S'il n'avait "pas le choix", le philosophe Raphaël Enthoven voterait Le Pen contre Mélenchon au 2nd tour

S'il n'avait "pas le choix", le philosophe Raphaël Enthoven voterait Le Pen contre Mélenchon au 2nd tour

POLITIQUE FICTION - Après les polémiques autour des propos de Jean-Luc Mélenchon, accusé de complotisme, le philosophe Raphaël Enthoven a expliqué sur LCI qu'il voterait pour Marine Le Pen contre le leader LFI au second tour d'une élection présidentielle, s'il ne pouvait pas recourir au vote blanc. Des propos qui ont suscité de nombreuses réactions.

S'il était obligé de voter, au second tour de l'élection présidentielle, pour départager Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, il voterait pour la première. Le philosophe médiatique Raphaël Enthoven s'est offert une polémique matinale, ce mardi, en prenant position sur un scénario de politique-fiction qui a suscité de très nombreuses réactions, notamment parmi ses soutiens sur les réseaux sociaux. 

Sur son compte Twitter, puis dans une chronique sur LCI, l'intellectuel, réputé proche du Printemps républicain, s'exprimait en réaction aux dernières polémiques qui ont entouré Jean-Luc Mélenchon, accusé de complotisme pour ses propos sur l'affaire Merah et sur la panne des numéros d'urgence. 

Toute l'info sur

Jean-Luc Mélenchon, un dérapage complotiste ?

"Je peux encore changer d'avis, mais je crois que, s’il fallait choisir entre les deux, et si le vote blanc n’était pas une option, j’irais à 19h59 voter pour Marine Le Pen en me disant, sans y croire, 'plutôt Trump que Chavez'", a-t-il lancé sur son compte Twitter. 

Ses propos ont suscité un torrent de réactions, de nombreux soutiens se disant choqués de ce choix et ses détracteurs exhumant d'anciens tweets du philosophe, comme celui du 26 avril 2017, où il expliquait aux indécis du second tour Macron-Le Pen que "ne pas voter Macron, c'est comme se suicider parce qu'on a peur de mourir". 

Lire aussi

"Mélenchon n'est plus républicain"

Pour justifier son choix, Raphaël Enthoven a expliqué, dans une chronique sur LCI, que Jean-Luc Mélenchon "n'est plus républicain". Si le leader LFI "a parfois donné ses lettres de noblesse à la République", notamment en étant "le premier" à appeler à voter contre Jean-Marie Le Pen en 2002, pour le philosophe, c'est de l'histoire ancienne. 

"Je me fiche de savoir qu'il a été républicain puisqu'il ne l'est plus", a expliqué le chroniqueur, citant les prises de position de Jean-Luc Mélenchon sur les Gilets jaunes et "l'islamogauchisme"

Avant de se lancer dans une forme de démonstration par l'absurde. "Si Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon étaient face-à-face au second tour, ce qui n'a aucune chance d'arriver du fait de Mélenchon, et si le vote blanc était impossible, si le vote était obligatoire, si on n'avait pas le choix, je me dirais, sans y croire, plutôt Trump que Chavez. Et je voterais pour la première avant d'entrer en résistance."

L'objectif de cette démonstration, a conclu Enthoven, était de "pointer la gémellité" entre le RN et LFI. "La seule différence entre les deux pestes, c'est le calcul de leur intérêt. L'intérêt de Marine Le Pen est de se présenter comme archi-républicaine, ce qu'elle n'est pas. L'intérêt de Jean-Luc Mélenchon est de se présenter en islamo-gauchiste, ce qu'il n'est pas. Si le vote était obligatoire, je préférerais voter pour une fausse républicaine que pour un démagogue dont l'intérêt l'emporte sur les convictions."

"Tu ne pouvais te tromper davantage", a réagi le Printemps républicain dans un communiqué. "En faisant l'aveu public d'un vote in extremis pour Marine Le Pen face à Jean-Luc Mélenchon, tu t'es lancé dans un de ces raisonnements acrobatiques dont tu as le secret. On a souvent peur pour toi, à te voir danser au bord du gouffre, et pourtant tu parviens presque toujours à l'éviter, et à retomber sur tes pieds. Presque toujours, mais pas cette fois-ci."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

40% des nouveaux contaminés sont vaccinés en Israël : des failles dans le Pfizer ?

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Disparition de Lucas Tronche, 15 ans, en 2015 : des ossements et un sac retrouvés

VIDÉO - Les terribles images de l'effondrement d'un immeuble en Floride

"Mon père devrait être en prison" : l’audition de Britney Spears en 5 déclarations chocs

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.