Seine-Saint-Denis : une prime de 10.000 euros pour fidéliser les fonctionnaires

Seine-Saint-Denis : une prime de 10.000 euros pour fidéliser les fonctionnaires

ARGENT - En visite en Seine-Saint-Denis ce vendredi 25 septembre, le Premier ministre Jean Castex doit présenter le décret sur la prime de fidélisation de 10.000 euros que pourront toucher certains fonctionnaires au bout de cinq ans de service dans le département.

La Seine-Saint-Denis n'arrive pas à garder ses fonctionnaires. Alors pour les inciter à servir au moins cinq ans dans le département, l'Etat a décidé de leur verser une prime. Annoncée il y a onze mois par Edouard Philippe, Matignon a indiqué qu'elle serait effective à partir du 1er octobre. En déplacement sur le territoire ce vendredi, Jean Castex doit en présenter le décret.

Lire aussi

15 millions d'euros par an seront alloués à cette prime, destinée aux personnels de la fonction publique d'Etat (police, justice, Education nationale...). Avec ce dispositif, un agent entré dans une administration de Seine-Saint-Denis au 1er janvier 2021 pourra toucher 10.000 euros au 1er janvier 2026. Mais des personnes déjà en place pourront également en profiter, indique Matignon. Ainsi, un agent ayant déjà passé quatre ans en Seine-Saint-Denis au 1er janvier 2021 pourra prétendre à une prime de 2000 euros au 1er janvier 2022.

En Seine-Saint-Denis, un tiers des magistrats se renouvelle chaque année et plus de 60% des enseignants y exercent leur premier poste, car envoyés dans le département pour combler les départs.

Coupler la prime à une augmentation des salaires ?

Le député UDI de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde pense que la prime "est une bonne idée mais il faut aller encore plus loin et augmenter les salaires des professeurs qui vont enseigner dans les quartiers difficiles". "Pourquoi aller en Seine-Saint-Denis alors que, pour le même salaire, je peux enseigner en Bretagne avec un logement moins cher ? Il faut rendre notre département plus attractif", ajoute-t-il auprès de l'AFP.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter