Sondage : 54% reprochent à Emmanuel Macron de conserver son ministre, Richard Ferrand

Sondage : 54% reprochent à Emmanuel Macron de conserver son ministre, Richard Ferrand

POLÉMIQUE - Selon un sondage, plus de la moitié des Français pensent que le président de la République a tort de maintenir son soutien à Richard Ferrand. Cette polémique semble aussi ternir l'image qu'ont les Français du nouveau gouvernement.

Alors que les sondages donnent La République en Marche ! largement en tête au premier tour des législatives avec 31% des voix, l’image du gouvernement, elle, est ternie par les polémiques qui entourent les deux ministres, Richard Ferrand et Marielle de Sarnez, selon un sondage Odoxa pour nos confrères de FranceInfo.

Toute l'info sur

L’affaire Richard Ferrand

Macron critiqué pour son soutien

Le sondage montre que 54% des Français estiment qu’Emmanuel Macron a tort de maintenir Richard Ferrand au gouvernement. Le chiffre est bien plus conséquent chez les sympathisants du Front national où 86% d’entre eux a pensé qu’Emmanuel macron a tort de garder Richard Ferrand.

Depuis les révélations du Canard Enchainé, le Premier ministre Edouard Philippe et le président de la République ont perpétuellement apporté leur soutien à leur ministre de la Cohésion des territoires, car il n’a pas été mis en examen.

Le 1er juin, le procureur de la République de Brest a ouvert une enquête préliminaire dans l’affaire immobilière impliquant Richard Ferrand. Pour les Français, c’est le paradoxe entre la présentation d’une loi sur la moralisation de la vie publique et la présence d’un ministre soupçonné qui semble entacher l’action d’Emmanuel Macron. 

L’affaire De Sarnez, l’autre épine dans le pied du gouvernement

En plus de l’affaire Ferrand, les Français sont agacés par la seconde affaire qui touche la ministre des Affaires Européennes, Marielle De Sarnez. 57% des sondés déclarent que la polémique la concernant dégrade l'image qu'ils avaient du gouvernement. La ministre est visée par une enquête préliminaire sur l'emploi d'un collaborateur au Parlement européen. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur 19 députés européens dont la ministre.

Ces polémiques jouent aussi sur l'enthousiasme des Français vis-à-vis de la composition du gouvernement. Ils étaient 66% à s'en dire satisfait au lendemain de son annonce, ils ne sont plus que 59% à rester positifs. C'est chez Les Républicains et au FN qu'on manifeste le plus de déception : la satisfaction baisse de quatorze points à droite et de seize points au FN.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - Covid-19 : les vols de Guyane toujours autorisés, contrôles renforcés à la frontière brésilienne

Lire et commenter