Les seniors sont-ils de plus en plus nombreux à travailler, comme l'affirme Gabriel Attal ?

Les seniors sont-ils de plus en plus nombreux à travailler, comme l'affirme Gabriel Attal ?
Politique

À LA LOUPE - Alors que le gouvernement maintient son intention de mettre en œuvre la réforme des retraites, les crispations se concentrent sur la généralisation d'un âge pivot fixé à 64 ans, censé permettre d'équilibrer financièrement le système par points.

C'est le nouvel argument du gouvernement : pour instaurer un équilibre financier dans le système des retraites censé être mis en place par la réforme, les Français seront encouragés à travailler plus longtemps grâce à un système de bonus-malus sur leur pension. Il s'agit du fameux âge pivot - ou âge d'équilibre - fixé à 64 ans à partir de 2027. 

Invité de LCI ce mercredi, Gabriel Attal est venu défendre les dispositions voulues par l'exécutif. Interrogé sur le fait que les seniors pourraient avoir à travailler plus longtemps, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale a soutenu que de plus en plus d'entre eux exercent déjà une activité professionnelle. "En 2003, le taux d’emploi des seniors c’était 36%. Aujourd’hui on est à 52%. On voit qu’il y a eu un progrès", soulignait-il. 

Oui, les seniors sont de plus en plus nombreux à exercer une activité...

Pour arriver à ces chiffres, Gabriel Attal s'appuie certainement sur une publication de la Dares - Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques - parue en septembre 2019, qui concerne l'activité des seniors. Le taux d'emploi y est calculé tous les trimestres. Et effectivement, d'après cette étude, le taux d'emploi des 55-64 ans est bien passé de 36,4% au premier trimestre 2003 à 52,8% au premier trimestre 2019. 

Le secrétaire d'Etat se félicite par ailleurs du faible chômage des seniors, en deçà de la moyenne nationale. En effet, selon la Dares et son bilan de l'emploi des seniors pour 2018, le taux de chômage des 55-64 ans était de 6,9% cette année-là, contre 9,1% pour l'ensemble de la population active. 

... mais ils subissent davantage le temps partiel et restent plus longtemps au chômage

Toutefois, ce taux de chômage plus faible cache une réalité différente : les seniors subissent de plus en plus le temps partiel et sont ainsi sortis des statistiques relatives aux demandeurs d'emploi. D'après l'Insee, 20,6% des 50-64 ans sont à temps partiel, contre 16,2 % des 25-49 ans. Un chiffre qui atteint 30,7% pour les 60-64 ans. 

Autre difficulté pour les seniors sans travail : leur sortie du chômage. Alors que pour l'ensemble des demandeurs d'emploi - catégories A, B et C - la durée d'inscription comme chômeur est en moyenne 321 jours, c'est le double pour les 55 ans ou plus avec 726 jours. 

Pour compléter votre lecture, nous vous conseillons l'article d'À La Loupe 'Est-ce que 40% des gens partant à la retraite n’ont déjà plus de travail ?' qui explique la transition entre emploi et retraite et revient sur les situations très disparates pour les seniors selon la catégorie socio-professionnelle. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

En vidéo

Emploi des seniors : le vrai du faux

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : le bilan va "s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent