Selon Bruno Le Maire, le couvre-feu aura un coût global "d'un peu plus de 2 milliards d’euros"

Selon Bruno Le Maire, le couvre-feu aura un coût global "d'un peu plus de 2 milliards d’euros"

CHIFFRES - Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé, vendredi 23 octobre, que le couvre-feu, qui sera élargi à 38 nouveaux départements dans la soirée, engendrera un coût de plus de deux milliards d'euros.

Ce jeudi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé l'élargissement du couvre-feu à 38 nouveaux départements à partir de vendredi soir, portant le total à 56. Une mesure prise pour endiguer l'épidémie de Covid-19, qui connaît un rebond cet automne après une première vague de grande ampleur au printemps, mais qui aura un certain coût. Invité d'Europe 1 ce vendredi matin, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, a ainsi dévoilé les premiers contours de la facture : "Un peu plus de 2 milliards d'euros".

"Si on prend les 56 départements, pour six semaines nous avons un coût global d’un peu plus de 2 milliards d’euros", a-t-il indiqué. En effet, le mesures d'aide aux secteurs affectés par cette décision (restauration, tourisme, culture) annoncées pour les accompagner dans les métropoles soumises à cette mesure vont s'appliquer dans les zones nouvellement concernées : "Nous avons dit depuis le début de cette crise que lorsqu’il y aurait des mesures de protection sanitaire, nous accompagnerons les professions concernées. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Nous avions anticipé ce risque sanitaire. Nous avions prévu neuf milliards d’euros pour le fonds de solidarité, six ont été dépensés."

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Lire aussi

Nous sortirons plus fort de cette crise, j’en ai la conviction.- Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire au micro d'Europe 1.

"Nous pouvons tenir jusqu’à la fin de l’année, début de l’année prochaine avec les sommes prévues. [...] Si les mesures devaient se prolonger au-delà, nous rechargerions les dispositifs. La politique que nous avons conduite doit s’inscrire dans la durée, être stable et claire pour rassurer les Français. Nous protégerons les entreprises et les salariés tant que le virus continuera à circuler", a également promis le ministre de l’Economie.

"Nous avons eu un très fort rebond au troisième trimestre, ce qui prouve que l’économie française a du ressort, des atouts qui sont considérables. De la même manière, il y aura un fort rebond de l’économie française en 2021, et nous pourrons retrouver en 2022 notre chiffre de développement économique de 2019", assure-t-il. Et de conclure : "Nous sortirons plus fort de cette crise, j’en ai la conviction."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : Moderna dépose des demandes d'autorisation aux États-Unis et en Europe

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Lire et commenter