Sarkoleaks : les Sarkozy... et Buisson saisissent la justice

Sarkoleaks : les Sarkozy... et Buisson saisissent la justice

DirectLCI
JUSTICE - Après les révélations du Canard enchaîné et du site Atlantico, qui ont publié les enregistrements privés de Patrick Buisson, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni réagissent. Ils décident de saisir la justice.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Sarkoleaks . Carla Bruni et Nicolas Sarkozy ont en effet décidé d'attaquer en justice "pour atteinte à l'intimité de la vie privée après la diffusion d'enregistrements" réalisés par l'ancien conseiller présidentiel Patrick Buisson, ont annoncé leurs avocats à l'AFP. En cause, les enregistrements privés de cet ancien conseiller de Nicolas Sarkozy , qui ont été révélés par le Canard enchaîné et le site Atlantico.

Un référé (procédure d'urgence) sera "prochainement" déposé au tribunal de grande instance de Paris. Nicolas Sarkozy et son épouse "ne peuvent en effet accepter que des propos, tenus à titre privé, aient été enregistrés et soient diffusés sans leur consentement, la protection du secret des conversations privées constituant par ailleurs l'un des fondements d'une société démocratique", écrivent Mes Thierry Herzog et Richard Malka dans un communiqué.

Le responsable des fuites identifié dans quelques jours ?

En même temps que ce communiqué, l'avocat de Patrick Buisson a annoncé sur BFMTV qu'il "portait plainte contre X pour vol des enregistrements et usage malveillant". "Il n'a honte de rien de ce qu'il a pu faire", assure son avocat qui cherche à savoir qui a "dérobé" ces enregistrements pour faire du tort à son client, explique-t-il. L'objectif selon lui, est de savoir "qui est derrière tout cela".

Patrick Buisson ne compte donc pas se laisser faire. "Il avait plutôt intérêt à contre-attaquer et jouer cette carte judiciaire", estime une avocate à metronews. Mieux, selon les déclarations d'un proche de cet ancien conseiller élyséen, le responsable de ces révélations pourrait être rapidement identifié. "Patrick a une idée sur l'origine de la fuite, vous verrez dans quelques jours", a rétorqué un proche de Patrick Buisson à Libération. Le suspense reste entier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter