Sarkoleaks : qui est la taupe ?

Sarkoleaks : qui est la taupe ?

DirectLCI
FUITE – Après les révélations du Canard enchaîné sur les enregistrements privés de Patrick Buisson, une question se pose : qui a livré les bandes sonores à la presse ? Plusieurs hypothèses se dessinent.

Qui est la personne à l'origine du scandale ? C'est la question qui hante les différents protagonistes impliqués dans ce Sarkoleaks . Et certains ont déjà décidé de tout faire pour identifier les responsables des révélations du Canard enchaîné et du site Atlantico sur les enregistrements privés de Patrick Buisson. L'ancien couple présidentiel , mais aussi Patrick Buisson , lui-même, ont décidé d'aller sur le terrain judiciaire. En attendant que différentes enquêtes retracent la piste de cette "source", metronews fait le point sur les premiers "suspects".

> La Justice

L'institution était la première visée. En effet, les juges financiers Serge Tournaire et Roger Le Loire sont chargés de l'enquête ouverte autour des sondages de l'Elysée. Ils s'intéressent notamment à Patrick Buisson qui est suspecté d'avoir bénéficié entre 2007 et 2012, de contrats de plusieurs millions d'euros attribués sans appel d'offres. A cette occasion, plusieurs perquisitions ont été effectuées à son domicile et dans son bureau de TF1 (Patrick Buisson dirige la chaîne Histoire qui appartient à TF1). Sauf que très vite, de hauts responsables de la police judiciaire ont assuré au Monde et à Libération avoir saisi des documents mais "aucun enregistrement".

> Georges Buisson

Rien ne va plus entre le père et le fils Buisson. Le journaliste Georges Buisson, en procès contre son père (à propos de la gestion de la société de conseil Publifact où ils ont des intérêts communs), ne cache plus leurs mauvaises relations. En juin dernier, dans Le Point , il prenait ainsi ses distances idéologiques avec son père, notamment sur le mariage pour tous. Il a toutefois nié ce jeudi toujours dans Le Point, être à l'origine de ces révélations.

> Un proche de Patrick Buisson

Selon des informations d’Atlantico , Patrick Buisson se serait déjà ému dans le passé auprès de membres de son entourage professionnel du fait que des copies de ces enregistrements puissent être entre les mains "d’un de ses familiers avec lequel il se trouve dans un conflit privé violent". Cette hypothèse, la plus crédible à l'heure actuelle, a d'ailleurs été étayée par RTL . Selon cette radio, "au moins deux de ses très proches collaborateurs connaissaient dans les années 2010-2011 l'existence de ces conversations captées sous dictaphone. L'une de ces personnes serait entrée en conflit avec l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy il y a quelques mois", écrivent-ils.

> Un simple voleur

"Certains enregistrements ont été volés", a déclaré l'avocat de Patrick Buisson. Atlantico précise d'ailleurs que le dirigeant de la chaîne Histoire a "fini par reconnaître", mardi, avoir "malheureusement laissé traîner certains de ces enregistrements et s'en être, selon lui, fait dérober d'autres par une personne X". Pour l'heure, aucune preuve existe sur un éventuel vol ou cambriolage.


> Patrick Buisson

Connaître les secrets, c'est tenir les personnes. Patrick Buisson a-t-il fait fuiter ses propres enregistrements pour mettre en garde la classe politique ? Et plus précisément l'ancien Président ? Cette rumeur, bien que peu crédible, ne cesse de se répandre. Patrick Buisson, ancien conseiller très à droite de l'ex-chef d'Etat pourrait voir d'un mauvais œil le retour de Nicolas Sarkozy par le centre. Et aurait "lâché" quelques enregistrements sans importance pour rappeler son existence en même temps que sa propre importance.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter