Roxana Maracineanu, une ex-reine des bassins au ministère des Sports

Politique
PORTRAIT - Championne du monde, championne d'Europe, vice-championne olympique : dans les bassins, la nouvelle ministre des Sports a presque tout gagné. En politique, celle qui fut élue conseillère régionale d'Ile-de-France en 2010 devra faire ses preuves au sein du gouvernement.

Avant Laure Manaudou, il y avait eu Roxana Maracineanu. La nouvelle ministre des Sports a été la première Française championne du monde de natation, en 1998, lorsqu'elle a remporté le 200 mètres dos aux Mondiaux de Perth. En 2000 aux Jeux olympiques de Sydney, elle décroche la médaille d’argent sur la même distance. Championne d'Europe en 1999, la sportive originaire de Roumanie met un terme à sa carrière en 2004, faute d'avoir réussi à se qualifier pour les Jeux d'Athènes.

Née à Bucarest en mai 1975, Roxana Maracineanu et sa famille arrivent en France en 1984, après avoir passé quelques années en Algérie, où son père travaillait en tant qu’ingénieur en travaux publics. "On a demandé l’asile politique. On ne pouvait pas aller à l’hôtel, on ne connaissait personne à Paris et on avait dû dormir quelques nuits dans notre Renault 16. Mais pour nous, c’était une aventure, c’était rigolo, cela n’avait rien de triste…" a-t-elle raconté au Parisien en décembre 2017. La famille Maracineanu s’installe en Bretagne, avant de déménager à Blois puis à Mulhouse, où la jeune fille découvre la natation.


En parcourant les compétitions internationales, la nageuse est tiraillée entre son pays d'origine et son pays d'adoption. "Quand j'ai dû concurrencer une Roumaine, je n'ai pas été capable de la battre. Je n'ai pourtant jamais été autant émue qu'en entendant l'hymne roumain sur le podium. Il ne m'était pas destiné, mais je l'ai aussi pris pour moi", a-t-elle également expliqué au Parisien. Aujourd'hui elle affirme qu'elle est "entièrement roumaine et entièrement française". Pour que ses trois enfants connaissent la part roumaine de leur histoire, et se rend régulièrement dans son pays natal avec eux. 

Consultante, diplômée en management

A l'issue de sa carrière sportive, Roxana Maracineanu obtient un diplôme en management et multiplie les contrats de consultante sur Europe 1 et France Télévisions. En 2015, elle avait candidaté pour prendre la tête de la direction technique nationale (DTN) après la démission de Lionel Horter, son ancien entraîneur à Mulhouse. Sans succès puisque c’est finalement Jacques Favre qui avait été nommé. 


Libérée de ses obligations sportives, la nageuse veut également mettre à profit son expérience dans les bassins en aidant les autres via des associations. En 2010, elle créé Educateam pour transmettre sa propre "pédagogie de l’eau", proposer des activités de natation pré et post-natale, d’aquaphobie et de perfectionnement. Elle transmet également son savoir-faire dans l’eau au sein de l’association J’peupa G piscine


Un engagement pour l'apprentissage de la nage remarqué par le gouvernement, qui au mois de juillet dernier fait appel à elle pour s’occuper du renforcement du plan de lutte contre les noyades et du programme de formation à la nage dans les écoles. Une petite expérience politique qui n'est pas la première puisque l'épouse du journaliste de France Inter Franck Ballanger avait été élue conseillère régionale d’Ile-de-France en mars 2010, sur une liste apparentée au Parti socialiste.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Démissions de Hulot et Flessel : le gouvernement remanié

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter