Retraites : des Républicains aux Insoumis, voici ce que propose l'opposition pour sortir de la grève

Retraites : des Républicains aux Insoumis, voici ce que propose l'opposition pour sortir de la grève
Politique

QUELLES SOLUTIONS ? - Dans le contexte explosif entre l'exécutif et les syndicats, l'opposition politique tente de faire entendre sa voix. La France Insoumise, Les Républicains, le Rassemblement national... Que suggèrent ces partis pour sortir de cette crise des retraites ?

Tout ce week-end, Édouard Philippe a consulté à Matignon. Le gouvernement veut trouver une sortie politique, alors qu'une nouvelle journée de galères s'annonce lundi. Il souhaite également faire face à la détermination des syndicats et aux critiques sur sa gestion de la crise des retraites. Mais que proposent les partis de l'opposition pour mettre fin aux grèves ?

Les Républicains en faveur d'un nouvel âge légal

Le député Eric Woerth a plaidé pour la mise en place d'un nouvel âge légal. "Je milite pour que ce soit 65 ans", a-t-il déclaré dans l'émission Le Grand Rendez-vous, ce dimanche. "Je pense qu'il faut décaler tous les trois mois, a-t-il ajouté. Par exemple, pour une réforme votée en 2020, dès 2021, vous partez à 62 ans et trois mois. L'année d'après, 62 ans et six mois."

Les Insoumis s'opposent à la retraite par points

La France Insoumise appelle les Français à la mobilisation. Ce vendredi, le parti écrivait sur son site officiel : "La France insoumise soutient les grèves reconductibles et appelle à participer aux manifestations du samedi 7 décembre et du mardi 10 décembre." Le député Adrien Quatennens a précisé les raisons de leur opposition sur le plateau de LCI : "Le système par points n'est pas un système adapté au modèle social français", a-t-il plaidé ce dimanche. "Il faut que le gouvernement retire sa réforme des retraites."

En vidéo

Grève à la SNCF : pourquoi le conflit social est-il difficile à résoudre ?

Le parti socialiste soutient la mobilisation

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure,  a affiché son opposition à la réforme des retraites. Interrogé sur BFM TV, il a déclaré : "Il faut mettre cette pression, cette mobilisation est nécessaire y compris pour que les mesures soient efficaces. (...) Les ministres nous disent qu'il va falloir travailler plus longtemps, et on entend que si jamais le mouvement dure plus longtemps, on reviendra sur cela. Alors mobilisons-nous !" 

Olivier Faure a plaidé le maintien du système actuel avec l'argument suivant : "En 2024, on aura fini de rembourser la dette sociale : cela fait 24 milliards d'euros en plus chaque année cela signifie que sans prélèvement supplémentaire, on peut financer non seulement les retraites mais aussi les hôpitaux publics et les EHPAD."

Europe Écologie Les Verts veut taxer les revenus du capital

EELV et son leader Yannick Jadot plaident pour le maintien de l'âge de départ à la retraite à 62 ans et pour la contribution des revenus du capital, à savoir les stock-options, l'intéressement ou encore les produits financiers. Le parti écologiste propose de réduire le temps de travail afin de tendre vers le plein emploi, de réduire les inégalités hommes-femmes et d'adapter le calcul des retraites aux nouvelles formes de travail.

Le Rassemblement national plaide pour un référendum

Toute l'info sur

LE WE 20H

Jordan Bardella appelle à la consultation citoyenne. Au micro de TF1, le vice-président du Rassemblement national a estimé : "Si le pays est bloqué, il faut solliciter un référendum. Il faut utiliser la seule sortie de voie démocratique qui soit viable et permette aux Français de se faire entendre."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent