REVIVEZ - Le rassemblement contre l'antisémitisme a réuni 20.000 personnes à Paris, selon les organisateurs

Politique

RASSEMBLEMENT - Derrière le mot d’ordre "ça suffit !", de nombreuses personnalités politiques et une foule d’anonymes se sont réunies contre l'antisémitisme ce mardi sur la place de la République à Paris, et dans de très nombreuses villes de France.

Live

REPORTAGE

Rassemblement contre l'antisémitisme à Paris : "On n'a rien entendu, mais au moins on est venu"

Rassemblement contre l'antisémitisme à Paris : "On n'a rien entendu, mais au moins on est venu"

RÉPUBLIQUE


La place de la République se vide peu à peu. Certaines personnes sont "déçues" de la durée de l'événement, jugée "trop courte".

PARIS


Le rassemblement a réuni 20.000 personnes place de la République, indiquent  les organisateurs à LCI.

LYON


Plusieurs centaines de personnes à Lyon selon France 3 Rhône-Alpes.

LILLE

CLERMONT-FERRAND


Une foule compacte également à Clermont-Ferrand pour lutter contre l'antisémitisme.

"NOUS SOMMES DES FRANÇAIS"


Une femme qui a tenté d'interpeller Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah s'est exprimée au micro de LCI. "Nous ne sommes pas des Juifs de France, nous sommes des Français juifs", a-t-elle lancé, visiblement émue, soulignant que "la sémantique a son importance".

NANTES


Rassemblement et Marseillaise également à Nantes, où l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault se trouvait.

ÉDOUARD PHILIPPE


Le Premier ministre a estimé que les Français présents sur la place de la République étaient des citoyens qui "n'acceptent pas, disent ce dont ils ne veulent pas". 


Pour Édouard Philippe, se rassembler était "nécessaire" mais pas "suffisant". "Ensuite il y aura du travail pour prendre les mesures qui s'imposent afin de punir, et punir sévèrement, tous ceux qui, aujourd'hui, par idéologie, facilité, ignorance ou par malveillance mettent en cause ce que nous sommes."

DISPERSION


La foule, très dense, se disperse sur la place de la République, à l'heure qui était prévue. 

PAROLES DE COLLÉGIENS


Dans un silence total et une ambiance bon enfant, des enfants prennent la parole au micro de la place de la République en lisant des poèmes et textes à propos de l'antisémitisme mais aussi de l'union et la tolérance. 

NICOLAS SARKOZY


Nicolas Sarkozy est arrivé sur place. L'ancien président de la République a dénoncé l'antisémitisme mais a également fait passer un message offensif. "Il est normal d'être ici compte tenu de la situation dans laquelle est notre pays", a-t-il ainsi indiqué. Avant d'élargir son propos en regrettant les problèmes "d'autorité" du pays. "La démocratie et l'état de droit sont provoqués."

"JE ME SENS PLUS FORT"


Témoignage d'un citoyen au sein du rassemblement place de la République. De confession juive, il salue une manifestation qui réunit tous les Français.


"C'est une manifestation qui me fait réagir de façon très positive. D'habitude c'est très communautaire. Et aujourd'hui je vois la France, celle que j'aime, que je côtoie, qui est à la fois la France des banlieues et la France d'en bas et d'en haut. Je me sens plus fort face à cette menace". 

MÉMORIAL DE LA SHOAH


Emmanuel et Brigitte Macron ont quitté le Mémorial de la Shoah après y avoir passé plus d'une heure. 


De leurs côtés, les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, eux aussi sur place, ont tenu à réagir ensemble. "Ce triptyque de la république, l'exécutif et les deux assemblées, c'est un signe de la république en direction de nos compatriotes juifs", a ainsi expliqué Gérard Larcher. Rejoint par Richard Ferrand:  "Nous sommes ensemble parce que nous voulons faire la démonstration de l'union nationale dans toutes ses composantes."

FRANÇOIS HOLLANDE


L'ancien président de la République est arrivé sur place. Il a décrit l'antisémitisme comme un "fléau" qui remettait "l'essentiel en jeu", à savoir "le rassemblement, l'union, la cohésion nationale".


"Nous devons être là pour que les Français puissent eux-mêmes être là. L'antisémitisme ce n'est pas l'affaire des juifs, c'est l'affaire de tous les Français."

JEAN-LUC MÉLENCHON


Jean-Luc Mélenchon a décidé de se rendre à Marseille pour défiler contre l'antisémitisme. "Nous sommes tous des êtres humains semblables par nos besoins." 


Le président de la France Insoumise a décidé de ne pas se rendre dans la capitale car il dit se sentir "protégé" à Paris. "Je suis dans ma circonscription. Je me sens plus en sécurité qu'à Paris où la police s'est avérée ne pas savoir me protéger" a-t-il indiqué, faisant allusion à des attaques contre lui il y a un an lors d'une marche blanche pour Mireille Knoll lors de laquelle il avait été bousculé.

OLIVIER FAURE


Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste à l'initiative du rassemblement est arrivé sur la place de la République. "Les symboles dans la vie d'une nation, ça compte."

SLOGANS


Quelques pancartes de l'Union des étudiants juifs de France visibles sur la place de la République ce soir. 

LAURENT WAUQUIEZ


Le président des Républicains est arrivé sur la place de la République pour dire stop aux "insultes" et "agressions" contre les juifs de France.


"Ce moment est très important, ça doit être un sursaut républicain", a-t-il indiqué, avant d'ajouter : "mais ça ne peut pas suffire non plus, maintenant il y a besoin d'actes."


Laurent Wauquiez a également indiqué que, dans une "démarche d'union républicaine", il soutiendrait toute "décision" pour lutter contre l'antisémitisme.

RÉPUBLIQUE


La place de la République se remplit peu à peu aussi bien de militants que de Gilets jaunes, comme a pu le constater notre journaliste sur place. 

"SURSAUT DES CONSCIENCES"


Les responsables de tous les cultes ont fait une déclaration commune dans laquelle ils appellent à un "sursaut des consciences".

RASSEMBLEMENT NATIONAL


Alors que le rassemblement contre l'antisémitisme se prépare, des représentants du Rassemblement national ont organisé leur propre "geste à haute portée symbolique". Marine Le Pen est ainsi allée se recueillir, accompagnée notamment du porte-parole du parti, à Bagneux, devant la plaque en hommage à Ilan Halimi.

NETANYAHU


Benjamin Netanyahu a dénoncé la profanation de tombes en France. Le Premier ministre israélien a décrit dans un communiqué un acte "choquant" de "sauvages antisémites".


"C'est une épidémie qui met tout le monde en danger, pas seulement nous, et elle doit être condamnée partout et à chaque fois qu'elle lève la tête", a-t-il ajouté, demandant à "tous les dirigeants français et européens à s'opposer fermement à l'antisémitisme". 

GÉRARD LARCHER


Gérard Larcher a condamné la profanation des tombes à Quatzenheim dans un tweet, appellant à "ne plus reculer, ne plus céder et ne plus craindre de nommer". Le président du Sénat a également fait savoir qu'il ira se recueillir ce soir, avec Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, au Mémorial de la Shoah.

PHILIPPE APPELLE À "L'UNION SACRÉE"


Le Premier a appelé mardi à "l'union sacrée" dans la lutte contre l'antisémitisme, appelant les organisateurs de manifestations à inviter "sans exclusive", à quelques heures du grand rassemblement  organisé à Paris. "L'antisémitisme exige l'union sacrée des responsables politiques et de nos concitoyens", a estimé Edouard Philippe lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. 


"Tous ceux qui au fond d'eux-mêmes savent que l'antisémitisme est un danger pour ce que nous sommes, pour ce que nous voulons être pour la France, sont les bienvenus quand il s'agit de dénoncer et de lutter contre l'antisémitisme, je le dis comme je le pense", a affirmé le chef du gouvernement, qui répondait à la présidente du groupe socialiste Valérie Rabault.

"VAGUES D'ACTES ANTISÉMITES"


Richard Ferrand a solennellement condamné "l'ignoble" profanation au cimetière de Quatzenheim,  dénonçant une "vague d'actes antisémites sans précédent".


En ouverture de la séance des questions au gouvernement, le président de l'Assemblée nationale a estimé que "ces derniers jours, ces dernières semaines une vague d'actes antisémites sans précédent frappe notre pays", promettant que "la France restera debout face à l'ignominie".


Les travaux de l'Assemblée nationale seront suspendus à 18H30 afin que les députés puissent se rendre au rassemblement contre l'antisémitisme prévu sur la place de la République.

RAPPEL HISTORIQUE


Traditionnellement présenté comme le fait de personnes racistes ou néo-nazis, plusieurs personnes ont estimé qu'il existe un antisémitisme d'extrême gauche. Qu'en est-il réellement ? Nous avons posé la question à Renée Dray-Bensousan, historienne et présidente de l'association de la recherche et de l'enseignement à la Shoah. 

L'antisémitisme vient-il de l'extrême gauche ou de l'extrême droite ?

L'antisémitisme vient-il de l'extrême gauche ou de l'extrême droite ?

MARINE LE PEN


Marine Le Pen a publié une lettre ouverte à Alain Finkielkraut. Dans ce texte, la présidente du Rassemblement national partage avec le philosophe membre de l'Académie française sa "sympathie" et son "admiration".


"Les mots qui ont été proférés contre vous nous ont blessés en tant que Français ; ils nous ont indignés en tant que citoyens ; ils nous ont peinés comme admirateurs du penseur que vous êtes." 


L'ex-Front National a refusé de participer au rassemblement contre l'antisémitisme. À la place, avec des responsables du parti, Marine Le Pen ira déposer des gerbes de fleurs sur des lieux symboliques où de "malheureuses victimes récentes succombèrent sous la torture ou sous les balles d’un antisémitisme indiscutablement islamiste". 


Marine Le Pen se rendra donc à Toulouse, à Vincennes, à Sainte Geneviève-des-Bois et sur différents lieux parisiens.

LASSANA

Dans un communiqué, le PCF indique qu'il sera accompagné de Lassana Bathily, le "héros de l'Hyper Casher", ce soir au rassemblement contre l'antisémitisme. Bathily, qui avait aider des personnes à se cacher lors de l'attaque terroriste du magasin en 2015, est le président du comité de soutien de la liste PCF aux élections européennes.

PROFANATION

VIDEO - Emmanuel Macron : "On prendra des actes, on prendra des lois et on punira"

EN DIRECT 


"Cela peut se passer partout mais cela ne doit plus se passer nulle part", a déclaré Emmanuel Macron en déplacement en Alsace. "On prendra des actes, on prendra des lois et on punira", a déclaré le chef de l’État s'entretenant avec des habitants, consternés. Accompagné du Grand rabbin de France Haïm Korsia, et portant la kippa, il s'est ensuite recueilli devant plusieurs tombes.

Info tf1/lci

CIMETIÈRE JUIF DE QUATZENHEIM 


Selon nos informations, ce sont 96 tombes qui ont été profanées, cette nuit. 

EN DIRECT 


Emmanuel Macron, actuellement au cimetière de Quatzenheim, a déposé une fleur blanche, sur l'une des tombes profanées. 

RASSEMBLEMENTS CONTRE L'ANTISEMITISME 


Marine Le Pen dénonce une "instrumentalisation politicienne"

Rassemblement contre l'antisémitisme : Marine Le Pen dénonce une "instrumentalisation politicienne"

Rassemblement contre l'antisémitisme : Marine Le Pen dénonce une "instrumentalisation politicienne"

EN DIRECT 


Emmanuel Macron vient d'arriver à l'instant à Quatzenheim, en Alsace où 80 tombes du cimetière juif ont été profanées. 

PROFANATION DU CIMETIÈRE JUIF 


le parquet de Strasbourg indique à l'AFP ouvrir une "enquête de flagrance" confiée à la section de recherches (SR) de la gendarmerie de la capitale alsacienne.

DEMANDE DE PROTECTION 


Jean-Luc Mélenchon a demandé au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner d'"assurer la protection" des députés Insoumis présents au rassemblement parisien contre l'antisémitisme, qui ont reçu des menaces de mort. 


"Nous avons le cuisant souvenir de la marche pour Mireille Knoll", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, où la quasi totalité des députés LFI étaient présents. "Nous avions été agressés par la Ligue de défense juive (...) et c'est nous, 11 parlementaires en écharpe, qui avions été chassés". 


"Cinq d'entre nous sont sous menace de mort, quatre des personnes emprisonnées depuis plus d'un an qui voulaient me tuer avec un lance-flamme ont été libérées", a-t-il rapporté. Des menaces de mort ont été "renouvelées hier (lundi) dans le cas où nous participerions à la manifestation", raison pour laquelle M. Mélenchon n'a pas précisé dans quel rassemblement en France il se rendra.

DÉPÔT DE PLAINTE 


Invité sur Public Sénat mardi matin, Sylvain Maillard a dit être "assez clair là-dessus : pour moi le Rassemblement national, pour moi La France insoumise, portent en eux-mêmes des racines antisémites très claires. Est-ce qu'ils sont tous antisémites, je ne me permettrai pas de le dire, mais je trouve que dans leurs discours, d'une façon générale, l'antisémitisme est toujours présent", a-t-il souligné.


Manuel Bompard, numéro deux de la liste France insoumise aux européennes, indique dans un tweet qu'"une plainte a été déposée pour diffamation" après ces propos "ignobles et mensongers". 

PROFANATION

ON FAIT LE POINT SUR LE RASSEMBLEMENT PARISIEN 


Les présents, les absents ...

Philippe, Hollande, Mélenchon, Sarkozy... qui sera au rassemblement contre l'antisémitisme ce soir à Paris ?

Philippe, Hollande, Mélenchon, Sarkozy... qui sera au rassemblement contre l'antisémitisme ce soir à Paris ?

VIDÉO

LE POINT A LA MI-JOURNÉE 


- Jean-Luc Mélenchon a joué l'apaisement dans une conférence de presse après les accusations d'ambiguïté portées par certains politiques. 


- 96 tombes d'un cimetière juif d'Alsace ont été profanées, cette nuit, indique la préfecture. Le parquet de Strasbourg ouvre une enquête. Emmanuel Macron se rend sur place en début d'après-midi, en présence de Christophe Castaner.


- Marine Le Pen ne se rendra pas au rassemblement parisien. 


- Manuel Bompard, numéro 2 de la France Insoumise a déclaré qu'il portait plainte contre Sylvain Maillard, député LaREM. Ce dernier a affirmé que RN et FI "portent en eux-mêmes des racines antisémites très claires". 


- AGENDA DU JOUR


16h45 - Christophe Castaner réunit les cultes et associations laïques Place Beauvau. 


18h15 - Emmanuel Macron se rend au Mémorial de la Shoah en compagnie de Gérard Larcher et Richard Ferrand. Auparavant, il s'est recueilli au cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin).


18h30 - Les travaux des députés sont suspendus de 18H30 à 21H30 pour qu'ils puissent participer aux rassemblements.


19h00 - Rassemblement Place de la République à Paris et partout en France

MATIGNON 


Edouard Philippe appelle à être "totalement déterminé" contre l'antisémitisme "très profondément enraciné" dans la société française, ajoutant qu'il serait "faux et absurde de dire que le mouvement des +gilets jaunes+ est antisémite", dans un entretien à l'Express publié ce mardi.


"L'antisémitisme est très profondément enraciné dans la société française. On aimerait penser le contraire, mais c'est un fait", affirme le chef du gouvernement, qui doit participer mardi au rassemblement parisien contre l'antisémitisme avec une bonne partie du gouvernement. "Il faut être totalement déterminé, je dirais presque enragé, dans notre volonté de lutter, avec la conscience claire que ce combat est ancien et qu'il durera longtemps".

PÉNALISATION DE L'ANTISIONISME 


Le président Emmanuel Macron s'est prononcé contre la pénalisation de l'antisionisme, une proposition de députés faite en réaction à la récente multiplication des actes antisémites en France.


"Je ne pense pas que pénaliser l'antisionisme soit une solution", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue géorgienne, Salomé Zourabichvili.

CIMETIÈRE JUIF PROFANE 


"Environ 80 tombes" du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), au nord-ouest de Strasbourg, ont été découvertes profanées ce mardi, a annoncé la préfecture du Bas-Rhin qui a condamné "avec la plus grande fermeté" un "acte antisémite odieux".


"Ce mardi 19 février, environ 80 sépultures du cimetière israélite de Quatzenheim ont été découvertes profanées", indique dans un communiqué la préfecture, alors que plusieurs rassemblements sont prévus mardi en France contre la hausse récente des actes antisémites.

ELYSÉE 


Emmanuel Macron annonce qu'il se rendra mardi à 18h15 au Mémorial de la Shoah. 


Dans un communiqué, l'Elysée précise que le chef de l'Etat, accompagné de Gérard Larcher et de Richard Ferrand, se recueillera dans la crypte après avoir déposé une couronne de fleurs. Emmanuel Macron "entend, à travers ce geste symbolique, condamner au nom de la nation française et avec la plus grande fermeté les actes antisémites odieux commis ces derniers jours en France"

RASSEMBLEMENTS A TRAVERS LA FRANCE 


La LICRA a dressé une liste des villes dans lesquelles, des rassemblements auront lieu ce soir. 


>>> LA LISTE 

Urgent

MACRON

Emmanuel Macron annonce qu'il se rendra au Mémorial de la Shoah en présence de Richard Ferrand et de Gérard Larcher, présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat

MÉLENCHON


Les Insoumis seront au rassemblement ce soir à la place de la République.

VIDÉO 


Peut-on parler d'un nouvel antisémitisme ? Nos éléments de réponse. 

Un nouvel antisémitisme est-il né ?

Un nouvel antisémitisme est-il né ?
Infos précédentes

La France se mobilise contre l’antisémitisme. Face à la recrudescence des actes et insultes visant la communauté juive, dernière en date l’agression contre Alain Finkielkraut, samedi, lors de la manifestation des Gilets jaunes, de nombreux représentants de la classe politique, mais aussi du monde syndical, ainsi que des simples anonymes, sont attendus ce mardi soir à 19H à Paris sur la place de la République. Le mot d’ordre : "ça suffit !" 

Edouard Philippe en tête, plus de la moitié du gouvernement sera présent. Et si Emmanuel Macron ne s’y rendra pas (il ira quelques instants plus tôt au Mémorial de la Shoah en compagnie de Richard Ferrand et Gérard Larcher), deux de ses prédécesseurs y participeront : Nicolas Sarkozy et François Hollande. 

Lire aussi

Suivez le déroulé de ce grand rassemblement en direct dans le fil ci-dessus. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter