Seulement 150 députés, port du masque obligatoire... : comment l'Assemblée va se déconfiner

Assemblée nationale

MESURE SANITAIRES - Le bureau de l'Assemblée nationale a voté son plan de déconfinement. Présence réduite dans l'hémicycle, port du masque obligatoire, fermeture du restaurant... le Parlement veut éviter de nouveau de devenir un foyer épidémique du coronavirus.

L'Assemblée nationale a très vite été un foyer épidémique pour le coronavirus. A la suite d'un premier cas avéré le 5 mars, 32 députés,  fonctionnaires et collaborateurs ont été testés positifs tandis que 68 ont présenté les symptômes de la maladie sans être testés. Pour appréhender au mieux le déconfinement, l'Assemblée a donc élaboré son propre plan, voté ce mardi 5 mai par son bureau. 

Un défi dans ce lieu de pouvoir où habituellement circulent quotidiennement 4.000 personnes. Mais ces prochaines semaines, seules mille devraient être autorisées à pénétrer dans les lieux.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Lire aussi

Depuis le 27 avril, 75  députés siègent sur les bancs du Palais Bourbon. A partir du 11 mai, ils vont pouvoir être 150 à revenir dans l'hémicycle et dans leurs bureaux. Ils seront 80 députés La République en marche, 26 Républicains, 13 MoDem, 8 socialistes, 8 UDI-Agir, 5 insoumis. En commission, la moitié des membres pourront être présents, à la représentation proportionnelle. "Nous allons organiser des roulements", soit pour chaque député LR une présence toutes les quatre semaines, a indiqué le patron du groupe de droite Damien Abad, en visioconférence de presse.

100.000 masques commandés

La principale nouveauté de ce plan de déconfinement est la rédaction d'une charte de sécurité sanitaire, validée par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France. Elle prévoit des points d'accueil santé qui seront installés aux entrées des bâtiments pour fournir gel, lingettes désinfectantes, gants et masques (100.000 ont été commandés). Le masque sera également obligatoire dans l'ensemble des zones de circulations intérieures, bureaux partagés et les salles de commissions. L'Assemblée indique qu'elle bénéficie d'un stock de masques chirurgicaux lui permettant de tenir deux mois.

Pour respecter au mieux la distanciation sociale, les distances et les places utilisables dans l’hémicycle et en commission seront indiquées par des visuels rouge et vert sur les tablettes. Il en sera de même dans les couloirs et la capacité des ascenseurs sera réduite. Les cantines, restaurants et buvettes resteront fermés, tant que les restaurants en France le seront. Des plateaux repas seront proposés en vente à emporter. 

En vidéo

Confinement : à quoi ressemble la vie des députés ?

Des tests virologiques réalisés au sein du cabinet médical

Des tests virologiques seront enfin proposés au sein du cabinet médical aux personnes présentant des symptômes, qui seront isolées si elles sont positives. Les personnes avec lesquelles elles auront été en contact seront également testées.

Enfin, un dispositif "résilience", permettant un confinement immédiat de l’institution en cas de nouvelles contaminations sur site, est prévu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Pour Macron, "la priorité, ce ne se sont pas les brevets mais la production de vaccins"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.