"Retraite, chômage, dépendance, relance, tout sera mis sur la table", promet Jean Castex

"Retraite, chômage, dépendance, relance, tout sera mis sur la table", promet Jean Castex
Politique

ASSEMBLÉE NATIONALE - Interpellé par l'opposition lors de sa première séance de Questions au gouvernement, Jean Castex a assuré qu'il allait privilégier la concertation tous azimuts. Le Premier ministre a toutefois déclaré que la réforme des retraites serait maintenue "sur le fond".

Pour son baptême du feu devant les députés, Jean Castex a assuré, mercredi, que la "concertation" serait au cœur de sa méthode. Le nouveau Premier ministre a toutefois posé des jalons, prévenant l'opposition qu'il était hors de question d'abandonner la réforme des retraites, interrompue au début de l'année par la crise sanitaire. 

"Retraite, chômage, dépendance, relance, tout sera mis sur la table", a-t-il assuré, en réponse à la patronne du groupe PS Valérie Rabault qui l'interpellait à l'occasion des Questions au gouvernement. "Nous allons écouter et concerter", a-t-il insisté, évoquant en premier lieu les discussions en cours avec les personnels des établissements de santé.

"Dès cette semaine, je recevrai l'ensemble des partenaires sociaux", avant "une réunion collective dans une conférence", a indiqué Jean Castex. "Je souhaite régler en large part le sujet dans le cadre du Ségur, cette semaine", a-t-il ajouté, évoquant les questions salariales et d'emploi. 

Lire aussi

Pas de renoncement sur les retraites

Le nouveau Premier ministre a toutefois prévenu l'opposition qu'il n'était pas question de remettre en cause l'action de l'exécutif, invoquant "la cohérence de l'action gouvernementale". 

A commencer par la réforme des retraites, mise en sourdine au début de l'année en raison de la crise sanitaire. "Nous distinguerons le fond de la réforme, sur lequel nous ne reviendrons pas, et nous le séparerons des dispositions pour sauvegarder le système actuel", a-t-il énoncé. "La situation financière de ce système n'est pas la même depuis qu'il subit l'impact de la crise économique. Nous devons en responsabilité prendre les dispositions nécessaires pour en assurer la sauvegarde", a prévenu le chef du gouvernement. 

Toute l'info sur

Le gouvernement Castex

Qui est Jean Castex, le successeur d'Edouard Philippe ?

"Nous devrons être unis", a déclaré Jean Castex devant les députés. "Nous allons engager un plan de relance ambitieux qui sera marqué par la nécessité de faire face aux drames humains que vont rencontrer des personnes et des territoires [...] Je m’emploierai personnellement à veiller aux résultats et à l’efficacité de notre action."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent