Polémiques sur le sapin de Noël et le Tour de France : "Les maires EELV changent notre vie en mieux", défend Yannick Jadot

Polémiques sur le sapin de Noël et le Tour de France : "Les maires EELV changent notre vie en mieux", défend Yannick Jadot
Politique

INTERVIEW POLITIQUE - Invité d'Elizabeth Martichoux vendredi 18 septembre, Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie-Les Verts, est notamment revenu sur les déclarations des maires EELV sur le Tour de France et le sapin de Noël, majoritairement désapprouvées par les Français selon un sondage.

Les écologistes arrivés à la tête de plusieurs métropoles connaissent des débuts de mandat animés par quelques controverses bruyantes, comme sur le sapin de Noël et le Tour de France même si leurs principales mesures ont été adoptées sans encombre. 

Selon une enquête Odoxa Dentsu Consulting, parue jeudi 17 septembre, les propos des maires EELV de Lyon et de Bordeaux sur le Tour de France et les sapins de Noël sont rejetés par 7 Français sur 10, sans ambiguïté. Yannick Jadot, invité politique vendredi 18 septembre sur LCI, pense que EELV s'en remettra et qu'il s'agit là d'une "question de forme" : "On a gagné un certain nombre de municipalités et on a des équipes qui sont au travail (...) Reste des communications ayant pu laisser planer une doute sur les objectifs et l'intensité des ruptures profondes que nous engageons", assure-t-il.  

Lire aussi

Comme Yannick Jadot évoque une "question de forme", ne s'agit-il pas malgré tout d'une idéologie verte qui remonte à la surface dans ces déclarations ? "Quand le maire de Bordeaux Pierre Hurmic parle d'un sapin de Noel, il ne s'agit pas de tous les sapins de Noël que chacun a à la maison, précise-t-il. Il s'agit d'un sapin qui traverse la France sur des centaines de kilomètres en convoi exceptionnel et qui, l'année dernière, du fait des tempêtes, était tombé. L'édile dit que, cette année, au regard des difficultés des associations culturelles et des difficultés économiques du spectacle vivant, on n'aura pas ce sapin, on va décorer toute la ville et on aura des associations et des artistes allant animer la féerie de Noel. Est-ce ridicule ? Je ne crois pas." 

Est-ce que la société du Tour de France doit être exonérée de ce combat extraordinaire qu'on a tous devant nous sur le climat, sur la pollution, sur les plastiques ?- Yannick Jadot sur LCI

Certes, mais le fait de s'attaquer au sapin de Noël et au Tour de France ne donne-t-il pas l'impression d'une écologie punitive s'attaquant aux plaisirs français les plus populaires ? "On adore le Tour de France. Mais justement, est-ce que, parce qu'on adore le Tour de France, on ne peut pas demander à la société du Tour de France de se débarrasser d'une partie de ses plastiques ? demande-t-il. Est-ce que la société du Tour de France doit être exonérée de ce combat extraordinaire qu'on a tous devant nous sur le climat, sur la pollution, sur les plastiques ?

"On ne peut pas, en même temps, être scandalisé par le plastique qui détruit tout, partout et dire qu'il ne faut pas réduire le plastique", explique-t-il avant de prendre la défense des maires écologistes de Bordeaux et Lyon, vivement attaqués : "Parfois la communication n'est pas excellente, j'en conviens. Mais la réalité, c'est qu'ils sont en train de transformer en mieux la vie des Français. Qu'on ne regarde pas simplement des anecdotes, qu'on regarde le fond des dossiers", conclut-il sur cette affaire du sapin de Noël et du Tour de France. 

Les déclarations d'Emmanuel Macron sur la 5G et les Amish ? "Une insulte" pour Yannick Jadot

Yannick Jadot est également revenu sur le péril écologique qui frappe le monde (les incendies en Californie, les inondations au Sahel, la sécheresse en France...) et incrimine le gouvernement français de ne pas prendre au sérieux la cause environnementale : "Est-ce qu'à un moment, on commence à agir, ou on fait comme le gouvernement, on nous caricature, on nous invective avec le modèle Amish ?" répond-il en réaction aux propos d’Emmanuel Macron, qui a défendu la 5G en ironisant sur ces détracteurs qui "croient au modèle Amish". 

"Une insulte", selon le député européen EELV "parce qu'Emmanuel Macron est dans sa campagne 2022, parce qu'il veut disqualifier les écologistes faute de bilan écologique. Comme il ne veut pas agir... (...) Imaginez que je vienne sur votre plateau et que je dise 'Le Président Macron est le représentant de l'Église de Scientologie en France'. Vous trouverez ça insultant : je trouverais ça insultant également".

Autres sujets abordés avec Yannick Jadot : la fermeture de l'usine Bridgestone à Béthune. Le député demande à l'État "d'imposer l'identification d'un repreneur possible, de mettre en place un processus d'investissement dans une évolution de la production comme des compétences des salariés". 

Toute l'info sur

L'interview Politique

Ainsi que le burkini, sur lequel il précise sa position : "J'ai envie que chacun puisse vivre sa religion tranquillement, que les femmes puissent s'habiller comme elles veulent, et c'est le respect de la laïcité" et l'incident à l'Assemblée nationale en raison de la présence de Maryam Pougetoux, représentante voilée du syndicat Unef : " "C'est là qu'il y a une rupture complète avec les principes de la laïcité, s'exclame-t-il. Luttons contre le racisme, contre les discriminations, et appliquons toute la loi de 1905".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

EN DIRECT - Covid : état d'urgence et couvre-feu en Espagne, bars fermés à 18h en Italie

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent