Service national universel : "La réforme de société la plus importante du quinquennat", selon Gabriel Attal

Politique
ENGAGEMENT - Le nouveau secrétaire d'Etat Gabriel Attal, invité de LCI, a vanté mardi la réforme en cours visant à instaurer un service universel pour les jeunes. Ces derniers peuvent participer à une consultation en ligne jusqu'à vendredi.

Le compte à rebours est lancé pour la réforme du service national universel, promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Le nouveau secrétaire d'Etat en charge du dossier, Gabriel Attal, a confirmé mardi sur LCI que cette mesure symbolique devait être mise en place à partir de 2019.


"C'est une réforme d'ampleur, sans doute la réforme de société la plus forte du quinquennat", a plaidé ce proche d'Emmanuel Macron, rappelant que son objectif est "de rétablir", sur une période donnée, "le creuset générationnel de mixité sociale, au service des valeurs de la République". "Il faut développer cette culture de l'engagement chez les jeunes", a-t-il ajouté, évoquant "la protection de l'environnement", ou encore "la préparation aux catastrophes naturelles ou aux attaques". 

Consultation en ligne

Le secrétaire d'Etat n'a pas cependant pas détaillé les pistes retenues pour ce nouveau service national universel. Un groupe de travail avait rendu ses conclusions il y a plusieurs mois, évoquant notamment une phase obligatoire de deux fois quinze jours entre 16 et 18 ans, et une phase volontaire de trois à six mois entre 16 et 25 ans. "C'est une culture qu'il faut développer en milieu scolaire et tout au long de la vie", a résumé Gabriel Attal. 


L'occasion pour lui de rappeler la consultation mise en ligne jusqu'à vendredi, à destination des jeunes, qui a recueilli à ce jour près de 62.000 contributions. Le gouvernement entend travailler sur la base de cette consultation et du rapport remis par le groupe de travail, avant de trancher sur cette réforme complexe à mettre en oeuvre. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter