Sondage exclusif : la cote de confiance de Macron en hausse, Castex stable

Jean Castex et Emmanuel Macron

EXCLUSIF - La cote de confiance envers Emmanuel Macron remonte de trois points en novembre, à 49%, tandis que Jean Castex est stable à 43%, selon notre étude "Harris interactive pour LCI" publiée vendredi.

Le chef de l'Etat retrouve un niveau élevé à l'aune du reste de son quinquennat. De manière générale, c'est tout l'exécutif qui connaît une embellie malgré le reconfinement connu en novembre, selon notre baromètre de confiance politique LCI en partenariat avec Harris Interactive.

Même le Premier ministre, qui a accusé une chute de 13 points dans ce baromètre depuis sa prise de fonctions en juillet, enraye cette baisse en conservant son étiage du mois d'octobre. 

Plusieurs ministres voient leur cote augmenter dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale : Roselyne Bachelot à la Culture (51%, +5), Bruno Le Maire à l'Economie (46%, + 5) ou encore Olivier Véran à la Santé (43%, +4).

Lire aussi

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin voit aussi sa cote prendre un point (39%) mais le sondage a été en partie réalisé avant l'évacuation musclée d'un campement de migrants en plein centre de Paris et le passage à tabac d'un producteur de musique par des policiers.

Parmi les personnalités politiques, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe caracole toujours en tête du classement (48%, +2), devant Nicolas Hulot (39%, stable) et le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand (37%, +1).

Sondage réalisé par internet du 24 au 26 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 970 personnes, selon la méthode des quotas

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Royaume-Uni : des colis envoyés aux plus démunis provoquent l’indignation

Lire et commenter