Retrait du drapeau européen à l’Assemblée nationale : le FN prêt à soutenir la France insoumise

Retrait du drapeau européen à l’Assemblée nationale : le FN prêt à soutenir la France insoumise

DRAPEAU – Un amendement de la France insoumise visant à retirer le drapeau européen de l’hémicycle de l’Assemblée nationale a été examiné ce mercredi. Le vice-président du FN, Louis Aliot, a indiqué sur LCI que son parti était prêt à soutenir cette initiative. Mais il n'était pas présent lors du vote en commission.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont beau être de farouches adversaires politiques, ils partagent tous les deux une hostilité certaine vis-à-vis de l’Union européenne (ou en tout cas, pour ce qui concerne le député de Marseille, sur la façon dont elle fonctionne). C'est ainsi que ce mercredi, la commission des Lois de l’Assemblée nationale a examiné un amendement déposé par les 17 députés de la France insoumise visant à faire retirer de l’hémicycle du Palais Bourbon le drapeau européen pour le remplacer par le drapeau de l'Organisation des nations unies.

Une fois n’est pas coutume, le Front national a salué cette initiative. En tout cas, en partie. "Ils ont raison […]. Nous sommes dans l'Assemblée nationale française,  c'est normal qu'il n'y ait que le drapeau français", a souligné le vice-président Louis Aliot, invité ce mercredi sur LCI, qui n'était pas invité à donner son avis sur la présence du drapeau de l'Onu. Mais Louis Aliot s'est avancé à dire que ses collègues députés pourraient bien envisager d'apporter leur soutien aux Insoumis. "On n'en a pas encore discuté mais je pense que c'est quelque chose que nous pouvons soutenir", a précisé le député FN. A noter que cette proposition est restée lettre morte puisqu' 'il n'y avait pas d'élu FN en commission ce mercredi lors du vote.. 

L'amendement de la FI a, comme cela était attendu, rejeté en Commission des lois. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Lire et commenter