Boues rouges : Ségolène Royal charge Manuel Valls dans Thalassa

Politique

Dans un extrait de l'interview, qui sera diffusée en intégralité vendredi 2 septembre à 20h55 dans Thalassa sur France 3, Ségolène Royal s'en prend à Manuel Valls sur le dossier des boues rouges rejetées en Méditerranée par l'usine Alteo.

Il y a de l'eau dans le gaz entre la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Ségolène Royal et le chef du gouvernement Manuel Valls. Dans un extrait de l'émission Thalassa, qui sera diffusée vendredi 2 septembre à 20h55, la candidate à l'élection présidentielle de 2007 qualifie "d'inadmissible" l'autorisation accordée par l’État à l’usine Alteo pour rejeter ses déchets dans les Calanques des Bouches-du-Rhône. 

Pour Ségolène Royal, le responsable n'est autre que le chef du gouvernement qui aurait donné son aval malgré l'opposition de sa ministre. "Il a pris sa décision. Il a donné un ordre au préfet. Le préfet a donné l’autorisation. Je ne peux pas donner un contre-ordre. En revanche, mon rôle, c’est de dire que je ne suis pas d’accord."

L'usine de Gardane qui produit de l'alumine à partir de la bauxite aurait déversé pendant 50 ans des millions de tonnes de boues rouges, nocives pour l'environnement, en Méditerranée. En novembre 2015, l'usine avait obtenu une nouvelle autorisation préfectorale pour poursuivre son activité après la mise en place d'un nouveau procédé de production. Autorisation à laquelle s'était opposée la ministre de l'Environnement, convaincue que les déchets émanant de l'usine étaient toujours polluants. Soupçons qui pourraient être confirmés par les révélations de Thalassa.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter