100 jours de présidence : 62 % des Français insatisfaits de l'action d'Emmanuel Macron

MAUVAISE PASSE - Selon un sondage réalisé par Harris Interactive et diffusé ce mercredi 16 août par le site pour l'emploi Indeed, plus de six Français sur dix (62 %) ne sont pas satisfaits de l'action d'Emmanuel Macron durant les trois premiers mois de son quinquennat.

La période bénie serait-elle terminée pour Emmanuel Macron ? A en croire le nouveau sondage d'Harris Interactive, plus de six français sur dix jugent les trois premiers mois de l'action du président de la République, insatisfaisants. Seules 37 % des personnes interrogées sont d'un avis contraire. 


Les sympathisants du Front national (94 %), du PCF et de La France insoumise (87 %) sont les moins satisfaits de ce début du quinquennat, devant ceux des Républicains (75 %) et du PS (57 %), loin devant les proches de La République en marche (11 %). De même, ce panel de Français a été interrogé sur les mesures qu'ils jugeaient prioritaires.

Les principales réformes envisagées par l'exécutif sont jugées "prioritaires" par une majorité de Français. En premier lieu "la réforme du système éducatif" qui est plébiscité par 76 % des sondés. Ensuite, la moralisation de la vie politique semble importante pour 74 % d'entre eux. Viennent derrière l'unification des systèmes de retraites (72 %) ou, dans une moindre mesure, la réforme du code du travail (56 %), selon cette enquête pour le site pour l'emploi Indeed.


Sur la réforme du code du travail, les avis sont partagés. 46 % des personnes interrogées disent y être favorables et 52 % expriment un avis contraire. Elles sont en revanche majoritairement opposées (63 %) à la mise en œuvre de cette loi par ordonnances, seules 35 % s'y déclarant favorables.


En matière d'emploi, la lutte contre le chômage des jeunes est jugée prioritaire par 93 % des personnes interrogées, devant la facilitation du recrutement pour les petites et moyennes entreprises (91 %).


L'enquête a été réalisée en ligne du 8 au 10 août auprès de 994 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter