Retraites : plus de sept Français sur dix sont insatisfaits du système actuel, selon une étude

Politique
DirectLCI
INSATISFAITS - Selon une étude récente menée par Fondapol, le système des retraites actuel est jugé "fragile", "inégalitaire" et "désavantageux" par une majorité des Français. Un constat qui intervient alors que le gouvernement prépare une importante réforme du système des retraites pour 2019.

Le système des retraites ne fait plus rêver. Selon une étude récente, sept français sur dix se disent insatisfaits du système actuel des retraites et estiment qu’il a perdu les qualités vantées à sa création.  Le Parisien a dévoilé mercredi les résultats de cette enquête menée par Fondapol (Fondation pour l’innovation politique) et réalisé par l’Ifop (auprès d’un échantillon représentatif de 3 001 personnes), alors que le gouvernement planche sur une réforme du système des retraites qui doit voir le jour en 2019.

Dominique Reynié, l’auteur de l’étude, et directeur général de Fondapol, pointe une "perception désastreuse" des Français par rapport au système. Ainsi Le Parisien fait savoir que 90% personnes interrogées estiment que le système est "fragile", qu’il risque de disparaître (85 %), est inégalitaire (85 %) et compliqué (84 %), et enfin, plus de 80% des sondés trouvent qu’il est désavantageux pour les retraités. L’étude montre également que le sentiment d’injustice domine. 

La gauche comme l'extrême gauche ne défendent plus ces régimes contestésDominique Reynié directeur général de Fondapol

La multitude des régimes de retraites, comme les régimes spéciaux, peut paraître désormais injustifiée précise le quotidien. "Il y a le sentiment que des groupes sont clairement favorisés comme les salariés des entreprises publiques, les fonctionnaires, mais aussi les cadres du privé", explique Dominique Reynié.


Selon l'étude, le désamour des Français envers le système de retraite actuel est particulièrement large, jusqu'à dépasser les clivages politiques. "La gauche comme l'extrême gauche ne défendent plus ces régimes contestés", ajoute le directeur général. Selon lui, le pessimisme règne et actifs et retraités s'attendent à une paupérisation.  

Fin des 42 régimes actuels

Mercredi, le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, recevait les partenaires sociaux en compagnie de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour une concertation autour de la réforme à venir. Elle devrait être discutée en juin 2019 et appliquée "en 2025", ainsi que l'a révélé le haut-commissaire. 


Elle ne changera rien au calcul des droits des personnes ayant commencé à travailler avant son entrée en vigueur, et devrait notamment mettre fin aux 42 régimes de retraites actuels, remplacés par un seul régime, que l'on soit salarié, fonctionnaire, indépendant ou libéral. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter