Sondage : à l'UMP, c'est Sarkozy et les autres

Sondage : à l'UMP, c'est Sarkozy et les autres

OPPOSITION - Au lendemain de son retour politico-médiatique, dimanche soir, sur le plateau du JT de France 2, Nicolas Sarkozy peut se féliciter d'avoir convaincu les sympathisants UMP. Les trois quarts (75%) le propulsent déjà président du mouvement et les deux tiers (65%) en font leur champion pour la primaire de 2016. Au-delà des frontières du parti, les résultats sont en revanche bien plus mitigés.

Nicolas Sarkozy a-t-il réussi son retour dans l'arène politique - et sous les projecteurs ? Incontestablement ''oui'' pour les sympathisants UMP, à en croire un sondage Ifop pour Le Figaro et Europe 1. Invité du JT de France 2 dimanche soir, l'ancien chef de l'Etat en quête de la présidence du principal mouvement d'opposition n'a pas de raison de s'inquiéter : selon l'étude parue ce lundi, 75% des militants UMP se disent prêts à voter pour lui le 29 novembre, date du premier tour, contre 16% qui choisiraient Bruno Le Maire et 2% seulement qui opteraient pour Hervé Mariton.

Boom des adhésions à l'UMP

Des chiffres à mettre en corrélation avec le ''boom'' constaté par le parti - mais non vérifié - des adhésions ces derniers jours. Selon les sources, entre 1500 et 2000 personnes seraient venus grossir les rangs du mouvement depuis l'annonce du retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique.

Plus intéressant, si l'on se projette dans la primaire de 2016 à droite, ce sont 65% des sympathisants UMP qui feraient le choix de l'ex-locataire de l'Elysée pour les représenter à l'élection présidentielle de 2017. Seuls 23% préfèreraient Alain Juppé et 7% François Fillon. Autrement dit, souligne Le Figaro, Nicolas Sarkozy a engrangé 11 points en 18 jours, tandis que le maire de Bordeaux en a perdu 10.

Pour autant, en l'état, les jeux sont loin d'être faits. Si l'ancien chef de l'Etat semble avoir réussi à remonter le moral des troupes UMP, au niveau de l'ensemble des Français, tout reste encore à faire. Dans la course à la présidentielle, Alain Juppé ferait toujours la course en tête avec 33% des suffrages, contre 26% pour le revenant Nicolas Sarkozy. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : l'Afrique du Sud devrait rapidement passer les 10.000 contaminations quotidiennes

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.