Régionales 2021 : le PS en tête du second tour en Bretagne avec 29,84%, vers un "3e tour" décisif

Régionales 2021 : le PS en tête du second tour en Bretagne avec 29,84%, vers un "3e tour" décisif

RÉSULTATS 2ND TOUR - Selon les résultats définitifs, Loïg Chesnais-Girard remporte le second tour avec 29,84% des voix. La multiplication des listes ne lui permet toutefois pas de briguer tout seul la présidence de la région.

Le socialiste Loïg Chesnais-Girard, successeur en 2017 de Jean-Yves Le Drian à la présidence de la Bretagne, a remporté la quinquangulaire bretonne avec 29,84%, selon les résultats définitifs du ministre de l'Intérieur. Il devance la candidate LR Isabelle Le Callennec (21,98%), arrivée deuxième, suivi de l'écologiste Claire Desmarer-Poirrier (20,22%), du LaREM Thierry Burlot (14,75%) et du RN Gilles Pennelle (13,22%).

Contrairement à Jean-Yves Le Drian, Loïg Chesnais-Girard avait fait le choix de rester au PS et de ne pas rallier La République en Marche (LaREM). En réponse, son ancien allié à la région Thierry Burlot s'est présenté face à lui avec le soutien de la majorité, occasionnant un affrontement électoral entre deux anciens proches du ministre actuel de l'Europe et des Affaires étrangères. Finalement à l'avantage du PS.

Face à ces divisions, ce second tour n'est pas conclusif. Avec 29,84% des voix, Loïg Chesnais-Girard n'atteint pas le seuil fatidique des 33% des voix, incontournable pour postuler à la majorité présidentielle sans aide. Soutenu par l'écologiste indépendant Daniel Cuff, le président sortant va donc devoir élargir ses soutiens : LaREM ? EELV ? Le troisième tour s'annonce chaud.

L'abstention s'est élevée à 65,8% contre 64,21% au premier tour dans cette région administrative de Bretagne qui compte 3,3 millions d'habitants. Au deuxième tour des régionales de 2015, 43,12% des électeurs bretons ne s'étaient pas rendus aux urnes.

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Lire aussi

Europe Écologie-Les Verts, un épouvantail politique en Bretagne

L'un des enjeux de l'entre-deux-tours de ces régionales 2021 aura été la place à donner, ou non, au parti d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) dans la future majorité du conseil régional. Le président sortant Loïg Chesnais-Girard (PS) a fait le choix de s'allier à l'écologiste indépendant Daniel Cueff, arrivé en sixième position avec 6,52% des suffrages, mais pas à la candidate EELV Claire Desmares-Poirrier arrivée elle en quatrième place avec 14,84% des voix au premier tour, d'où cette quinquangulaire.

Le refus de l'alliance avec EELV a toujours été une ligne rouge de l'ancien président de région Jean-Yves Le Drian, hostile aux écologistes d'EELV dans une région bretonne où l'industrie agroalimentaire pèse lourd. Il y a quelques jours, dans le quotidien Ouest France (article payant), le ministre des Affaires étrangères avait d'ailleurs jugé la candidate d'EELV pourvoyeuse d'une "écologie idéologique de stigmatisation, de culpabilisation et d'accusation".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

La mystérieuse disparition d'une jeune instagrameuse met les Etats-Unis en émoi

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.