REVIVEZ - 250.000 personnes ont fêté sur les Champs-Elysées le passage en 2019, 200 Gilets jaunes selon la Préfecture

Politique
NOUVEL AN - A Paris, plus de 250.000 personnes ont fêté le passage en 2019 sur les Champs-Elysées. Parmi elles, quelques centaines de Gilets jaunes. Une soirée dans le calme après plusieurs mois de tensions et de manifestations à Paris et dans tout le pays. Quelques heures plus tôt, Emmanuel Macron a tenté de reprendre le cap de son quinquennat en adressant ses seconds voeux aux Français. Debout face à la caméra, il a égrené trois voeux - "vérité, dignité, espoir" et évoqué les Gilets jaunes sans jamais désigner explicitement le mouvement.
Live

FEU D'ARTIFICE


Voici les images du feu d'artifice lancé depuis l'Arc de Triomphe. 

Urgent

CHAMPS-ELYSÉES


250.000 personnes ont fêté le passage en 2019 selon un dernier décompte de la Préfecture de police. Parmi elle se trouvaient  200 Gilets jaunes.

CHAMPS-ELYSEES


A Paris, des dizaines de milliers de personnes sont rassemblées sur les Champs-Elysées. Parmi elles, des gilets (ou ballons) jaunes. 

BORDEAUX


Des tensions ont lieu ce soir sur le Pont d'Aquitaine, un temps bloqué par 100 à 200 Gilets jaunes avant une intervention des forces de l'ordre  Peu avant 20h00, dans une ambiance bon enfant, les manifestants s'étaient installés sur une voie de l'artère, ne laissant passer les voitures que dans le  sens Bordeaux-Paris.

GILETS JAUNES 


Les forces de l'ordre sont intervenues à Bordeaux pour dégager le Pont d'Aquitaine, qui était occupé part une centaine de Gilets jaunes. 

EMMANUEL MACRON


Sans jamais désigner les Gilets jaunes, le chef de l'Etat a évoqué "une colère venant de loin"

MARLENE SCHIAPPA


"On a pu voir un grand président de la République qui fait face avec courage à la situation", a estimé Marlène Schiappa sur LCI. "Le Grand débat national sera un bon endroit pour un débat apaisé", a souhaité la secrétaire d'Etat à l'égalité des femmes et des hommes.

GILETS JAUNES


"Gilets jaunes, gilets jaunes", peut on entendre sur les Champs-Elysées.

GILETS JAUNES

CHAMPS-ELYSÉES


L'avenue des Champs-Elysées est déjà bien remplie un peu plus de 2 heures avant le lancement du grand spectacle pour fêter le passage en 2019.

ALAIN JUPPÉ


Emmanuel Macron pourra trouver du réconfort dans la réaction enthousiaste de l'ex-candidat à la primaire de droite.

MARINE LE PEN

MARINE LE PEN


La réaction de la présidente du RN aux voeux présidentiels est aussi courte que violente.

MÉLENCHON

MÉLENCHON


La réaction du leader de la France insoumise ne s'est pas fait attendre, évidemment cinglante. "Quel lunaire donneur de leçons", tacle-t-il sur Twitter. 

MACRON


Le premier des trois voeux formulés par Emmanuel Macron pour 2019 : "la vérité".

MACRON


"Je sais que notre avenir dépend de notre capacité à nous aimer, à aimer notre patrie. Je crois en nous, je crois en cet espoir français et européen" conclut Emmanuel Macron.

EUROPE


"Je crois très profondément en cette Europe qui peut mieux protéger les peuples. (...) Nous voulons en finir avec ce sentiment d'impuissance qui existe à tous les niveaux."

ESPOIR


"Je veux formuler un troisième vœu : l'espoir. L'espoir de croire en nous-même."

MACRON


Le chef de l'Etat rend hommage aux militaires, pompiers, personnels soignants, élus de la République.

MACRON


"Notre dignité exige que chacun se sente pleinement acteur du destin de notre pays. La dignité c'est aussi le respect de chacun. J'ai vu ces derniers jours des choses impensables. Nous ne vivons libres dans notre pays que parce des générations se sont battues pour obtenir ce droit" souligne Macron, qui ajoute que "le peuple est souverain" : "Nous sommes un état de droit. L'ordre républicain sera assuré sans complaisance."

MACRON


"Mon deuxième vœu est un vœu de dignité. Je suis convaincu que chaque citoyen est nécessaire pour l'avancement de la Nation. Je pense aux mères seules, aux agriculteurs. (...) Cela implique d'assurer à chacun la meilleure éducation."

MACRON


"On peut débattre de tout mais débattre du faux peut nous égarer. Il est indispensable de rétablir une confiance démocratique basée sur la vérité de l'information. Ce vœu de vérité est un vœu d'écoute, de dialogue, d'humilité."

MACRON


"Nous devons prendre toute notre part dans la renaissance de notre monde. 2019 est une année décisive et je veux formuler 3 voeux. Le premier : la vérité, car on bâtit rien sur des mensonges. Il faut que nous acceptions en face la réalité" développe-t-il, louant le système scolaire, hospitalier. "Cessons de nous déconsidérer. Nous pouvons faire mieux et nous devons faire mieux. S'assurer que nos services publics subsistent, et surtout que nous puissions vivre en sécurité et en tranquillité chaque jour".

MACRON


"Nous avons un rôle à jouer, une vision à proposer, c'est la ligne que je trace depuis le premier jour de mon mandat. Je veux mettre l'homme au premier plan de notre projet."

MACRON


Le chef de l'Etat dénonce également l'obscurantisme, qui a frappé Strasbourg ou encore Trèbes cette année.

MACRON


"Nous ne sommes pas résignés, notre pays veut bâtir un avenir meilleur, tel est à mes yeux, la leçon à retenir de 2018. Nous voulons innover sur le plan politique, social, environnemental pour y parvenir."

MACRON


Le président évoque aussi le système du chômage, qu'il compte modifier pour inciter à "reprendre le travail".

MACRON


"Françaises, français, mes chers compatriotes, je vous présente tous nos voeux pour 2019. L'année ne nous a pas épargné de nombreux événements, des victoires sportives, le centenaire de l'armistice, ou encore nombre de transformations, de grands déchirements" déclare le Chef de l'Etat, qui évoque la situation des médecins ou encore le réchauffement climatique. "L'effet ne sera pas immédiat" ajoute le chef de l'Etat.

ALLOCUTION


C'est parti : le président de la République démarre son allocution.

ALLOCUTION


Dans quelques minutes, le président de la République Emmanuel Macron va exprimer ses vœux à la Nation, dans une allocution télévisée depuis le Palais de l'Elysée.

COLLARD


Le député RN du Gard Gilbert Collard a souhaité la santé, le bonheur, de la bonne humeur et de l'optimisme aux Français pour ses vœux de fin d'année.

CHAMPS-ELYSÉES


Alors que l'avenue se remplit en vue du réveillon de la Saint-Sylvestre, des Gilets jaunes sont présents et se disent "déterminés", comme a pu constater notre journaliste sur place

COLLOMB


Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a publié à travers une vidéo son message aux Lyonnais pour l'année 2019.

BAYROU


Voici les vœux du président du MoDem, François Bayrou.

WAUQUIEZ


Le président des Républicains Laurent Wauquiez a adressé un court message sur Twitter, souhaitant une année 2019 pleine de sérénité à ses compatriotes.

PÉCRESSE


La présidente la région Île-de-France Valérie Pécresse a quant à elle souhaité aux Français de retrouver la "sérénité" et la "réussite" pour cette nouvelle année.

CASTANER


Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a adressé ses vœux aux gendarmes, policiers et pompiers français.

VALLS


Après avoir présenté ses vœux en espagnol, l'ancien candidat à la primaire PS Manuel Valls a adressé un message aux Français sur Twitter, souhaitant  "à chacun une belle année 2019 ! Une année pour rêver de nouveau ! Une année d’ espérance et de renouveau pour l’ Europe et nos pays." "Ne baissons jamais la garde face au terrorisme et aux dangers de la division, des populismes, du racisme et de l’ antisémitisme" a-t-il écrit.

PHILIPPOT


Dans une vidéo, le président des Patriotes Florian Philippot a eu une pensée pour les personnes seules le soir du réveillon, mais également pour les forces de l'ordre, les pompiers et les services médicaux qui seront à pied d'oeuvre durant cette nuit de fêtes.

HOLLANDE


L'ancien chef de l'Etat François Hollande a quant à lui prôné "l'apaisement", "l'unité" et "le dialogue" pour cette année 2019 qui se profile.

HIDALGO


Sur Twitter, la maire de Paris Anne Hidalgo a également adressé ses vœux pour l'année 2019.

NICOLAS DUPONT-AIGNAN


C'est avec un badge des Gilets jaunes accroché au revers de sa veste que le président de Debout la France a présenté ses vœux aux côtés de militants à Auxerre, dans l'Yonne. "Quelles que soient leur origine sociale, leur appartenance politique", les Gilets jaunes "incarnent le réveil de la nation française" et "d'un peuple qui, à juste raison, ne supporte plus l'injustice et veut tout simplement pouvoir vivre de son travail", déclare Nicolas Dupont-Aignan dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

"VOLONTÉ DE NUIRE"


Christophe Castaner a dénoncé "la volonté de nuire" des Gilets jaunes, un mouvement qui - selon le ministre de l'Intérieur - n'a "plus lieu d'être."

EXPRESSIONS


Dans quelques heures, nous accueillerons l'année 2019. Une nouvelle année que l'on se souhaitera bonne, avec la santé et en s'embrassant sous le gui. Autant de coutumes qui ne changent pas avec les années qui passent. Mais que signifient-elles vraiment ? D'où viennent-elles ?

RENTRER EN TOUTE SÉCURITÉ


9 Français sur 10 indiquent qu'ils consommeront de l'alcool pour fêter la nouvelle année. Alors comment rentrer chez soi en toute sécurité ? Des éléments de réponse ici :

VAR


Ces Gilets jaunes fêteront la nouvelle année sur un rond-point :

CHRISTOPHE CASTANER


Depuis une caserne de pompiers à Paris, Christophe Castaner a dénoncé la "volonté de nuire" des Gilets jaunes, un mouvement "qui n'a plus lieu d'être".

La France a accueilli mardi la nouvelle année  sans accroc, après des semaines de manifestations sociales des "gilets jaunes"  émaillées de violences qui avaient fait craindre aux autorités des débordements  pour la Saint-Sylvestre sur les Champs-Élysées et en région. 


Dans une allocution télévisée au ton pugnace, Emmanuel Macron a appelé  lundi soir les Français à cesser de se "déconsidérer ou de faire croire que la  France serait un pays où les solidarités n'existent pas, où il faudrait  dépenser toujours davantage".

"Cette année 2019 est décisive à mes yeux et je veux former pour nous trois voeux" : vérité, dignité et espoir. Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a prononcé les deuxièmes voeux de son quinquennat lundi après une fin d'année marquée par "des déchirements" et des manifestations sans précédent en faveur du pouvoir d'achat. 


"Depuis des années nous nous sommes installés dans un déni parfois flagrant de réalité : on ne peut pas travailler moins et gagner plus, baisser nos impôts et accroître nos dépenses, ne rien changer à nos habitudes et respirer un air plus pur", a-t-il poursuivi. "Il faut tout de même sur ces sujets que nous nous regardions tels que nous sommes et que nous acceptions en face les réalités", a déclaré le chef de l'Etat, dans son allocution de 16 minutes.

 

"Cessons de nous déconsidérer, de faire croire que la France serait un pays où les solidarités n'existent pas et où il faudrait dépenser toujours davantage", a-t-il ajouté. "Nous pouvons faire mieux et nous devons faire mieux, nous assurer que nos services publics restent présents partout où nous en avons besoin, que les médecins s'installent où il en manque (...) qu'on puisse avoir le téléphone portable ou internet partout où on vit et travaille".

"Et surtout qu'on puisse vivre en sécurité et tranquillité partout, j'y veillerai personnellement et chaque jour", a-t-il poursuivi.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter