Après le remaniement, l'acte de contrition de Macron ne convainc pas l'opposition

Politique
REMANIEMENT MINISTÉRIEL - Attendue pour le mardi 9 octobre, l'annonce du nouveau gouvernement a finalement été dévoilée mardi 16 octobre. Christophe Castaner a remplacé Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur, tandis que Marc Fesneau, Didier Guillaume et Frank Riester ont fait leur entrée. Jacqueline Gourault a été promue, Françoise Nyssen s'en est allée.
Live

HAMON

MARINE LE PEN

"Les lobbies sont désormais rentrés au gouvernement". Une référence à l'arrivée dans l'ancienne directrice de la communication du groupe Danone, Emmanuelle Wargon.

MARINE LE PEN

La taxe sur le diesel est "une atteinte à la liberté de circuler", selon la députée, selon qui "l'hyperfiscalité" a atteint un seuil "insupportable".

MARINE LE PEN

Emmanuel Macron n'a esquissé aucun mea culpa hier soir, selon Marine Le Pen, invitée de LCI ce mercredi : "C'est un gag, on dirait un conseil bidon qu'on donne pour les entretiens d'embauche, évoquer ses qualités pour justifier un défaut".

Fin du direct sur le remaniement ministériel :


GOUVERNEMENT PHILIPPE  III

Après deux semaines de tergiversations, le remaniement a eu lieu ce matin. 

Retrouvez ici la liste complète des ministres du nouveau gouvernement. 



ALLOCUTION TÉLÉVISÉE

Sur les coups de 20h, Emmanuel Macron s’est exprimé lors d’une allocution d’une douzaine de minutes. Il a expliqué que, malgré le remaniement, il n’y aura "ni tournant, ni changement de cap". 


Retrouvez ici l’allocution intégrale du président de la République. 

RÉACTIONS 


Eric Coquerel, député de la France Insoumise, a estimé sur LCI que le président était un "général de Gaulle au petit pied", rappelant que selon lui Emmanuel Macron fait une politique favorable aux plus plus riches.

RÉACTIONS


Marine Le Pen, présidente du Rassemblent National, décrit une allocution "totalement creuse".

RÉACTIONS


Selon Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste, le président a présenté "des grands principes sans aucun contenu opérationnel". 

RÉACTIONS 


Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes, ne voit "aucun intérêt" dans l'allocution d'Emmanuel Macron. 

RÉACTIONS


Alexis Corbière, porte-parole de la France Insoumise, décrit Emmanuel Macron comme un "monarque présidentiel satisfait, qui ne veut rien changer dans ses choix économiques et politiques".

REVIVEZ


Retrouvez l'intégralité de l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron.

RÉACTIONS


Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et député La République En Marche, salue "l’écoute" et "le dialogue" du président et son "refus de la résignation".

RÉACTIONS


Jean-Luc Mélenchon, président du groupe France Insoumise, estime que le président "bavarde" et qu'il passe sous silence la composition du nouveau gouvernement . 

RÉACTIONS


Nicolas Dupont-Aignant, Président du parti Debout la France, décrit une allocution télévisée "complètement surréaliste".

RÉACTIONS


Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français (PCF) estime que l'allocution du président était "du même acabit" que son remaniement. 

RÉACTIONS


Eric Ciotti, député Les Républicains (LR) réagit à l'allocution télévisée du président en parlant de "l’aveuglement" d'Emmanuel Macron. 

REMANIEMENT


Emmanuel Macron conclut sa déclaration solennelle en expliquant croire au"ressaisissement" de la nation, et à la capacité "à porter la voix française en Europe". 


"J'ai confiance en vous, en nous, en notre patrie." 

AUDE


Emmanuel Macron, qui a expliqué vouloir s'adresser "directement" au Français, a commencé son allocution en adressant "l'émotion" et la "solidarité" de la nation aux victimes des inondations de l'Aude. 

Il a également tenu à  saluer les forces de l'ordre.

REMANIEMENT


Emmanuel Macron demande au nouveau gouvernement de "poursuivre les transformations dont notre pays a besoin et de le faire avec un objectif simple : que nous reprenions pleinement la maîtrise de notre destin."

REMANIEMENT


Emmanuel Macron dit ressentir l'impatience des Français vis-à-vis de sa politique. Mais il se justifie : "le temps que nous prenons est celui de nos institutions".


"Votre quotidien va s'améliorer car le gouvernement est sur la bonne voie, et surtout, il s'est attaqué à la racine du problème".

REMANIEMENT


Le Président a exprimé sa volonté de suivre le "cap politique" annoncé depuis le début de son mandat. "Je n'ai pour ma part qu'une boussole : c'est la confiance que vous m'avez donné en mai 2017." 


Emmanuel Macron assure ainsi qu'il n'y a "ni tournant ni changement de cap" politique. 

REMANIEMENT


Emmanuel Macron explique qu'il a voulu redonner du "sens profond" à son action. Il a reconnu que "ces derniers mois ont pu rendre moins perceptible ce sens." Il reconnait également "entendre les critiques de certains".

PREMIER AFFRONT


Le groupe Les Républicains (LR) du Sénat a quitté l'hémicycle après les propos de Christope Castaner sur la mort d'un jeune de 13 ans aux Lilas. Une première séance compliquée pour le nouveau ministre de l'Intérieur. 

EMMANUEL MACRON


Selon l'Elysée, le Président de la République s'exprimera ce soir  à 20h à la télévision dans une courte allocution. 

SATISFAITS


L'Union sociale pour l'habitat se félicite de l’élargissement du ministère de la Cohésion des territoires, notamment par la réapparition d’un ministère de la Ville et du Logement, dont Julien Denormandie aura la charge. Les acteurs du logement avaient vivement dénoncé la suppression de ce poste en 2017. 

MINISTRE DE L'INTÉRIEUR 


Pour son premier déplacement officiel en tant que ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner s’est rendu aux Lilas, où un enfant de 13 ans est mort lors d’une rixe entre deux bandes. Le nouveau ministre a expliqué vouloir "maintenir l’objectif fixé par le gouvernent".  

"MAUVAIS FEUILLETON"


Lors des questions au gouvernement, la députée LR Virgine Duby-Muller a interpellé le Premier ministre à propos du remaniement. Un "mauvais feuilleton" qu’elle juge être "une sorte de House of Cards version bas de gamme". 


Ce à quoi Edouard Philippe a répondu que le nouveau gouvernement suivra le "cap tracé par le Président de la République" lors des élections présidentielles et législatives. 

"CHOQUÉ"


Ian Brossat, adjoint (PCF) à la maire de Paris, étrille la nouvelle équipe gouvernementale

Apprenez-en un peu plus sur Didier Guillaume, nouveau ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, félicité par la FNSEA. 

RÉCAP'


Ils sont désormais 34, voici les noms de ceux qui composent le gouvernement "Philippe III"

Remaniement ministériel : la liste des ministres du nouveau gouvernement Philippe III

Remaniement ministériel : la liste des ministres du nouveau gouvernement Philippe III
Live

RÉACTIONS 


"Tout ça pour ça", a commenté Christian Jacob des Républicains. 

RÉACTION DE MANUEL VALLS

CHAISE VIDE


Nommé à l'Intérieur, Christophe Castaner annonce qu'il va quitter la tête de LREM. 

FESNEAU

FICHE-PORTRAIT


Gabriel Attal est le plus jeune membre du gouvernement sous la Vème République. 

Qui est Gabriel Attal, nouveau secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale ?

Qui est Gabriel Attal, nouveau secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale ?
Live

AGRICULTURE


La FNSEA "félicite" la nomination de Didier Guillaume au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. 

PASSATION


La passation de pouvoirs entre Stéphane Travert et Didier Guillaume va avoir lieu ce mardi à midi, au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. 

VIDÉO


La réaction d'Edouard Philippe lors de la passation de pouvoir à Beauvau. 

LGBT


Des militants LGBT saluent l'arrivée de Franck Riester à la Culture. Ils voient en lui, homosexuel revendiqué, "un allié pour les droits des personnes LGBT".

FICHE-PORTRAIT 


On le connaît déjà, mais pas sous la même casquette... 

Qui est Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur ?

Qui est Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur ?
Live

Mounir Mahjoubi indique qu'il reste dédié au Numérique, même si la précision ne figure plus dans l'intitulé de son poste.

FICHE-PORTRAIT


Jacqueline Gourault était jusqu'à présent ministre auprès du ministre de l'Intérieur. 

Qui est Jacqueline Gourault, la nouvelle ministre de la Cohésion des Territoires ?

Qui est Jacqueline Gourault, la nouvelle ministre de la Cohésion des Territoires ?
Live

PASSATION


Place Beauvau se déroule actuellement la passation de pouvoir entre Edouard Philippe, Premier ministre qui a assuré l'intérim après la démission de Gérard Collomb, et Christophe Castaner, nouveau ministre de l'Intérieur. 


Edouard Philippe s'adresse à Christophe Castaner et Laurent Nunez : "La sécurité est une priorité de l'action gouvernementale. Cette priorité s'explique et s'incarne dans des choix portés par le gouvernement : d'augmenter les budgets dévolus à l'Intérieur, d'augmenter les effectifs de la police, de la gendarmerie et de la DGSI. (...) Je suis certain que vous êtes parfaitement armés pour faire face à cette mission."


Christophe Castaner lui répond : "Je vous remercie de m'avoir nommé à cette fonction particulièrement importante. Au moment d'accepter, on s'interroge sur sa capacité à assurer cette mission. On se rassure en voyant les femmes et hommes engagés dans cette administration. Qui sont mobilisés pour garantir le droit à la sécurité. (...) Je pense à la lutte contre le terrorisme, au travail du quotidien pour préserver la sécurité de chacune et de chacun. Je pense à la police du quotidien : vous avez fait des choix significatifs et nous continuerons sur ce chemin-là."

INTERVIEW


Marc Fesneau, nouveau ministre des relations avec le Parlement, a livré à LCI ses premières impressions. 

En direct

PASSATION


La passation place Beauvau entre Edouard Philippe et Christophe Castaner est sur le point de débuter.

RÉACTION


Ian Brossat est adjoint PCF à la mairie de Paris. 

DÉPLACEMENT SYMBOLIQUE

Accusé par certains d'arrogance et très bas dans les sondages, Emmanuel Macron a assuré mardi, après l'annonce d'un 

remaniement ministériel, entendre "les critiques", assurant toutefois qu'il n'y aura "ni tournant ni changement de cap" de sa politique. Le président s'exprimait dans un message pré-enregistré et diffusé à la télévision.


"Ces derniers mois ont pu rendre moins perceptible (le) sens (de mon action) d'abord parce que parfois par ma détermination, ou mon parler vrai j'ai pu déranger ou choquer certains. Et j'entends les critiques", a-t-il déclaré après avoir remanié le gouvernement mardi matin. "Ce dont vous pouvez être sûrs est que ma volonté d'action, qui n'a rien perdu de son intensité" est "aujourd'hui plus forte encore", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a procédé mardi à son premier remaniement d'ampleur, en nommant au gouvernement huit nouveaux membres et un proche, Christophe Castaner, à l'Intérieur.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le gouvernement Edouard Philippe III

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter