Selon un sondage, un Français sur deux se dit "déçu" par l'action d’Emmanuel Macron

Politique
DirectLCI
BAROMÈTRE - D'après un sondage Elabe diffusé ce mercredi, une majorité de Français (54%) juge décevante l'action d'Emmanuel Macron. De plus, 60% d'entre eux trouvent que la politique de l'exécutif "dégrade leur situation personnelle" et six personnes sur dix le juge "inquiétant".

Pas franchement de tout repos. En plein contexte de l'affaire Benalla, loin d'être close, puisque la commission d'enquête parlementaire du Sénat devrait reprendre ses auditions à la rentrée, et du rythme des réformes effréné, Emmanuel Macron doit faire sa rentrée politique. Et les derniers chiffres diffusés ce mercredi dans le cadre d'un sondage Elabe pour BFM TV tendent à souligner qu'Emmanuel Macron n'agit pas dans l'atmosphère la plus apaisée qui soit. En effet, 54 % des Français interrogées par Elabe se disent "déçus" de l'action d'Emmanuel Macron. Il s'agit du deuxième plus mauvais chiffre enregistré par l'institut depuis juillet 2017 au sujet du chef de l'Etat. Si un tiers des sondés reste mesuré et juge qu'il est "trop tôt pour se prononcer", seuls 14% trouvent son action "satisfaisante".


Si huit Français sur dix le trouvent autoritaire, ils sont moins nombreux à le juger "dynamique" (72%) et "capable de réformer le pays". Surtout, seules 28%  des personnes interrogées le jugent "capable de rassembler les Français". Sur un plan plus personnel, ils sont 59% (+5 points) à le juger "inquiétant". Autant le jugent "honnête", mais ce chiffre est de douze points inférieur par rapport à la dernière enquête.

En revanche, les Français font enfin confiance à l'exécutif (55%) pour mener à bien le chantier du prélèvement de l'impôt à la source. Mais c'est le seul sujet sur lequel une majorité se dégage en sa faveur. Selon Elabe, 59% ne lui font pas confiance pour mener la réforme constitutionnelle, 62% la réduction des déficits ou encore 68% la réforme des retraites.

Pour une majorité également, la politique conduite par l'exécutif dégrade leur situation personnelle (58%) et celle du pays (57%). Ils sont 6% à estimer qu'elle améliore leur vie quotidienne et 16% celle de la France. Pour les autres, elles restent "stables".


Si 60% se disent "optimistes" pour leur avenir personnel, contre 40% d'un avis opposé, les Français sont en revanche"pessimistes" (67%) "sur l'avenir de la société" (contre 33% qui se veulent "optimistes").

Cette enquête a été réalisée en ligne les 21 et 22 août auprès de 1.003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur oscille entre 1,4 et 3,1 points.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter