Edouard Philippe touche-t-il vraiment "698,77 euros par jour" ?

La rémunération des ministres a été baissée de 30% en 2017.
Politique

À LA LOUPE – Le salaire du Premier ministre est jugé indécent par des opposants au pouvoir en place. Ils le jugent très élevé et font le parallèle avec le montant minimum de 1000 euros prévu par la future réforme des retraites. LCI sorti sa calculatrice pour vérifier les chiffres mis en avant.

Parmi les mesures phares annoncées par Edouard Philippe lors de sa présentation de la réforme des retraites, l'une des plus importantes concerne la hausse à 1000 euros du minimum contributif. Le Premier ministre a défendu ce choix, présenté comme une réponse directe aux bas salaires, assurés d'un montant de pension revu à la hausse à l'issue d'une carrière complète. 

1000 euros par mois, c'est un peu moins que les 1041 euros du seuil de pauvreté tel que défini par l'Insee, une somme jugée faible par les opposants à la réforme et par une partie des détracteurs du gouvernement. Sur Facebook, ces chiffres sont comparés au salaire touché par Édouard Philippe : si l'on en croit la publication suivante, il "gagne 698,77 euros par jour".  

La page qui relaie ce message, intitulée "La France de Macron", présentait une autre infographie assez similaire, indiquant pour sa part que la rémunération journalière de l'ancien maire du Havre s'établissait à 688,15 euros. 

Des sommes exagérées…

Ces différentes publications, partagées chacune plusieurs milliers de fois, présentent-elles des chiffres justes ? Pas vraiment. La comparaison avec le montant minimal des futures pensions, fixé à 1000 euros net, sous-entend que le salaire du Premier ministre est présenté lui aussi net. Ce n'est pas le cas puisqu'il s'agit ici de sommes brutes. Pour retrouver le montant de 688,15 euros (celui de 697,77 est légèrement surévalué), il faut effectuer les calculs suivants : 

- Partir du salaire mensuel brut d'Édouard Philippe : 14.910 euros ;

- Le diviser par 151,67 (le nombre d'heures mensuelles travaillées pour un salarié français aux 35 heures) : 98,31 euros ;

- Le multiplier par 7, soit le nombre d'heures travaillée par jour : 688,14.

Il serait plus juste de raisonner en net, mais le passage du brut au net pour les salariés de la fonction publique n'est pas forcément aisé et seules des estimations sont disponibles. Celles-ci permettent de tabler sur une rémunération nette d'environ 12.375 euros mensuels, soit 571,16 euros par jour travaillé. 

Lire aussi

Le dernier élément trompeur avec ces publications est la notion de somme gagnée "par jour". En effet, il serait plus judicieux d'évoquer un salaire "par jour travaillé", puisque si l'on divise son salaire annuel par 365, Édouard Philippe ne gagne "que" 490 euros bruts, ou environ 406 euros nets.

…mais un salaire plus élevé que 99% des salariés

Le salaire des membres du gouvernement se trouve régulièrement pointé du doigt. Malgré une baisse de 30% voté au début du mandat de François Hollande, il permet aux différents ministres de figurer parmi les 1% de Français les mieux rémunérés. Il faut toutefois reconnaître que les semaines d'Édouard Philippe et du reste de l'équipe gouvernementale dépassent assez largement les 35 heures. 

Sur Facebook, les commentaires sont partagés. Quand de nombreux internautes s'indignent face à de tels montants et soulignent les autres avantages dont les ministres peuvent disposer, d'autres font remarquer que ces sommes, bien que très supérieures au salaire médian (1.789 euros net mensuel dans le privé) restent modérées en comparaison de celles perçues par les grands patrons, hors de la fonction publique. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : décision "dans les dix prochains jours" pour l'ouverture des stations de ski à Noël

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Interview choc de Diana en 1995 : la BBC ouvre une enquête, William espère que cela aidera "à établir la vérité"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent