Législatives : pourquoi parle-t-on de "vague jaune" pour désigner le raz-de-marée REM au 1er tour ?

Politique
MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE - Sur 577 circonscriptions, 400 pourraient revenir à La République en marche. D'où l'expression de "vague jaune". Mais pourquoi et comment cette couleur a-t-elle été associée à au mouvement d'Emmanuel Macron ?

"Jaune Macron". Non, il ne s'agit pas d'une nouvelle tendance vestimentaire ou d'un nouveau parfum façon Rose Cardin, mais bien de la couleur qui s'est imposée dans les médias pour désigner la "vague Macron". 


Ce dimanche soir, la "vague jaune" était édifiante : 400 sièges pour REM - en sus de 32 sièges "macron-compatibles" - sur 577. Mais pourquoi cette couleur a-t-elle été associée au nouveau président, et par extension à son mouvement REM ?

La "couleur Macron", le casse-tête des rédactions

Tout a commencé il y a quelques mois dans les rédactions des grands médias, confrontées au casse-tête éditorial, technique et esthétique consistant à déterminer la "visibilité Macron". La question avait ainsi été ouvertement posée dès février par le directeur adjoint des rédactions du Parisien.

Un mois plus tard, en mars dernier, Florent Guerlain, directeur artistique et cofondateur de la société Datagif, avait fait un tour d’horizon des médias pour identifier toutes les couleurs retenues pour désigner Emmanuel Macron dans les infographies. Et le résultat débouchait sur un arc-en-ciel. 

Ce choix avait tout d'une colle, donc, puisque pour distinguer les différents mouvements politiques dans les journaux ou à la télévision, lors des soirées électorales notamment, l’ensemble des couleurs est déjà trusté par les partis déjà existants : le rouge représente la France insoumise et le Parti communiste ; le rose est la couleur de prédilection des Socialistes, et le vert celle d'Europe Ecologie-Les Verts ; l'orange pour le Modem de François Bayrou, le bleu plus ou moins foncé pour Les Républicains et le Front national. 

Une couleur jaune teintée de "orange Modem"

Entre temps, Emmanuel Macron a grimpé dans les sondages. François Bayrou, incarnation du parti centriste Modem dont le logo est orange, a rejoint son mouvement. Et le jaune (plus précisément des variantes de jaune et d’orange) s'est petit à petit imposé de plus en plus naturellement dans une grande partie des médias. 


Toutefois, cette couleur "jaune" n'a pas d'emblée été une évidence pour tous les médias car, comme le notait Libération au lendemain du second tour de la présidentielle, la performance d'Emmanuel Macron était alors affichée en gris sur France Télévisions, bleu foncé sur BFM, violet sur le site du Parisien, bleu ciel sur LCI. Preuve de la singularité et en même temps de la force inédite de REM dans le paysage politique français.

Une tendance généralisée aux variantes de jaune ce dimanche

Ce dimanche soir, les grands médias ont déployé toutes les nuances du jaune-orange au moment d'annoncer les cartes des résultats électoraux. 


Sur LCI, REM-Modem était représenté dans une couleur "jaune moutarde"

Dans Le Monde, la carte des résultats du premier tour représentait chaque circonscription REM-Modem de façon "jaune-orangée". 

Sur France Bleu,  on a même eu droit à un jaune encore plus franc. 

Pas de doute, le jaune, qui symbolise "le pouvoir, la richesse, la chaleur, l'énergie, la joie...", mais aussi "la trahison, la jalousie..." selon la fiche Wikipédia sur le symbolisme des couleurs, est bel et bien désormais une couleur "en marche".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter