Ségolène Royal : le retour au gouvernement de "l'ex" fait sensation

Ségolène Royal : le retour au gouvernement de "l'ex" fait sensation

DirectLCI
REACTIONS - Nommée ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Ségolène Royal concentre l'attention des réseaux sociaux et de la presse étrangère. Mais c'est plus au titre d'ex-compagne du Président que d'ancienne candidate à l'élection présidentielle.

"Ségolène Royal entre au gouvernement". C'est l'information qui prime dans le changement d'équipe ministérielle de ce mercredi, pour la presse étrangère et les réseaux sociaux. Manuel Valls a en effet décidé de nommer l'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007 ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Ancienne ministre de l'Environnement sous Bérégovoy, ministre de la Famille sous Jospin, ancienne députée, présidente de région... les titres sont nombreux pour qualifier Ségolène Royal. Et pourtant, beaucoup n'en retiennent qu'un seul : "l'ex".

"L'ex partenaire de François Hollande nommée ministre", titrait le The New York Times avant de modifier son titre deux heures après l'annonce du remaniement. "Valls change l'équipe économique du gouvernement et récupère Ségolène Royal", titre le site du journal espagnol El Pais qui souligne l'attribution d'un ministère à "l'ex-épouse du Président Hollande et l'ancienne candidate à la présidentielle pour le PS". Même chose pour le site de la BBC News . "Ségolène Royal rejoint le gouvernement", titre le site du quotidien italien, La Republica, en précisant dans son chapeau qu'elle est "l'ancienne compagne de Hollande". Si le premier site d'information belge, Le Soir, va droit au but pour évoquer ce remaniement en titrant : "Ségolène Royal entre au gouvernement", il est toutefois l'un des seuls à faire l'impasse sur sa vie privée passée. "Ségolène Royal, qui a déjà détenu des portefeuilles ministériels dans le gouvernement Bérégovoy et dans celui de Jospin, entre au gouvernement", se contente d'écrire le site.

"Le recyclage d'ex, un beau geste écolo de la part de François Hollande"

Sur les réseaux sociaux, c'est aussi Ségolène Royal qui suscite le plus grand nombre de réactions parmi les 16 ministres nommés. Et c'est encore son ancienne vie amoureuse avec François Hollande que beaucoup soulignent. "Ségolène Royal, ancienne candidate à la présidentielle, ancienne compagne et quatre enfants en commun avec Hollande, vient d'être nommée ministre de l'Ecologie", tweete le journaliste espagnol Luis De Lion.

Certains, à l'instar d'Olivia , ironisent sur la situation. "'Ségolène Royal nommée ministre de l'écologie'. Le recyclage d'ex, un beau geste écolo de la part de François Hollande". Quand d'autres s'en agacent. "Purée les caricatures, titres et autres qui réduisent Ségolène Royal à l'ex-compagne... ça me gave déjà la TL et cela ne fait qu'1/2h!", grince le politologue et journaliste Malik Berkati sur le réseau social. Enfin, dans le genre plus graveleux, le député UMP Philippe Vitel s'est senti obligé de poster un message sexiste. "Et Valérie elle n'a pas le droit à un ministère comme Ségolène ? Au nom de la justice du plumart !", s'est-il interrogé sur Twitter . C'est connu : difficile d'oublier un(e) "ex".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter