Son retour, le PS, le gouvernement "sans vision"... DSK se confie

Politique

JACK IS BACK – France Info révèle ce mardi que Dominique Strauss-Kahn a rencontré en toute discrétion, la semaine dernière, une quinzaine de blogueurs. Un échange au cours duquel il s'est livré à des confidences sur le gouvernement et ses ambitions.

Et revoilà Dominique Strauss-Kahn. L’ancien président du FMI, relaxé en juin dans l’affaire du Carlton de Lille, fait à nouveau parler de lui ce mardi suite à une soirée passée, en toute discrétion, dans un café PMU du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), le 7 septembre dernier, et dont France Info dévoile les coulisses.

Car s’il était strictement interdit de tweeter ou de prendre des photos, la quinzaine de blogueurs, "plus ou moins proches du Parti socialiste" dixit la radio, et à l’initiative de ce rendez-vous se sont ensuite livrés à quelques confidences. Et visiblement, DSK est toujours offensif.

Le retour de DSK, oui mais...

Pendant les deux heures qu’a duré l’échange, informel, Dominique Strauss-Kahn a égratigné l’exécutif, déplorant un gouvernement sans "vision" qui "navigue à vue". Il s’en est également pris à plusieurs ministres, notamment celui de l’Économie, Emmanuel Macron, qu’il juge certes "sympathique" mais "maladroit", ou encore à Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, dont la méthode trop "approximative" ne le convainc guère. Avant d’enterrer le PS, purement et simplement. "Un astre mort", assure-t-il.

À LIRE AUSSI >> Affaire du Carlton : DSK relaxé

DSK a également évoqué son "retour", selon France Info . Un retour qui ne se ferait pas sur le terrain politique – "je ne reviendrai jamais. Sauf s'il y avait un million de manifestants en bas de chez moi", a-t-il concédé – mais économique. L’ancien président du FMI veut jouer la carte de l’expertise dans ce domaine et offrir ses services. Son retour médiatique, lui, est déjà fait. Et depuis plusieurs mois. En juin dernier, il s’était fendu d’un tweet très énigmatique, son tout premier, qui avait intrigué les internautes. "Jack is back" disait-il, en référence au héros de la série "24 heures chrono", Jack Bauer confirme-t-il aujourd'hui. Un tweet qui avait un objectif : récolter un maximum d’abonnés sur le réseau social pour rester connecter. Mais avec seulement 6 tweets à son actif, la connexion est, pour le moment, bien faible.

À LIRE AUSSI
>>
DSK signe une arrivée fracassante sur Twitter avec un message très énigmatique
>>
DSK est-il toujours un homme politique ?
>> Crise grecque : sur Twitter, DSK propose ses solutions

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter