L’affaire Benalla dépasse les frontières de la France

REVUE DE PRESSE - Si la polémique autour des violences commises par Alexandre Benalla lors d’une manifestation le 1er mai a monopolisé l’attention des médias français depuis sa révélation, l’affaire a également largement fait parler dans la presse étrangère.

Révélée dans la soirée du mercredi 18 juillet par Le Monde, l’affaire Benalla noircit depuis les pages de la presse française et alimente les chaines d’information. Vidéos, portraits, réactions, accusations, les sujets ne manquent pas à propos de ce proche du président Macron identifié sur une vidéo en train de s’en prendre à des manifestants en marge des défilés du 1er mai. Si la polémique est largement couverte par les médias français, elle fait aussi partie des informations mises en avant chez nos confrères internationaux.


Ainsi, au Royaume-Uni, les sites web du Telegraph, de la BBC ou du Daily Mail reprennent les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, où l’on voit les violences commises par Alexandre Benalla. The Times et The Guardian parlent eux d’un Emmanuel Macron "sous pression" après les agissements de son collaborateur. Preuve de l’intérêt de nos voisins pour l’affaire, l’article était le troisième plus lu sur le site de la BBC dans la nuit de jeudi à vendredi (capture d’écran effectuée à 3h du matin).

Pour El Mundo, l'Elysée cherche à "limiter le scandale"

Toujours en Europe, vocabulaire et analyse similaires pour le quotidien italien La Repubblica, qui titre sur un "scandale caché", et l’espagnol El Mundo, qui explique que l’Elysée, en optant pour une sanction interne pour punir son collaborateur, sans signaler les faits à la préfecture, cherchait à "limiter le scandale".


De l’autre côté de l’Atlantique, le Washington Post diffuse également la vidéo, en parlant du gouvernement français "sous le feu" de la polémique. CNN donne lui une large place aux réactions qui ont suivies la révélation des images, en reprenant par exemple les propos de Jean-Luc Mélenchon à propos "d’une affaire d’une gravité exceptionnelle". 

Au Canada, si la page Monde de La Presse donnait cette nuit la priorité aux suites de la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine, l’affaire Benalla y trouvait aussi sa place (capture d’écran effectuée à 3 heures).

Au Brésil également, Macron et Benalla s’affichaient parmi les sujets internationaux majeurs du quotidien O Globo.

Comme en France, la presse étrangère suit donc de près la polémique qui embarrasse l’Elysée. Elle ne manquera pas non plus d’analyser ses retombées sur la présidence d’Emmanuel Macron.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter