SONDAGE EXCLUSIF - Européennes : LaREM reste en tête devant le Rassemblement national

Politique

EXCLUSIF - Selon notre sondage Harris Interactive - Agence Epoka pour LCI, la majorité présidentielle gagne un point (23%), devant le Rassemblement national (21.5%). Loin derrière figure la liste LR (13%) et les trois listes de gauche qui se talonnent (LFI, PS-Place publique, EELV).

A deux mois des élections européennes, le duel LaREM-RN ne laisse toujours pas de place aux autres forces politiques. Selon notre dernière enquête Harris Interactive - Agence Epoka pour LCI, RTL et Le Figaro, la majorité présidentielle (23% d'intentions de vote) gagne un point par rapport à la précédente vague du 10 mars, devançant de justesse le Rassemblement national (22%), lui-même en hausse de 2 points. 

Les deux formations politiques creusent ainsi l'écart avec les autres concurrents. La liste LR conduite par François-Xavier Bellamy stagne loin derrière, à 13%. Quant aux listes de gauche, elles sont désormais au coude-à-coude, la liste LFI (8%, en recule d'un point) étant talonnée par les listes PS-Place publique, désormais incarnée par Raphaël Glucksmann (7%, + 2 points) et EELV (7%, -1). 

En queue de peloton figureraient Nicolas Dupont-Aignan (5%), le mouvement Générations de Benoît Hamon (2.5%), le PCF (2%), l'UDI (2%) et les Patriotes de Florian Philippot (1.5%), ex-aequo avec l'UPR et la candidature de Jean Lassalle. La présence hypothétique d'une liste Gilets jaunes est créditée de 3%, sans incidence sur les rapports de force. 

Une liste "fluo" récolterait 3 % des intentions de votes, picorées au RN (qui passerait de 22% à 21.5), au PC (de 2 à 1.5%) du Parti Anticapitaliste de Philippe Poutou (de 1% à 0.5%). Elle rogne aussi - dans les mêmes proportions - les intentions de vote pour Les Patriotes, pour l'Union Populaire Républicaine ou encore le mouvement Résistons.

Lire aussi

Vote d'adhésion

Dans ce scrutin qui intéresse 59% des sondés, ces derniers disent vouloir voter avant tout par adhésion à une liste (46%), plus que de voter "utile" (25%) ou "par défaut" (15%) ou "par protestation" (12%). Le vote d'adhésion est particulièrement marqué chez les électeurs LaREM (61%), LFI (50%) et PS-Place publique (45%). Le vote protestataire apparaît surtout chez les électeurs du RN (27%) et LFI (15%). 

Toutefois, 47% des sondés entendent utiliser leur vote pour exprimer leur "insatisfaction" à l'égard de la politique menée par Emmanuel Macron, et 19% pour exprimer au contraire leur soutien. A l'arrivée, seuls 34% des sondés comptent aller aux urnes sans y exprimer un jugement sur la politique nationale. Les thèmes jugés prioritaires dans ce scrutin : le pouvoir d'achat, l'immigration, les impôts et la lutte contre le terrorisme. 

Méthodologie : enquête réalisée en ligne les 22 et 23 mars auprès d'un échantillon de 1.68 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter