SONDAGE EXCLUSIF - Grand débat : 69% des Français approuvent le report des annonces

Politique
ÉTUDE - Selon un sondage exclusif Harris Interactive-Epoka pour LCI, 69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron a bien fait de reporter son allocution prévue lundi. Ils approuvent également les principales mesures pressenties.

Un peu plus de deux tiers des Français approuvent la décision d’Emmanuel Macron de reporter son allocution télévisée prévue lundi soir dernier en raison de l’incendie à Notre-Dame de Paris, selon un sondage exclusif Harris Interactive - Epoka pour LCI. Parmi l'échantillon de 1.040 personnes interrogées suivant la méthode des quotas et redressement, 69% pensent que le Président a "bien fait de reporter à une date ultérieure son allocution sur le Grand débat national". 31% des sondés estiment que le chef de l'État aurait dû la maintenir, mais ils sont plus nombreux parmi les sympathisants de la France insoumise (44%) ou du Rassemblement national (43%). Parmi les catholiques, 29% pensent également que le Président aurait dû parler lundi.

Une majorité de sondés estiment également que le président de la République doit prendre la parole publiquement pour présenter ses mesures élaborées à l’issue du Grand débat national, même si celles-ci ont déjà été annoncées dans la presse. Une tendance partagée parmi toutes les catégories de population, quelle que soit leur sensibilité politique.


Parmi ces différentes mesures que le chef de l'État pourrait annoncer, deux suscitent une approbation très nette de la part des Français, toutes tendances politiques confondues : la réindexation des retraites inférieures à 2.000 euros sur l’inflation (86% d'opinions favorables) et la mise en place d’une dose de proportionnelle pour les législatives (82% d'opinions favorables).


En revanche, la suppression de l’ENA fait moins l'unanimité : 63% des sondés s’y déclarent favorables, et 37% s'y opposent. Paradoxalement, ce sont les sympathisants LaREM, qui s’y déclarent le moins favorables (60%), contre 65% chez les sympathisants LFI, 70% chez les sympathisants PS et 67% chez les sympathisants RN.

Les sondés se sont également exprimés sur les différentes pistes évoquées pour encourager les dons visant à reconstruire Notre-Dame de Paris. L’hypothèse d’une défiscalisation à hauteur de 75% pour les particuliers dans la limite de 1.000 euros (au lieu de 66%) est largement approuvée, par 71% des Français (entre 68 % et 84 % suivant les tendances politiques) et 77% des catholiques.


En revanche, la perspective d’une défiscalisation à hauteur de 90% pour les entreprises (au lieu de 60%) semble diviser beaucoup plus les sondés : 55% d'entre eux s’y déclarent favorables, et 45% opposés. Même chez les catholiques, seuls 56% approuvent cette idée, qui est cependant majoritaire parmi toutes les tendances politiques.

Le Premier ministre a annoncé mercredi un projet de loi pour donner un "cadre légal" au dons destinés à reconstruire Notre-Dame, avec en particulier une réduction fiscale dérogatoire de 75% pour ceux de particuliers jusqu'à 1.000 euros, tandis que "les entreprises bénéficieront des réductions d'impôts, dites de mécénat, dans les conditions actuelles".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter