Sarkozy à vélo, au footing... et pourquoi pas torse nu chassant les ours ?

Politique

Toute L'info sur

Elections présidentielles

PRÊT AU COMBAT - Une page du site de campagne vante les performances sportives de Nicolas Sarkozy. Invité sur LCI ce jeudi, Nicolas Boudot, associé du cabinet Tilder, a décrypté la stratégie de communication qui se cache derrière la "métaphore sportive" dont use l'ancien chef de l'Etat.

Boxeur ? Prêt au combat ? C'est ce qu'y voient certains en lisant entre les lignes. "1.800 km en courant", "1.560 km à vélo", "71.000 km au cours de ses déplacements" en transports...  autant d'exploits sportifs que l'on retrouve sur le site de campagne de Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite et du centre. 


Invité sur LCI ce jeudi, Nicolas Boudot, associé du cabinet Tilder, a décrypté les symboles qui se cachent derrière la "métaphore sportive" dont se plait à user l'ancien chef de l'Etat. 


"On s'est lancé du côté de la droite et du centre dans un nouvel exercice : celui de la primaire" a ainsi expliqué l'expert en communication, soulignant que  "c'est quelque chose de complétement nouveau (...) dans l'histoire de la droite, ça  n'existe pas." 


En vidéo

Sarkozy montre les muscles : la métaphore sportive, "là où il est le meilleur"

La métaphore sportive, "là où il est le meilleur"

"Le chef c'est celui qui a tué tous les autres, celui qui s'impose aux autres", ajoute-t-il avant de rappeler que " là, ça va passer par une élection interne et que pour cela, chacun joue son registre."


Celui que "connait le mieux Nicolas Sarkozy", "celui où il est le meilleur", c'est "la métaphore sportive" estime  Nicolas Boudot. Alors que  "tout le monde pense qu'il est mort politiquement" après avoir "déjà été Président" et avoir "pris la tête de son parti dans des circonstances un peu particulières", Nicolas Sarkozy cherche par ce biais à montrer "qu'il s'est préparé, qu'il va réussir là où on ne l'attend pas". 


Et "c'est pour le coup plutot bien joué", concède l'associé du cabinet Tilder. Car "il impose aussi son code de la métaphore sportive puisqu'Alain Juppé, son principal concurrent si j'en crois les sondages, montre les muscles aussi et Fillon et Le Maire se sont mis à le copier."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter