REVIVEZ - Un an après, l'hommage de Saint-Etienne-du-Rouvray au père Hamel

DÉPLACEMENT – La commune de Saint-Etienne-du-Rouvray rend hommage, un an après, au père Hamel, tué lors de l'attentat qui avait frappé cette église normande. La cérémonie funéraire a débuté à 9h, en présence du président de la République. Emmanuel Macron doit prononcer un discours aux alentours de 10h40.
Live

#MACRON

VIDÉO - Emmanuel Macron : "Le visage de Jacques Hamel est devenu le visage de ce qui en nous refuse cette culture de mort et ce terrorisme arrogant"

#MACRON

VIDÉO - Emmanuel Macron dans son discours à Saint-Etienne-du-Rouvray : "La République oeuvre chaque jour à ce que chacun puisse croire ou pas."

Le chef de l'Etat a également déclaré : "La République n'a pas à combattre une religion, ni à vouloir se substituer à elle. Elle oeuvre chaque jour à ce que chacun puisse croire ou pas, dans l'intensité et l'intimité de sa foi, en homme libre." "Mais chaque religion (...) a à mener sa part de combat pour que jamais la haine, le repli, la réduction de ce que nous sommes ne puissent triompher."

#MACRON

VIDÉO - Emmanuel Macron inaugure une plaque à la mémoire de Jacques Hamel devant l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

#MACRON

VIDÉO - Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Gérard Collomb à la sortie de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

#MACRON

"Sans en diminuer l'horreur, je veux vous dire ici que le martyre du père Hamel n'a pas eu lieu pour rien." La leçon est "de nous avoir rendu chacune et chacun plus fidèles encore à ce que nous sommes, plus fidèles à ce qu'ils ont voulu abattre, plus fidèles encore à ce à quoi nous ne cèderons jamais."

#MACRON

"La République n'a pas à combattre une religion ni à vouloir se substituer à elle. Elle oeuvre chaque jour à ce que chacun puisse croire ou pas. Mais chaque religion, dont les responsables sont ici présents, a à mener sa part de combat pour que jamais la haine, le repli, la réduction de ce que nous sommes ne puisse triompher. C'est un combat long, et il se mène chaque jour. Ici, vous l'avez emporté."

#MACRON

"Jacques Hamel est devenu le visage de ce qui en nous refuse la mort" déclare le chef de l'Etat.

#MACRON

"Ces deux meurtriers voulaient exacerber la peur des Français, déjà éprouvée le 14 Juillet lors de l'attentat à Nice. Là encore, ils ont échoué. Mieux : ils ont rappelé à tous les Français que la République n'est pas le règne du relativisme. Il est une part sur laquelle on ne porte pas la main, une part sacrée, cette part c'est la vie d'autrui. Mais c'est aussi tout ce qui nous rend humain : l'amour, l'espérance, le don de soi, l'attachement aux siens et à ses racines, le goût de l'autre."

#MACRON

Aux témoins les plus près de cet assassinat, Emmanuel Macron "les remercie d'avoir trouvé dans leurs prières la soif du pardon".

#MACRON

"En assassinant le père Hamel au pied de son autel, les terroristes ont cru semer au sein des catholiques de France la soif de représailles. Ils ont échoué" déclare le chef de l'Etat.

#MACRON

Le président de la République Emmanuel Macron prend la parole à Saint-Etienne-du-Rouvray.

#MACRON

Après la messe célébrée en hommage au père Hamel à l'intérieur de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le président de la République Emmanuel Macron a dévoilé, sur le parvis du lieu de culte, une plaque en mémoire du prête assassiné par des terroristes il y a un an.

Emmanuel Macron doit prononcer un discours à 10h40.

Un an après avoir vécu l'horreur, la commune de Seine-Maritime de Saint-Etienne-du-Rouvray s'apprête à rendre hommage au père Hamel, le prêtre assassiné par deux terroristes se revendiquant de Daech, dans son église, le 26 juillet 2016. Une cérémonie religieuse se déroule en début de matinée, mercredi 26 juillet, en présence du chef de l'Etat , du Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le président du Conseil français du culte musulman Anouar Kbibech. A cette occasion, des membres des forces de l'ordre, qui étaient intervenus pour neutraliser les deux assaillants, seront décorés.

Cette modification d’agenda de dernière minute, effectuée après plusieurs jours de réflexion, chamboule tout le calendrier institutionnel. Le Conseil des ministres sera en effet reporté à vendredi, tandis que le Conseil de défense, qui devait aussi se tenir mercredi matin, à, lui, été décalé à une date ultérieure encore inconnue.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter