Richard Ferrand élu président du groupe REM à l’Assemblée

Richard Ferrand élu président du groupe REM à l’Assemblée

PATRON - Sans surprise, l’ex-ministre Richard Ferrand a été élu samedi matin président du groupe parlementaire de la majorité La République en Marche par les députés macronistes.

"Exfiltré" du gouvernement en début de semaine, Richard Ferrand a été élu samedi en fin de matinée à la quasi-unanimité (deux abstentions) président du groupe parlementaire de la majorité La République en Marche (308 membres). Cette désignation est tout sauf une surprise puisque l'entourage d'Emmanuel Macron avait fait savoir lundi que le chef de l'Etat lui avait demandé de quitter le gouvernement pour "briguer" la présidence du groupe. Il était d'ailleurs le seul candidat.

Cheville ouvrière d'En Marche depuis la création du mouvement, il a su conserver l’estime des siens en dépit de l’affaire immobilière révélée par le Canard Enchaîné le mois dernier. "Si j'avais quelque chose à me reprocher, je ne serais pas là devant vous et Emmanuel Macron ne m'aurait rien demandé", a déclaré Richard Ferrand devant les députés REM, avant d’être chaleureusement applaudi. 

Toute l'info sur

Elections législatives 2017

Lire aussi

Le poste de chef de groupe est stratégique puisqu'il doit à la fois s'assurer que la majorité applique le programme du gouvernement tout en gérant les revendications et états d'âmes de députés. "C'est le poste le plus difficile", selon l'ancien garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas.

Lire aussi

Richard Ferrand a immédiatement remercié les députés de leur confiance. "En tant que président du groupe La République En Marche, je m’attacherai à faire vivre, avec l’ensemble de mes collègues, la promesse de renouvellement des pratiques politiques dans le cadre du travail parlementaire et à donner corps, avec le Gouvernement, au contrat avec la nation passé entre le Président de la République et nos concitoyens. Nous avons une ardente obligation de réussite. Les Français ne veulent plus des intentions, ils veulent des résultats", a-t-il lancé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - Covid-19 : les vols de Guyane toujours autorisés, contrôles renforcés à la frontière brésilienne

Lire et commenter