Réveillon des jeunes de l'UMP et du FN : Nicolas Sarkozy doit-il réagir ?

Réveillon des jeunes de l'UMP et du FN : Nicolas Sarkozy doit-il réagir ?

POLÉMIQUE – Alors que la soirée privée entre de jeunes UMP et de jeunes frontistes a provoqué des remous tout le week-end, Nicolas Sarkozy, le nouveau président du parti, est resté silencieux. Dans sa garde rapprochée, on cherche à minimiser l’évènement.

Le réveillon conjoint entre des jeunes de l’UMP et du FN, où Florian Philippot a fait une brève apparition, a provoqué des remous dans la classe politique tout le week-end. Cette petite fête révélée par Marianne , le 2 janvier dernier, a rassemblé des jeunes militants du parti frontiste, dont Jordan Bardella, responsable FN de Seine-Saint-Denis, et Pierre Gentillet, président des Jeunes de la droite populaire, un courant de l’UMP.

LIRE AUSSI >> Quand les jeunes de l’UMP et du FN réveillonnent ensemble

Une soirée qui fait des vagues, sur lesquelles surfe le Parti socialiste, celui-ci en profitant pour reposer la sempiternelle question de la proximité entre l’UMP et le Front national. Dans un communiqué de presse, Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, a demandé expressément à Nicolas Sarkozy de condamner ce réveillon commun.

Des condamnations suffisantes à l'UMP ?

Car l'ex-chef de l'Etat est silencieux depuis vendredi sur ce sujet. Certes la direction de l'UMP, par la voix de son porte-parole Sébastien Huyghe, a tenté de minimiser l’incident, en évoquant "à ce stade [...] une maladresse", et en rappelant la ligne du parti, qu’avait lui-même évoquée Nicolas Sarkozy après son élection : "pas d'alliance avec le Front national. ( ) Toute personne qui ferait un accord avec le FN a vocation à quitter le parti".

Contacté par metronews, Stéphane Tiki, le tout nouveau président des Jeunes populaires, le mouvement jeunesse du parti, explique que les condamnations côté UMP ont été suffisantes : "Je me suis exprimé en tant que président des Jeunes populaires, le porte-parole du parti également. Ça suffit [...] Si le président [de l’UMP] veut le faire, c’est à lui de le décider”.

LIRE AUSSI >> UMP : Stéphane Tiki, la carte jeune de Nicolas Sarkozy

Dans le camp Sarkozy, on ne se prononce pas sur l'absence de réaction de l'ancien hôte de l'Elysée et on minimise l’évènement : “Savoir qui a réveillonné avec qui n'a strictement aucun intérêt", assure un proche à metronews. Certains refusent de répondre : "Ça ne m’intéresse pas de répondre à votre question sur ce sujet".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal ce week-end

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.