Ses vacances bling-bling en Corse ? Sarkozy assume

Politique

JUSTIFICATION – "Je m'en fous, de toutes ces critiques [...] Je gagne [de l'argent], je n'ai donc pas à m'excuser d'en dépenser", aurait justifié Nicolas Sarkozy auprès d'amis suite à son séjour dans un luxueux domaine Corse, rapporte mercredi le Canard enchaîné.

La polémique sur ses vacances en Corse, Nicolas Sarkozy n’en a cure. Épinglé pour avoir passé quelques jours avec sa femme dans le luxueux domaine de Murtoli, au sud de l’île de Beauté, l’ancien président de la République balaye d’un revers de main les critiques, à en croire le Canard enchaîné paru mercredi. "Je m’en fous, de toutes ces critiques. Je n’ai pas envie de m’emmerder. Ma femme a de l’argent, moi, j’en gagne, je n’ai donc pas à m’excuser d’en dépenser", aurait-il déclaré devant des amis selon le palmipède.

Un séjour révélé par l’hebdomadaire satirique fin juillet, dans un domaine de 2500 hectares situé en bord de mer, qui facture la nuitée jusqu’à 4800 euros, et qui avait fait ressurgir l’image de président "bling-bling". Une image que ne semble pas redouter celui qui collectionne les vacances sujettes à controverses. Après sa tirade sur l’argent, Nicolas Sarkozy aurait ajouté, toujours selon le Canard enchaîné : "De toute façon, 2017 ne se jouera pas là-dessus, car les Français s’en foutent".

Le voile de la discrétion sur les vacances de l’ancien Président n’aura pas tenu très longtemps. Mi-août, Nicolas Sarkozy faisait la une de Paris Match avec sa femme, Carla Bruni, immortalisé en maillot de bain sur une plage de Corse.

À LIRE AUSSI >> PHOTOS - Avec Sarkozy, la polémique ne prend pas de vacances

Le tacle de François Hollande

Une mise en scène de ses vacances en famille égratignée jeudi, l’air de rien, par François Hollande au détour d’une question sur ses propres vacances dans une interview accordée aux journaux du groupe EBRA .

"Vous revenez de vacances. Comment les avez-vous passées ?" lui demande le journaliste. "Vous avez remarqué que je n’en fais pas un sujet de spectacle. Les vacances, c’est fait pour se reposer et réfléchir", répond le chef de l’État. Une allusion à peine voilée à celles de son prédécesseur.

À LIRE AUSSI >> Vacances de Sarkozy : le domaine corse de Murtoli dans le collimateur de Bercy

Lire et commenter