Rick Angel, conseiller UMP le jour, acteur porno la nuit

Rick Angel, conseiller UMP le jour, acteur porno la nuit

Politique
DirectLCI
DILEMME – Rick Angel a durant des années été conseiller auprès du secrétaire d'Etat, Alain Marlaix. Avant que l'UMP ne découvre ses activités nocturnes versant dans le pornographique. Et ne le vire. L'homme est désormais une star du X.

"On ne peut pas virer une personne pour quelque chose qui concerne sa vie privée. Et en plus, je ne pratiquais pas pendant ma fonction !". Guillaume F., plus connu sous le nom de Rick Angel, n'en revient toujours pas. Cet ancien conseiller auprès du secrétaire d'Etat UMP, Alain Marleix, a été viré du jour au lendemain lorsque ses employeurs ont découvert sa double vie d'acteur pornographique, rapporte StreetPress jeudi .

Rick Angel a pourtant eu un parcours politique à faire tourner des têtes. "Diplômé de Sciences-Po Grenoble en 1996, il s'encarte dans la foulée au RPR. ll est rapidement coopté par des proches du président de la région Rhône-Alpes, dont il intègre le cabinet, avant de gravir les échelons", rapporte le site d'informations. En avril 2008, il se retrouve nommé au ministère par le secrétaire d’État, Alain Marleix.

"Besoin de faire l'amour 4 à 5 fois par jour"

Travailleur acharné le jour, Rick Angel mène une vie nocturne également trépidante. Depuis l'âge de 18 ans, il a une vie sexuelle hors-normes. Après avoir fait ses classes "dans les boîtes à partouze de la région grenobloise", comme il l'explique à StreePress, Rick Angel "a rapidement ressenti le besoin de faire l’amour 4 à 5 fois par jour et avec des partenaires différentes". Il décrit s'être ainsi "trouvé dans l’échangisme." Après avoir hésité, Rick Angel décide alors de franchir le pas avec sa compagne. Ensemble, ils tournent une dizaine de films pornographiques avant d'arrêter. Sa compagne de l'époque, Sophia Bella , est "incitée à quitter son job de cadre sup' à cause de leur hobby pornographique.

Un signe avant-coureur. En 2008, alors que Rick Angel est en pleine ascension politique, il reçoit un coup de téléphone : "c'était le chef de cabinet, qui m'annonce qu'ils avaient découvert mes films pornos et que cela posait un problème à Michèle Alliot-Marie, ma ministre de tutelle. J'ai tout de suite su que mon sort était scellé". "Une clé USB est arrivée sur le bureau de la ministre avec dedans des captures d’écrans des films. Je suis sûr à 90% que c'est un collègue jaloux dans mon cercle politique proche", confie t-il à StreetPress. Après avoir traversé une période de dépression, il décide de reprendre sa vie de Rick Angel à plein temps. Interrogé sur l'absence de poursuites judiciaires envers son ancien employeur, Rick Angel répond : "me battre ? Pour obtenir quoi ? J’avais un ministère face à moi".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter