Sarkozy "star du stand-up" : la réponse de l'ex-Président à Jamel Debbouze

Sarkozy "star du stand-up" : la réponse de l'ex-Président à Jamel Debbouze

DirectLCI
COMEDY CLUB - Invité du JT de TF1 mercredi, Nicolas Sarkozy a réagi sur plusieurs thèmes : la crise de la Grèce, le terrorisme, les migrants en Europe. Pour finir par ironiser sur… Jamel Debbouze.

Qu'est-ce qu'on rigole en politique ! Invité sur RTL au mois de juin, l'humoriste Jamel Debbouze avait taclé Nicolas Sarkozy en lui proposant du travail en tant que comédien de stand-up au sein de son Jamel Comedy Club : "Monsieur Sarkozy, si vous m'écoutez, une star du stand-up comme vous y'en a pas beaucoup, je vous produis demain !" Une référence aux mini-sketches ironiques dont l'ex-chef de l'Etat s'est fait une spécialité dans ses meetings.

Une boutade à laquelle le président des Républicains a été invité à réagir mercredi soir, invité au 20 heures de TF1. Après avoir énoncé ses positions sur la crise de la Grèce, le terrorisme et la situation des migrants en Europe, voilà donc Nicolas Sarkozy qui répond à l'humoriste : "D'abord j'ai beaucoup de respect pour le talent de Jamel Debbouze. De là à travailler avec lui, je ne suis pas sûr que ça l'épanouirait volontiers. Quant à moi, peut-être ai-je une autre utilité s'agissant de la démocratie française et des sujets de la gravité de ceux que l'on vient d'expliquer".

Pique obligatoire

L'interview aurait pu en rester là ou, pourquoi pas, revenir à des sujets sérieux et concernants. Mais il fallait bien une nouvelle pique, histoire d'être quittes. L'ancien chef d'Etat ajoute alors : "Peut-être qu'un jour monsieur Debbouze voudra aussi faire de la politique, vraiment, en enlevant son masque. Je suis sûr que son talent sera très utile à la démocratie française".

A LIRE AUSSI >> Jamel Debbouze compare Nicolas Sarkozy à Joe Dalton

La suite au prochain numéro (de stand-up) par médias interposés. En attendant, cette question subsidiaire en a fait réagir plus d'un sur les réseaux sociaux. De nombreux twittos se montrant pour le moins exaspérés...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter