Sivens : Royal plaide pour l'évacuation du site

Politique

POLITIQUE - La ministre de l'Ecologie recevait mardi les partisans et les opposants au barrage contesté de Sivens (Tarn).

Après la polémique, la concertation. Ségolène Royal a reçu, mardi, au ministère de l'Ecologie, les partisans et les opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn).

A l'issue de la rencontre entre les élus, agriculteurs et militants écologistes, Ségolène Royal a plaidé en faveur de l'évacuation du site du barrage contesté où près de 200 opposants occupent le chantier. "Une occupation illégale", juge la ministre citée par l'AFP. La socialiste a demandé aux associations de défense de l'environnement d'appeler à cette évacuation. La réponse n'a "pas été négative", selon elle.

"Un ouvrage serait fait"

Répondant aux craintes des agriculteurs, Ségolène Royal a promis "une solution, un ouvrage qui sera fait". Et de préciser: "L'idée, c'est de ne pas traîner, il faudra être au clair avant la fin de l'année sur les solutions. Il faut encore que les choses mûrissent pour une solution pérenne".

"Les solutions alternatives, ce serait soit le recalibrage du barrage actuel soit, autre solution, des retenues de substitution plus en aval dans la vallée, cela serait moins dommageable pour l'environnement (...) mais ce serait aussi plus long car il faudrait refaire des études", a-t-elle précisé, annonçant l'envoi sur place en fin de semaine prochaine de trois experts, un hydrologue, un agronome et un expert en biodiversité.

La mort, la semaine dernière, du militant écologiste Rémi Fraisse a provoqué une importante polémique qui a cristallisé les positions des différents protagonistes. C'est dans ce contexte que la ministre de l'Ecologie avait annoncé cette réunion , mardi dernier. "Les fils ont été renoués entre les uns et les autres, chacun a fait un effort pour faire un pas vers la vérité de son voisin, les réflexions vont mûrir", s'est félicitée Ségolène Royal.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter