Ségolène Royal "pas candidate" en 2017 : le meilleur des déclarations politiques du week-end

Ségolène Royal "pas candidate" en 2017 : le meilleur des déclarations politiques du week-end

PETITES PHRASES – Comme chaque dimanche, plusieurs personnalités politiques se sont exprimées dans les médias. Retrouvez les principales déclarations du dimanche 12 octobre.

Les propos d' Emmanuel Macron sur la réforme de l'assurance-chômage ne sont pas passés inaperçus. Alors que le ministre de l'Economie a estimé dans une interview au JDD qu'il "ne doit pas y avoir de tabou ni de posture" sur cette question, les responsables politiques ont réagit aux déclarations d'Emmanuel Macron et se sont exprimés sur d'autres sujets. Metronews a sélectionné les principales déclarations médiatiques du dimanche 12 octobre.

EN SAVOIR + >> Emmanuel Macron : "Ni tabou ni posture" sur l'assurance-chômage

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, Tous politiques sur France Inter :
Sur ses ambitions politiques : "La présidentielle, ça ne correspond plus à mon engagement. Je suis déjà engagée dans un chantier majeur. En cas de primaire socialiste, je ne serais pas candidate, ce n'est plus mon timing".

Sur les propos d'Emmanuel Macron : "L'assurance chômage est un acquis social et ce n'est pas en période de crise qu'il faut toucher à un acquis comme celui-ci".

Marine Le Pen, présidente du FN, Le Grand Rendez-vous (Europe 1, i>TELE, Le Monde) :
Sur les déclarations du ministre de l'Economie : "Emmanuel Macron est un banquier. Il défend l'intérêt des banques" qui "est contraire aux intérêts des peuples".

Sur la suppression de l'écotaxe : "Je suis pour. Moi je suis pour faire payer les camions étrangers (…) Il faudrait renationaliser les sociétés d’autoroutes. Les Français ont été victimes d’une très grave escroquerie".

Jean-Luc Mélenchon, député européen du Parti de gauche, 12/13 du dimanche sur France 3 :
Sur les déclarations d'Emmanuel Macron : "Regardez comme ces gens sont ignobles! C'est un gouvernement de gauche en principe. Ils parlent de tabou, mais ce n'est pas un tabou, Monsieur le banquier, c'est un acquis social!".

Jean-Luc Mélenchon, député européen du Parti de gauche, interview pour metronews :
A propos d'un rapprochement avec les écologistes : "On peut l'imaginer. Cela portera un autre nom, on trouvera le moyen de créer une nouvelle maison commune mais c'est ce qui va se faire, parce que l'avenir de la gauche est là".

EN SAVOIR +  >> Mélenchon : "L'alliance avec les Verts va se faire"

Claude Bartolone, président (PS) de l'Assemblée nationale, BFM politique (BFM TV/ RMC/ Le Point) :
Sur les déclarations d'Emmanuel Macron : "Il fait une interview pour parler du 'new deal' de la relance économique, il a une phrase mal ajustée et il ouvre une polémique (...) Je dis halte au feu, il faut faire attention aux annonces qui sont faites".

Sur François Hollande : "Je pense qu'il sera à nouveau candidat à l'élection présidentielle en 2017 (...) Il y a eu ces deux années difficiles (...) de réparation, mais maintenant on est dans le temps de la préparation. D'un certain côté le retour de Nicolas Sarkozy favorise cela".

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, C politique sur France 5 :
Sur les propos d'Emmanuel Macron concernant l'assurance chômage : "Il faut y remédier sans tabou ni posture (...) Après, je crois que le problème est un problème de calendrier et puis aussi une responsabilité des partenaires sociaux qui le co-gèrent".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.