Sarkozy aura marqué l'UMP en 2014... mais moins les Français

Sarkozy aura marqué l'UMP en 2014... mais moins les Français

DirectLCI
EXCLUSIF - Le retour du nouveau président de l'UMP était le feuilleton politique de 2014. Mais les Français relèguent Nicolas Sarkozy loin derrière Marine Le Pen dans notre classement des personnalités politiques qui ont marqué l'année.

Depuis son départ de l'Elysée en mai 2012, le moindre indice de son retour dans la vie politique faisait les gros titres de la presse. Pourtant, sa réélection en novembre à la présidence de l'UMP ne semble pas avoir tant impressionné les Français. Dans le classement des personnalités politiques qui ont marqué 2014, les sondés ne sont que 36% à citer Nicolas Sarkozy, derrière Marine Le Pen (42%) et Manuel Valls (39%), selon notre baromètre metronews-CLAI-LCI. La stratégie du retour par étapes n'a pas été suffisante pour imprimer sa marque en 2014.

EN SAVOIR +
>> Marine Le Pen, personnalité politique de 2014 pour les Français
>> Popularité : Hollande et Valls reprennent des couleurs

Sarkozy n'est pas le meilleur opposant à Hollande

Pis, dans le classement des meilleurs opposants à François Hollande, Nicolas Sarkozy ne séduit que 18% des Français, se faisant encore devancer par Marine Le Pen (30%) et talonner de près par Alain Juppé (15%). "C'est mi-figue, mi-raison, à l'image de son score à la présidence de l'UMP : incontestable mais en-dessous de ce qu'il pouvait espérer", commente Bruno Jeanbart, directeur des études politiques d'OpinionWay. Le sondeur estime que le patron de l'UMP "n'a pas encore réussi à faire le vide autour de lui".

EN SAVOIR +
>> Nicolas Sarkozy veut une "armée de militants" à l'UMP
>> Hollande confiant en cas de duel avec Sarkozy en 2017

Nicolas Sarkozy pourra en revanche trouver un motif de satisfaction dans son résultat chez les sympathisants de l'UMP : il est mentionné par 53% du panel. Devançant largement Alain Juppé (26%), qui ne cesse pourtant d'engranger les sondages dithyrambiques depuis qu'il a annoncé cet été sa candidature à la présidentielle de 2017, et Bruno Le Maire (23%), considéré comme la révélation de l'élection à la présidence de l'UMP.

Si vous ne parvenez pas à visualiser ce contenu ci-dessous, retrouvez-le en cliquant ici

Plus d'articles

Sur le même sujet