REVOIR - Maurice Genevoix au Panthéon : les moments forts de la cérémonie

Maurice Genevoix entre au Panthéon
Centenaire de l'armistice de la Première guerre mondiale

HOMMAGE AUX POILUS - Emmanuel Macron a présidé mercredi la cérémonie d'entrée au Panthéon de l'écrivain et combattant de la Grande Guerre Maurice Genevoix. A travers lui, le chef de l'Etat entendait honorer l'ensemble des soldats de 14-18. "La République les réunit tous pour l'éternité. Ils sont là", a déclaré le chef de l'Etat, estimant que "leurs sacrifices disent notre dette et nos devoirs".

Live

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA CEREMONIE

- Le cercueil de l'écrivain Maurice Genevoix, ancien combattant et grand témoin de la Première Guerre mondiale, a été transféré au Panthéon mercredi soir. Cet hommage à l'auteur et à travers lui, aux millions de soldats de 14-18, constitue le point d'orgue des célébrations du centenaire de l'Armistice.

- La cérémonie a été ponctuée par des extraits, notamment de son fameux récit, Ceux de 14, tandis que des images étaient projetées sur la façade du Panthéon. Six œuvres ont été inaugurées pour l'occasion, dont l'oeuvre sonore du compositeur Pascal Dusapin et les vitrines du plasticien Anselm Kiefer, qui demeureront au Panthéon. 

- "La République les réunit tous pour l'éternité. Ils sont là", a déclaré Emmanuel Macron lors de son hommage aux Poilus. "Aujourd'hui, nous les rassemblons tous", a ajouté le chef de l'Etat durant son discours. "Nous, Français, sommes bien vivants. Leurs sacrifices disent notre dette et nos devoirs."

REVOIR

VIDEO - L'intégralité du discours d'Emmanuel Macron en hommage à Maurice Genevoix et aux Poilus.

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA CEREMONIE

- Le cercueil de l'écrivain Maurice Genevoix, ancien combattant et grand témoin de la Première Guerre mondiale, a été transféré au Panthéon mercredi soir. Cet hommage à l'auteur et à travers lui, aux millions de soldats de 14-18, constitue le point d'orgue des célébrations du centenaire de l'Armistice.

- La cérémonie a été ponctuée par des extraits, notamment de son fameux récit, Ceux de 14, tandis que des images étaient projetées sur la façade du Panthéon. Six œuvres ont été inaugurées pour l'occasion, dont l'oeuvre sonore du compositeur Pascal Dusapin et les vitrines du plasticien Anselm Kiefer, qui demeureront au Panthéon. 

- "La République les réunit tous pour l'éternité. Ils sont là", a déclaré Emmanuel Macron lors de son hommage aux Poilus. "Aujourd'hui, nous les rassemblons tous", a ajouté le chef de l'Etat durant son discours. "Nous, Français, sommes bien vivants. Leurs sacrifices disent notre dette et nos devoirs."

"NOUS SOMMES BIEN VIVANTS"

Emmanuel Macron : "Nous, Français, sommes bien vivants. Leurs sacrifices disent notre dette et nos devoirs".

Fin du discours, suivi de la minute de silence et de la Marseillaise.

"NOUS LES RASSEMBLONS TOUS"

Emmanuel Macron évoque, à travers l'écrivain, "l'histoire de femmes et d'hommes animés du courage, le courage de tous nos soldats".

"En ce jour, nous les rassemblons tous"

"Les voici, qui arrivent par millions pour entrer sous ce dôme".

"CEUX DE 14"

VIDEO - Les extraits de Maurice Genevoix lus au Panthéon

REVOIR

VIDEO - L'arrivée du cercueil de Maurice Genevoix au Panthéon

"LA REPUBLIQUE LES REUNIT POUR L'ETERNITE"

Discours d'Emmanuel Macron : "Celui qui avait redonné vie et chair aux combattants de la Grande Guerre entre au Panthéon".

"Auréolé d'une œuvre immense, il n'en resta pas moins fidèle à ses chers Poilus des tranchées"

"La République les réunit tous pour l'éternité. Ils sont là"

"MAPPING"

VIDEO - Revoir la projection spectaculaire sur la façade du Panthéon

TEXTES

Nous écoutons désormais un extrait de Ceux de 14, lu par le comédien Théo Frilet, qui avait interprété l'écrivain dans la série éponyme Ceux de 14. 

Le deuxième extrait, lu par Françoise Gillard, sociétaire de la Comédie Française, est une lettre de Maurice Genevoix à son ami Robert Porchon, mort au front.

ENTREE AU PANTHEON

Le cercueil de Maurice Genevoix est maintenant transporté au Panthéon. Le cercueil est suivi par des porte-coussins sur lesquels reposent le sabre d'officier de Maurice Genevoix, ses Palmes académiques et sa médaille de Grand-croix de la Légion d’honneur. 

Le cercueil va entrer sur le parvis et passer devant le 132e régiment. 

PROJECTION

La façade du Panthéon s'illumine, avec une voix et une musique en fond sonore. On entend des extraits de récits de Genevoix sur la réalité des combats de la Grande Guerre. "Je ne devrais peut être pas décrire ces atrocités, mais il faut qu'on sache", peut-on entendre.

La projection sur le Panthéon est constituée de photographies des combattants, "ceux de 14".

CUBES

100 cubes en verre, chacun contenant une poignée de terre de l’un des départements français, sont disposés sur le parvis du Panthéon. Des étudiants de l’Ecole normale supérieure ont déposé sur le 101e cube présent sur le parvis une poignée de terre des Eparges, où Maurice Genevois a combattu et a été grièvement blessé.

ARRIVEE DU CHEF DE L'ETAT

Emmanuel et Brigitte Macron viennent d'entrer au Panthéon. Début de la cérémonie.

HOMMAGE ET DISCOURS D'EMMANUEL MACRON

La cérémonie en hommage à Maurice Genevoix et aux Poilus débute à 18 heures, avec une installation sur le parvis suivie d'une projection sur la façade du Panthéon. Le cercueil de l'écrivain, précédé de l'étendard du 106e régiment d'infanterie, auquel il appartenait, sera acheminé jusque dans la nef. 

Des lectures d'extraits de son célèbre récit, Ceux de 14, précéderont le discours d'Emmanuel Macron qui va clore cette cérémonie d'environ une heure.

PORTRAIT


Mobilisé en 1914 alors qu’il est étudiant à l’École normale supérieure, Maurice Genevoix (1890-1980) est envoyé sur le front de Meuse. Son régiment participe aux attaques de la tranchée de Calonne et du piton des Éparges, près de Verdun. Grièvement blessé en avril 1915, il tire de son expérience de la guerre des tranchées la matière d’un des plus grands témoignages sur la Première Guerre mondiale, dans lequel il restitue avec la plus grande fidélité le quotidien de huit mois de guerre. Son portrait est à retrouver ici ⤵️

Qui était Maurice Genevoix, le romancier blessé en 14-18 qui fait son entrée au Panthéon ?

PROTOCOLE SANITAIRE


Cet événement se tiendra dans le respect des règles sanitaires en vigueur, avec 30 invités présents à l'intérieur du Panthéon. Parmi eux : les petits-enfants de Maurice Genevoix, ainsi que les anciens présidents de la République, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Les deux artistes, Pascal Dusapin et Anselm Kieffer, à qui il a été commandé des oeuvres en hommage aux morts connus et inconnus, aux hommes et aux femmes de la Grande Guerre, sont également conviés. 

GENEVOIX AU PANTHÉON


Bienvenue à ceux qui viennent suivre avec nous l'entrée au Panthéon du romancier Maurice Genevoix. Cette décision avait été prise au cours du centenaire de la Première Guerre mondiale qu'Emmanuel Macron avait commémoré il y a deux ans à travers une longue itinérance mémorielle. 


📺 Un événement à suivre en direct avec nous et sur LCI (canal 26 de la TNT).

Cent-deux ans après l'Armistice, les Poilus de 14-18 font leur entrée au Panthéon. Emmanuel Macron préside mercredi, à partir de 18 heures (à suivre en direct sur LCI, canal 26), une cérémonie de panthéonisation du soldat et écrivain Maurice Genevoix, grand témoin de la Première Guerre mondiale avec son fameux récit Ceux de 14. A travers lui, c'est l'ensemble des combattants qui seront honorés à l'occasion de cette ultime commémoration du cycle du centenaire de la Grande Guerre, dont Emmanuel Macron a fait un fil rouge de son quinquennat. 

Pour le chef de l'Etat, qui avait commémoré la fin de la guerre à travers son "itinérance mémorielle" à l'automne 2018, il s'agit de clore ce cycle "de façon marquante", a indiqué à LCI l'entourage présidentiel. Initialement prévue en novembre 2019, l'entrée de Maurice Genevoix au Panthéon avait été reportée d'un an afin de se donner le temps de préparer cette ultime étape. 

Pour l'Elysée, la date du 11 novembre 2020 est particulièrement indiquée, puisqu'elle coïncide avec le 100e anniversaire de l'inhumation du Soldat inconnu sous l'Arc de triomphe, où Emmanuel Macron se rendra mercredi matin dans le cadre des commémorations de l'Armistice. 

Toute l'info sur

Centenaire de l'armistice de la Première guerre mondiale

Lire aussi

"Héros à hauteur d'homme"

L'exécutif a mis les bouchées doubles. Le budget total de la cérémonie est de 1 million d'euros. La commande publique, la première de cette ampleur depuis 1924, va permettre d'inaugurer pas moins de six nouveaux monuments au Panthéon, directement supervisés par Emmanuel Macron. Deux œuvres en hommage aux Poilus seront dévoilées à l'occasion, celles du plasticien allemand Anselm Kiefer - qui en fait don - et du compositeur français Pascal Dusapin, qui sont destinées à rester au Panthéon. Les six vitrines de verre et d'acier de Kiefer - hautes de 3 mètres - décrivent des scènes de la Grande Guerre. La composition de Pascal Dusapin résonnera dans l'enceinte du Panthéon à plusieurs reprises durant la journée. Une composition vocale avec des textes en latin enregistrés à la Philharmonie de Paris par le chœur Accentus. 

L'hommage d'Emmanuel Macron à Maurice Genevoix, un auteur prisé par le président de la République, constituera la colonne vertébrale de la cérémonie. Les cendres de l'écrivain, inhumé en 1980 au cimetière de Passy, à Paris, seront transférées au Panthéon mercredi après un passage, la veille, par l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, distante de quelques dizaines de mètres, où il fut élève. On verra, durant l'hommage, l'étendard du 106e régiment d'infanterie, aujourd'hui disparu, où l'écrivain avait été mobilisé en 1914. 

Au-delà de Maurice Genevoix, les Poilus seront célébrés collectivement, à travers les lectures de 15.000 noms de soldats par des comédiens, tandis qu'un "mapping" - projection d'un jeu de lumière sur un monument - illuminera le Panthéon. A travers cette démonstration, il s'agit, pour Emmanuel Macron, "d'honorer les héros à hauteur d'homme", a indiqué l'Elysée à LCI. 

Organisée dans un contexte très particulier - la crise sanitaire et la menace terroriste -, l'hommage au Panthéon doit aussi être, aux yeux de l'Elysée, l'occasion de valoriser l'esprit de "résilience" du peuple français et "sa capacité à encaisser le tragique de l'Histoire, de toujours se relever"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Passe d'armes entre Marion Maréchal et Marine Le Pen au sujet d'Éric Zemmour

EN DIRECT - Covid-19 : le traitement Regeneron préconisé par l'OMS dans certains cas

INFO LCI - "Pendez les blancs" : la cour d’appel de Paris relaxe Nick Conrad

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

EN DIRECT - Crise des sous-marins : la "fiabilité" des Etats-Unis n'est "plus aussi grande que par le passé", estime Florence Parly

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.