Schiappa soutient les activistes féministes de La Barbe après leur intervention au meeting de Zemmour, Houellebecq et Le Maire

Schiappa soutient les activistes féministes de La Barbe après leur intervention au meeting de Zemmour, Houellebecq et Le Maire
Politique

ACTIVISME - La secrétaire d'Etat aux Droits des femmes, Marlène Schiappa, a apporté son soutien aux militantes féministes de La Barbe qui ont été exclues manu militari d'une intervention visant à perturber un colloque, au panel 100% masculin, organisé jeudi dernier par Valeurs Actuelles.

Elles ont été violemment maîtrisées par le service d'ordre. Des militantes féministes de la Barbe se sont invitées au colloque sur l'Europe organisé par Valeurs Actuelles, jeudi 25 avril, au Cirque d'Hiver. Par leur intervention, elles souhaitaient dénoncer la tenue d'un débat public exclusivement masculin. 

Mais elles ont à peine eu le temps de prononcer un mot que plusieurs d'entre elles se sont retrouvées plaquées et traînées au sol par les agents de la sécurité.

Ce samedi matin, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a tenu à apporter son soutien aux activistes. Des militantes qui "dénoncent pacifiquement depuis des années l'exclusion de facto des femmes des lieux de pouvoir et du débat public en s'invitant avec de fausses barbes. Les droits des femmes avancent aussi grâce aux activistes", a-t-elle précisé. Une réaction d'autant plus remarquée qu'aux côtés d'Eric Zemmour ou encore Michel Houellebecq figurait, parmi les participants à ce panel, son collègue Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des finances.

Dans l'attente d'une réaction de Bruno Le Maire

Alice Coffin, journaliste et activiste pour La Barbe brutalisée pendant l'action, apprécie aujourd'hui la prise de parole de Marlène Schiappa. "Sa réaction est très importante car elle salue l'activisme féministe, témoigne-t-elle à LCI. Nos actions œuvrent pour toutes les femmes dans la société et il faut le rappeler." Mais la militante de souhaiter à présent une seconde étape : "Nous attendons toujours que Bruno Le Maire réagisse à cette intervention brutale qui s'est déroulée en sa présence sans qu'il ne réagisse. D'autant plus que 'Les Eveilleurs', qui participaient à ce débat, instrumentalisent sa présence à nos dépends."

Sur leur compte Twitter, les Eveilleurs, association qui se présente comme "agitatrice d'idées et conservatrice" (et qui s'était fait connaitre par son opposition au mariage homosexuel) indiquent en effet avoir déposé une plainte "après la tentative d'agression du collectif la Barbe dont ont été victimes Eric Zemmour et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui a du (sic) sortir du Cirque d'hiver protégé par la police". Selon nos informations, une plainte a été déposée pour "agression".

Pierre Nicolas, cofondateur de l'association, tient à donner sa version des faits : "Nous étions à 200 mètres du Bataclan et nous avions deux personnes 'sensibles' (Eric Zemmour et le ministre de l'Economie, ndlr). Les services de sécurité (attachés à la salle, au ministre et aux Eveilleurs, ndlr) ont respecté les consignes." Quant aux reproches faits sur l'absence de femmes dans le panel d'invités, Pierre Nicolas assure : "Nous en avions invitées, mais elles ont décliné". Et d'ajouter, à propos de l'intervention des activistes de la Barbe : "Si elles avaient demandé à lire un texte, on leur aurait peut-être pas dit oui, mais on leur aurait peut-être pas dit non."

De leur côté, les militantes de la Barbe ignorent encore si elles porteront plainte. Au moins une activiste a été blessée au nez. Alice Coffin, elle, indique avoir eu l'impression "de sortir d'un match de rugby". Et elle a égaré ses lunettes dans la bataille...

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent