Sondage exclusif : les sympathisants de Sarkozy préfèrent Bayrou au FN

Politique

EXCLUSIF – Alors que Les Républicains doivent définir leur ligne politique en vue de 2017, Nicolas Sarkozy tente de ménager les alliés centristes tout en donnant des gages à l'extrême droite. Selon notre sondage OpinionWay avec LCI, ses propres sympathisants lui demandent de s'adresser plutôt aux électeurs centristes de François Bayrou.

Entre Nicolas Sarkozy et François Bayrou, ce n'est vraiment pas le grand amour. Il faudra pourtant que le patron des Républicains (LR) se décide à parler aux partisans du président du MoDem, ainsi qu'aux autres centristes de l'UDI. C'est du moins ce que demandent ses propres sympathisants, selon notre sondage OpinionWay, au moment même où Nicolas Sarkozy multiplie les signaux envoyés à sa droite, notamment dans les débats sur l'islam et l'immigration.

Parmi les sympathisants des Républicains, 67% demandent en effet à Nicolas Sarkozy de discuter avec les électeurs de François Bayrou, contre 32 % qui pencheraient pour les électeurs du Front national. Et ce, alors que le parti d'extrême droite pèse aujourd'hui beaucoup plus lourd sur le plan électoral. "Cette proportion de deux tiers, un tiers, est surprenante", analyse Frédéric Micheau, directeur du département Opinion de l'institut de sondage.

EN SAVOIR +
>> 
Les Républicains : l'islam, l'invité qui dérange
>> SONDAGE - Voyage de Valls à Berlin : les Français se montrent sévères
>> SONDAGE - Malgré les embûches, Valls et Hollande se cramponnent

"Jusqu'à présent, explique l'analyste, le sentiment était que les sympathisants de Nicolas Sarkozy, comme les adhérents de son parti, penchaient majoritairement vers la droite. C'est d'ailleurs sur des thématiques marquées à droite que Nicolas Sarkozy avait été élu à la présidence de l'UMP fin 2014". Ce sondage serait donc l'indice d'un rééquilibrage en faveur du centre. Et un enseignement à retenir pour les primaires de la droite en vue de la présidentielle de 2017, où Alain Juppé et Bruno Le Maire, les concurrents de Nicolas Sarkozy, apparaissent comme de meilleurs interlocuteurs aux yeux des partis du centre.

Au-delà des Républicains, les Français sont dans leur ensemble 55% à estimer que Nicolas Sarkozy doit se tourner vers les électeurs du centre. Seuls les sympathisants de Marine Le Pen souhaitent en majorité qu'il s'adresse d'abord au Front national. Et encore, d'une courte tête (49%, contre 47% qui préfèrent qu'il parle d'abord aux centristes).

À LIRE AUSSI
>> VIDÉO – Quand Marine Le Pen chante son amour pour Nicolas Sarkozy
>>
VIDÉO – Les Républicains : et maintenant, le clip

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter