : le FN, qui affiche 14 candidats masculins en tête au premier tour, pour 6 féminines (deux hommes et une femme en 2012), ou encore l'UDI (Union des démocrates indépendants) qui place 10 hommes et deux femmes en tête au second tour. 


> Peu représentatif à gauche. A gauche, au vu du petit nombre de qualifiés, il est plus dur de tirer des constats parlants : mais le PS qualifie 7 hommes, pour 4 femmes. en 2012, il était en tout cas presque parmi les bons élèves, ou en tout cas sur la voie de la progression, avec 109 femmes et 177 hommes.  Les Divers gauche 7 hommes pour 3 femmes, France insoumise deux hommes et une femme, et le PCF (parti communiste français) 4 hommes... pour une femme. 

Les femmes en marche

Les femmes semblent donc en marche vers l'Assemblée. Mais l’impulsion de la REM ne semble pas être la seule explication. Le nombre de femmes siégeant au Palais Bourbon ne cesse de progresser au fil des années. De 42 députées élues en 1993, 73 l’ont été en 1997, 77 en 2002, 116 en 2007 et 155 en 2012. En 2017, elles seront au moins 83, selon les circonscriptions qui voient s'opposer deux femmes. Pour connaître le nombre exact de députées et savoir si un pas de plus vers la parité a été franchi, rendez-vous le 18 juin prochain. 

Ne manquez rien de l’actualité politique sur notre page spéciale 


Découvrez les résutlats des élections législatives grâce à  notre carte interactive 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter